Le dollar canadien à 90 cents US


Dans un contexte où le Canada serait un grand pays importateur, je suis pour un dollar canadien fort.

Mais dans le réel contexte que le Canada est un grand pays exportateur, je suis pour un dollar canadien à 75 cents US soit 17% de moins que 90 cents.

Le Canada est un pays exportateur de pétrole, de produits miniers divers (uranium, or, fer, cuivre).  Le Canada est un pays exportateurs de bois d’œuvre, d’automobiles (GM, Ford etc…), d’avions (Bombardier), de wagons de métro (encore Bombardier), d’aluminium (Alcan). Le Canada est un pays exportateur de céréales, de boeuf, de porc, de volaille.  Et j’en passe.

Qu’importe comme produits le Canada?  Pétrole, bien oui figurez-vous donc.  On en importe et on en produit.  Chercher l’illogisme.  On importe aussi une foule de produit de la Chine allez au Dollorama pour le voir.  Nous exportants diverses choses, là aussi j’en passe.

Mais là où je veux en venir c’est qu’avec une monnaie forte, le Canada est en train de tuer l’économie de l’Ontario et du Québec.  Certes pour l’Alberta ça va tant et aussi longtemps que le prix du pétrole se maintient élevé.  Un retour à 30$ le baril (comme ça s’est déjà vu) et l’Alberta retombera dans l’endettement et dans les déficits.

Chaque fois que le dollar canadien monte de 1% c’est 1% de plus que paient les clients étrangers pour les biens produits au Canada.  Chaque fois que les clients doivent payer plus cher pour un bien, ils magasinent ailleurs où c’est moins cher.

Au contraire, chaque fois que le dollar canadien baisse de 1% c’est un 1% de moins que paient les clients étrangers pour les biens produits au Canada.  Chaque fois que les biens produits au Canada sont moins chers, plus il y a de chance que des étrangers en commandent.

Mon exemple touche les biens produits au Canada.  Il va dans le même sens pour le tourisme.  Plus la monnaie est forte plus les Canadiens voyageront à l’étranger et moins il y aura de touristes étrangers ici.  Plus la monnaie est faible, plus les Canadiens voyageront dans leurs pays et plus il y aura de touristes étrangers.

Je vous le dis, une nation ne s’enrichie pas en important plus de bien qu’elle en produit.    C’est ce qui guette le Canada avec une monnaie trop forte.  Bien sûr je parle de montant d’importations pas du nombre de biens importés.  Car plus tu importes de biens plus tu enrichis les autres pays.

C’est pour cela que je dis qu’un dollar se situant à 75 cents permet de vendre des biens à bons prix aux étrangers et permet aussi aux entreprises canadiennes d’importer biens, matières premières et renouvellement technologiques à prix abordable.

Actuellement le gouvernement du Canada envoie un message de fausse richesse au reste du monde en cumulant surplus par-dessus surplus et en ne retournant pas aux contribuables la part payé en trop en impôts, taxes et assurance emploi.  Il ne faut pas se leurrer, la grande part du surplus qu’affiche le gouvernement fédéral est dû aux taxes récoltées sur le prix de l’essence élevé.  C’est une manne qu’aucun gouvernement fédéral n’aurait pu prédire à son budget.  Pour assurer que les Canadiens bénéficient eux aussi de cette manne, le gouvernement du Canada, au lieu d’afficher surplus par-dessus surplus devrait diminuer le niveau de taxation de la TPS à 4% et diminuer l’impôt des contribuables Canadiens de 15%.  Les montants versés à la caisse de l’Assurance Emploi ne devraient plus être comptabilisés dans les revenus par le gouvernement.  Il faut ramener cela  comme auparavant alors que chaque dollar versé à la caisse d’Assurance Emploi était considéré comme un dollar versé à la caisse d’Assurance Emploi et non au gouvernement.

De plus, au niveau comptable, le remboursement de la dette devrait être considéré comme une dépense, ainsi le surplus gigantesque que le fédéral annonce année après année depuis 5 ans serait réduit à néant ou presque.  Prenons cet exemple.  Le gouvernement annonce un surplus de 10 milliards mais versera 9 milliards sur la dette.  Son surplus réel sera alors de 1 milliard.  Le montant qui servira à rembourser la dette ne devrait pas faire parti du surplus.  Pareil pour les entreprises.  Imaginez un instant que Alcan affiche un bénéfice net de 2 milliards et qu’elle doit rembourser 1,5 milliard sur sa dette.  Ainsi l’impôt qu’elle paierait serait sur le 500 millions (soit le 2 milliards moins le 1,5 milliards mis sur la dette).  Avec une telle façon de comptabiliser les remboursements de dettes, les entreprises et les gouvernements seraient davantage en mesure de rembourser leurs dettes et de s’assurer d’un niveau de compétitivité à l’international plutôt que de traîner advitam eterman des dettes colossales et de cumuler des versements d’intérêts sur ces dettes dans la colonne des dépenses.

Avec pareil surplus pour le gouvernement fédéral, la monnaie canadienne serait évaluée à sa juste valeur c’est-à-dire aux alentours de 75 sous américains.  Ce serait tous les Canadiens qui en profiteraient.

Actuellement une monnaie à 90 sous ne profite qu’aux pays étrangers et aux entreprises  qui exportent des biens vers le Canada.  On enrichit donc les autres pour s’appauvrir.  Qui la Banque du Canada veut-elle enrichir?  Les Canadiens ou les étrangers ?  C’est la question à laquelle on peut facilement répondre en voyant le prix de la monnaie canadienne par rapport au dollar américain.

22 réflexions sur “Le dollar canadien à 90 cents US

  1. Jean-Rock Cote dit :

    La force du $ résulte, entre autre, d’une gestion des finances plus serré qu’ailleurs (devrais-je dire moins poche qu’ailleur ex. US). Aussi les investissement étrangers favorise sa force, ce qui est aussi bon pour l’économie gardant des tx d’interets inférieurs au US. Un $ cdn fort favorise les consommateurs cdn par des prix plus bas et aussi par des tx intérets plus bas. Les biens importés sont moins dispendieux. Évidemment sa hausse comporte des effets négatifs comme pour le secteur manufacturier. Seulement les avantages sont plus nombreux que les désavantages et surtout pour la grande majorité des canadiens. Seulement comme toujours la voix de la minoritée ce fait plus forte (Ex. le PQ occupe une place plus grande ds les medias que l’ADQ) nous avons l’impression qu’un $ fort est néfaste. Pour ce qui est du tourisme, étant un loueur de chalets régulier, je n’ai remarqué ni d’avantage de disponibilité ni de baisse de prix. Pourtant avec une offre de chalets qui augmente beaucoup j’aurais cru le contraire.

  2. J.P. dit :

    Il est très illusoire de croire que la force du dollar canadien est uniquement dû à la gestion serré du gouvernement fédéral.

    La réalité est que le gouvernement fédéral fait fortune sur le prix élevé de l’essence. Ce n’est que ça et seulement que ça.

    En fait tout est relié au pétrole, comme à la fin des années 70. C’est uniquement cela et ce n’est que répétition d’un cycle qui s’étend sur une trentaine d’année.

    Un dollar canadien fort va nuire fortement à l’économie ontarienne et québécoise. Il n’y a que l’Alberta qui roule sur l’or et ce uniquement à cause du pétrole.

    Le Canada est sur le bord du précipice et bientôt il fera un pas en avant et sa chute sera difficile à freiner. La récession qui s’annonce sera pire que celle vécu dans les années 80.

    Dois-je rappeler qu’au Québec, un emploi sur trois dépend du secteur manufacturier exportateur, un autre tier des emplois est payés par les entités publiques (municipalités, différents paliers de gouvernements, hôpitaux, enseignements, transports publiques etc…) l’autre tier, des emplois moins biens payées en grande partie dépendent du tourisme (restaurants, hotels, guides, etc…..), des services (banques, assurances etc…).

    C’est le secteur manufacturier et touristique qui souffre le plus d’un dollar fort.

    Pour les chalets, si tu regardes le prix des motels, hotels sur la côte est américaine allé jusqu’en Virginie, tu verras que les américains savent que les canadiens profitent d’une devise plus forte et le prix d’une chambre d’hotel sur le bord de la mer est passé de 85$ la nuit à 149$ la nuit en trois ans.

    Alors pour leurs vacances les Canadiens demeurent au Canada, ils louent des chalets ou vont dans le sud.

    Ce qui m’inquiète dans tout cela c’est que les économistes diplômés mûr à mûr ne voit rien de la pire récession de l’histoire qui s’en vient à grand pas. Pourquoi il ne voit rien. Parce qu’ils se fient tous à leurs théories capitalismes apprise à leur écoles commerciales.

    Dois-je rappeler que la récession est le bogue du capitalime? Si les économistes pouvaient éviter la récession ils le feraient, mais ils ne savent pas comment la prédire. Gang de cons.

    Pourtant je le répète ce qui se passe maintenant avec le dollar canadien c’est la même chose qui s’est passé il y’a 30 ans. Pétrole, pétrole, pétrole.

    Pour le PQ, quand l’économie roule à fond de train, c’est fuck la souveraineté et vive la droite. L’inverse se produit quand l’économie va moins bien. C’est si simple le système politique et économique du Canada.

    Malheureusement, on ne peut pas percevoir les effets néfastes d’un dollar canadien fort réellement avant 18 mois.

    Le grand partenaire économique du Canada est les États-Unis. Eux ça commence à aller très mal avec leurs secteurs automobiles et immobilier…. c’est une question de temps avant que les États-Unis toussent et que le Canada tombe gravement malade…

    C’est triste mais c’est comme ça. Le Canada ne contrôle pas son économie avec ses grandes entreprises à capitaux étrangers qui décident de tout.

    De l’étranger, le Canada est un pays qui fait des surplus budgétaire et très riche en pétrole. La réalité est que le gouvernement fédéral étouffe les provinces et profitent des taxes démesurés sur le prix de l’essence élevé.

  3. J.P. dit :

    Parlant de favoriser les consommateurs.

    As-tu vu Jean-Rock les prix des bouquins?

    Ça pris 3 ans aux protectionnistes américains avant d’ajuster le prix des bouquins.

    Certaines revues américaines n’ont pas encore ajuster leurs prix au taux de change canadien.

    On observe encore une différence de 50% et plus sur le prix du magazine en dollar US$ et dollar canadiens.

    Les américains nous rient dans la face parce qu’ils savent une chose. On dépend d’eux à plusieurs point de vue et ils sont nos principaux partenaires commerciaux et ils savent qu’il est difficile de les remplacer.

    C’est bien beau importer des affaires de la Chine mais la Chine, en dehors des produits désignés par des entreprises étrangères et fabriqués là-bas, les compagnies chinoises produisent en grande majorité de la SCRAP ou un produit inférieure en qualité.

    As-tu vu des ordinateurs chinois? As-tu vu des télé chinoises? As-tu vu des automobiles chinoises? Du bois d’oeuvre chinois? De l’acier chinois?

    Qu’est-ce que les consommateurs canadiens importent tant de l’étranger et qui est si essentiel pour eux et qui ne produisent pas chez eux à meilleur prix et à meilleure qualité? Pas grand chose.

    je te mets au défi de me nommer 10 produits essentiels aux Canadiens et qu’ils importent à moindre prix de l’étranger.

  4. J.P. dit :

    Une autre chose que j’ai oublié… le niveau d’endettement élevé des gouvernements et des individus habitant au Canada.

    À long-terme ça mène tout droit dans le mûr.

  5. jrnx dit :

    bonjour, je me présente : je suis français ( dans les montagnes des hautes alpes ) et je ne suis pas éconnomiste.
    Et j’aurais qq questions concernant cette discussion puisque vous me semblez bien avisé : ce qui se produit au canada concernant un $ cdn fort, n’est-il pas vrai aussi pour toute économie ?
    Et de ce faite, le point faible de la réaction du gouvernement canadien et de son économie n’est-il pas aussi le prob de quasiment , toutes les économie de ce monde ( ce que est vrai pour votre pays n’est pas différent de ce qui se passe dans le notre) , alors partant de ce point de vue, qui pourrait ne pas vous concernez directement ; Comment pouvons sortir de ce cercle vicieux , puisque ce qui se fait de bien dans ce système économique mondial va à l’encontre et au dépends d’autrui ? Un jour c’est le canada et l’us qui l’emporte, l’autre jour l’europe , ensuite l’asie, etc.

  6. investglobe dit :

    En fait ce qui se passe avec le Canada c’est que le pétrole est élevé et que le Canada possède la 2e plus grande réserve de pétrole au monde. De plus le Canada affiche des surplus budgétaires immenses, par exemple, on en serait déjà en mai à des surplus de 13 milliards. C’est le meilleur ratio du G8.

    Ce que je trouve déplorable pour nous canadien c’est que le surplus du gouvernement paraît bien au niveau international mais de l’intérieur nous sommes le pays le plus taxés (impôts et taxes de ventes du G8).

    Pour vous étrangers ne le savez peut-être pas, ce qui génère les surplus du gouvernement canadien c’est sa taxe de vente de 6% sur l’essence (incluses dans le prix de vente) en plus d’une taxe de 10 cents sur chaque litre vendu (incluses dans le prix de vente). Ça c’est pour le gouvernement fédéral.

    Au provincial, le Québec dans mon cas, c’est encore pire. Par dessus la taxe fédérale de vente et la taxe d’accises de 10 sous, ils nous chargent un 7,5% (toujours inclus dans le prix).

    Ce qui fait que par exemple à 1$ le litre d’essence, nous payons 31% de taxes qui vont dans les poches de nos gouvernements.

    Source: http://www.fin.gc.ca/tocf/2006/gas_tax-f.html

    C’est là que je trouve scandaleux le système fédéral. Car de plus le Canada est au prise avec une dette de près de 500 milliards. Pour 31 millions d’individus au pays, c’est une dette colossale. Alors que les surplus que le gouvernement génère devrait soit être entièrement utiliser pour rembourser la dette ou encore pour réduire le fardeau fiscale des Canadiens. C’est malheureusement tout autre chose qui se produit. Le gouvernement dépense ses surplus dans le secteur militaire et une fraction du surplus va sur la dette et en baisse du fardeau fiscal.

    Pour vous les Français c’est différent. Votre monnaie, l’Euro, dès son lancement a monté en flèche car c’était une très bonne monnaie de refuge pour les investisseurs qui ne désiraient plus avoir de dollars américains. Rien à voir avec le prix du pétrole et surtout à voir avec le fait que les grands pays utilisant l’Euro n’ont pas fait la guerre.

    Avec la guerre en Irak, les faibles taux au Japon et la livre Sterling déjà très chère, l’Euro a profité de ceux qui l’ont adopté au lieu du Yens et du Dollar américain.

    Dans votre cas, le cercle vicieux européen est très différent du notre. Ici au Canada, une mauvaise performance économique d’un gouvernement et une baisse du pétrole, feraient descendre la monnaie canadienne.

    Pour l’Euro c’est très différent, toute la performance de la monnaie est relié à la stabilité politique de l’ensemble des pays formant l’Euro et également à la performance de la monnaie américaine. Malheureusement la performance de l’Euro n’a pas beaucoup à voir avec la performance économique des pays utilisant l’Euro. En fait seulement au niveau inflation qui doit être contrôlée.

  7. Jean-Rock Cote dit :

    Pour le P.Q. je voulais juste souligner qu’ils occupent une grande place ds les médias alors qu’ils sont minoritaire. C’est un peu pour ca que je trouve Radio-Cacanada que pur divertissement et tres loin de l’information. Pour ce qui est de ce cher $ cdn et bien je peux affirmer que ma situation personel s’en porte mieux que si le $ baissait. Et je n’ai qu’a faire des commentaires des politiciens ou des journalistes pour me laisser croire qu’un $ cdn plus faible me serait plus favorable. La these de me faire payer la note pour protéger qq industries qui a long terme me serait favorable me laisse indifférent. Peu d’industrie protéger mon en fin de compte rendu service, en commencant par les artistes. Si un $ dollars faible serait souhaitable qu’avaient les Argentins a ce plaindre en 2000. Sois sur que si le $ chutait meme nos bleuets couteraient plus cher. En 2002 j’étais incapable de bargainner des chalets au Lac Mirroir pcq les Americains étaient présent. Ajd’hui je n’irai pas pleurer sur le sors de Jeannine pcq les yankees ce font plus rare. Pendant la meme periode Old Orchard affichait des réductions massives pour attirer les tourismes Quebecois. Mon associé qui passe toujours qq semaines en été la-bas me disait que lorsque le $ était bas les vacances la-bas lui on jamais couté aussi peu cher et pendant ce temps ma ptite Québecoise protégé par un $ bas m’envoyait paitre. De toute facon les pertes d’emploies sont tous annullé par d’autres gains puisque le chomage ne monte pas. Pour ce qui est de la dette, les gouvernements ont toujours le pouvoir de nous mettre ds la schnoutte peu importe le $. Cependant ce pouvoir est augmenté lorsque la devise s’affaiblit (voir US, Amerique Latine fin 90 etc…)

  8. investglobe dit :

    Quand le prix du pétrole tombera, la devise canadienne tombera itou.

    C’est simple de même les fluctuations du dollar canadien.

    On peut penser autre chose, mais à chaque fois que la devise était presque à la parité avec le dollar américain, le prix du pétrole était élevé.

    À la fin des années 70, le gouvernement de Trudeau faisait des déficits, demandait aux Canadiens de se serrer la ceinture et, les taux d’intérêts hypothécaires frisaient les 18% et la devise canadienne s’échangeait à près de 1$ américain. Il y avait aussi crise pétrolière, encore avec l’Iran comme par hasard. C’était l’arrivée de Khomeni en pleine révolution islamique. Drette en 1979. L’or était à plus de 800$ également.

    La force du dollar Canadien n’a rien à voir avec la situation économique du Canada. C’est malheureux mais c’est la triste réalité. Certains croient le contraire, cherche toute sortes de corrélations… Il y’en a qu’une. PÉTROLE PÉTROLE PÉTROLE.

    Aussi, la dernière fois que le dollar Canadien a été très fort, une récession abominable a suivi. L’histoire se répètera-t-elle? —> OUI.

    On peut rêver, se pavaner qu’on a une monnaie forte avec une économie forte, tout ça est illusoire et durera quelques temps. Du moins le temps que le pétrole sera élevé. Le prix du pétrole retombera-t-il? Bien sûr que oui. Sous les 25$ un moment donné. Ce n’est que cyclique. Comme l’or et les différents métaux qui fluctuent.

    Je sais plusieurs pensent le contraire, que le pétrole et les métaux vont encore monter… ce sont probablement les mêmes personnes qui voyait les actions de Nortel à 300$. Quand le prix d’une action, d’une devise ou d’une matière première monte, tout le monde pense que ça montera et que ça finira plus de monter. Hélàs, le balancier revient toujours. Celui qui peut s’enrichir beaucoup est celui qui peut prédire avec justesse la vitesse du balancier.

    Pour Old Orchard, je m’excuse mais ma devise canadienne n’a pas monter de 40% de 2006 à 2007, c’est pourtant la hausse de prix qu’affichent les motels là-bas. RIDICULE! Les américains abusent. C’est pour cette raison que les chalets sont encore hors de prix au Québec. Mais tant qu’il y aura des zazouins prêts à payer 1 200$ pour une semaine dans un chalet ici, les proprios afficheront ces prix là. Les proprios savent que si la devise canadienne est faible, les étrangers loueront leurs chalets. Si elle est forte, les américains vont monter le prix de leurs motels, le prix du pétrole sera très élevé et plusieurs Québécois vont demeurer au Québec.

    Pour le PQ c’est normal qu’ils aient une tribune médiatique très grande, ils sont un des deux partis pour lesquels les Québécois ont le plus voté au total depuis 1976. À l’exception de la dernière élection ou pour une seule raison, le chef, le PQ est arrivé troisième.

    Quand les Québécois s’apercevront que le discours adéquiste est aussi vide que le milieu d’un beigne, l’ADQ redeviendra un parti de « back benchers ». La montée de l’ADQ n’est que pure protestation.

    Ai-je raison ou pas? Je crois que oui mais mon but n’est malheureusmeent pas d’avoir raison, time will tell that I am right.

    C’est si simple la politique et l’économie canadienne pourquoi chercher des justifications de midi à 14h?

  9. Jean-Rock Cote dit :

    Je suis de ceux qui pense qu’a long-terme les resources vont continuer de monter et pourtant a $100 nous étions short sur Nortel. La hausse des prix des ressources est une question d’offre et demande, tout comme les actions de Nortel. Cependant a l’instant de Nortel on ne peut créer 100 millions de barils de pétrole en une apres midi, ce qui est et était possible avec les actions de Nortel (options entre autre). Encore tout récemment je recevais un émail ayant comme stratégie de pénaliser les pétrolieres. Comme si le fait de faire disparaitre ou attaquer une pétroliere réglerait le probleme. Au contraire le probleme est justement qu’il n’a pas assez de raffineurs pour y faire compétition. Nous sommes loin du  »come together » de Nortel dans sa pub de 2000.
    A lire l’article que j’ai mis en lien, qui porte un éclairage sur l’offre et la demande du petrole entre autre. Il vaut les theses vaseuses du Prof Lauzon.

    Click to access 06-20-2005.pdf

  10. investglobe dit :

    Le prof Lauzon a raison sur une chose et c’est indéniable. Les pétrolières crées une fausse rareté sur l’essence en ne construisant pas de raffinerie pour suffir à la demande. Ce n’est pas qu’elle n’ont pas les moyens d’en construire, au contraire, c’est qu’elles veulent maintenir les prix élevés.

    Mais je suis de ceux qui dit que les prix des matières premières sont cycliques. L’or à 800$ à la fin des années 70 vaudraient combien en dollar d’aujourd’hui. Le pétrole à 50$ dans les années 79 vaudraient combien en dollar d’aujourd’hui?

    Tout c’est n’est que fantasmagorie. L’offre et la demande ont la retrouve à l’état brut à la bourse. Dans les matières premières comme le pétrole, l’or, l’aluminium, l’argent et le cuivre, dans les produits consommation comme la console Wii ou de la PS3, la demande est présente mais l’offre est manipulée par les grandes corporations et tout ça au nom du profit extrême et des acheteurs compulsifs prêts à payer des prix démesurés.

    Nintendo et Sony ont volontairement produit peu de consoles afin que les consommateurs se l’arrache et que les prix montent en flèche. Je me souviens qu’

    Les pétrolières contrôlent tellement les prix que c’est rendu qu’il y a des gens qui sont tout content de voir de l’essence à 99 cents le litre en mentionnant que c’est pas cher. Ils se sont laissés manipulés et c’est ce que les pétrolières veulent.

    Ultramar se disent au Québec comme ceux qui surveillent les prix et qui s’assure que leurs clients paient le meilleurs prix. Ce matin rue Papineau à Montréal, Pétro-Canada 1,04$ le litre, Ultramar 1,144$. L’art de se tirer dans le pied.

    Ce soir quand je suis repassé devant. les mêmes stations. Pétro-Canada 1,04$, Pétro-Canada 1,144$. Les autres pétrolières n’ont pas emboîté le pas à la hausse demandé par Ultramar.

    Le ridicule des pétrolières ne tue pas, mais les dirigeants de ses pétrolières ne devrait pas oublier que la convoitise et l’arrogance sont des péchés capitaux ne l’oublions pas.

    Le profit c’est correct mais l’abus du profit ça ne mêne nul part.

  11. Jean-Rock Cote dit :

    Les pétrolières crées une fausse rareté sur l’essence en ne construisant pas de raffinerie pour suffir à la demande. Ce n’est pas qu’elle n’ont pas les moyens d’en construire, au contraire, c’est qu’elles veulent maintenir les prix élevés. Si le prof Lauzon n’a raison que sur ce point or il est ds le champs sur toute la ligne. Parce que s’il avait raison il n’aurait qu ‘a invité le capital des investisseurs a construire d’autres raffineries pour profiter de ces larges marges de profits. Je doute qu’il est une lois interdisant a d’autres entreprises de raffiner. La question que je me pose est plutot pourquoi nous producteur payons $1.14 le litre alors que les Americains ne paie $0.87 en cdn. L’écart est la taxe! Je ne comprend en rien toutes ces sorties louffoques alors que les vrais responsables sont les Gvts! Taxes sur taxes apres taxes. Et ca notre prof Lauzon reste muet. Notre ti-clown national devrait prendre une ride pour constater que la hausse des cours est mondial, rien a voir avec Petro, Shell et cie. Qui plus est le retour sur l’avoir des actionnaires de Pétro est de 20%, Chevron 25% et Exxon 35%!!!!! Et nous nous payons $.30 de plus qu’au US alors que les marges sont plus faible ici qu’au US???? Attaquer les petrolieres cdn au lieu du GVT, c’est pas fort comme prof!!!! J’comprend bien qu’il fait le saut en politique.

  12. investglobe dit :

    Je ne dis pas que le prof Lauzon a raison sur un seul point. En fait je pense qu’il a raison sur toute la ligne. Contrairement à toi et moi, il a quand même un doctorat en économique notre cher Prof national.

    Principalement ce que Lauzon décrit c’est que les multinationales étrangères s’enrichissent avec nos ressources naturelles dont le pétrole. Lauzon c’est longuement opposé à la vente des actions de Petro-Canada par le gouvernement du Canada. Il avait même suggéré le contraire, de renationaliser Petro-Canada et de bâtir des raffineries afin que la population canadienne paient son essence à juste prix.

    Voilà Jean-Rock, je constate que tu as tout compris, c’est pour ça que le dollar Canadien est à maintenant à 94 cents. Parce que le gouvernement Canadien récolte une fortune en taxes sur l’essence facturés aux consommateurs qui eux étouffent avec des maisons surévalués, des petits salaires et des infrastructures publiques de plus en plus nuls.

    Ici au Canada on paie cher notre essence oui en partie pour les taxes mais aussi parce que ce sont les étrangers (Shell, Exxon entre autre) qui viennent pomper notre pétrole pour l’importer aux USA à prix d’aubaine.

    Hello. Les étrangers viennent pomper notre pétrole en payant des redevances stupides pour nous le revendre à gros prix. Hello! C’est là que le prof Lauzon à encore raison.

    Ici les politiciens ne gèrent pas, ils taxent et nous fourrent et ils semblent qu’on aime ça. La preuve toi et moi sommes encore résidants du Québec, Canada.

    Ha si le Québec était souverain et que Lauzon en était le premier ministre. Ça ne pourrait pas marcher pire que présentement. Bon je divague mais à peine 🙂

    Mais une chose sur laquelle je ne divague pas, le Canada et le Québec s’en vont dans un mur avec un dollar trop élevé et hostie que ça va faire mal. Les zéroconomistes (pas Lauzon mais ceux de la Banque du Canada) n’ont rien compris.

    Même Laurent Beaudoin, PDG de Bombardier, a rencontré dernièrement le gouverneur de la Banque du Canada pour s’avoir s’il allait s’occuper du dollar trop haut. Réponse du gouverneur: ce n’est pas mon mandat. En terme d’épais y se fait pas mieux.

    My god. J’aimerais bien dire que je ne veux pas être là pour voir ça cette grosse dépression économique qui déferlera sur le Canada, mais malheureusement je pense bien que je vais y être et c’est pour bientôt.

    Pauvre Canada! Ceux qui le voient riche se bercent d’illusions. Continuer bercez-vous et endormez-vous bon sens!

  13. investglobe dit :

    J’ajouterai que ce que Laurent Beaudoin de Bombardier mentionne c’est que le Canada n’est pas compétitif au niveau du coût de la main d’oeuvre et là avec un dollar élevé il est encore moins compétitif.
    (article de Argent de Laurent Beaudoin réclamant qu’on s’occupe du dollar Canadien.
    http://argent.canoe.com/lca/infos/quebec/archives/2007/06/20070619-060642.html)
    Si Bombardier ferme une usine à Montréal, ce sont des jobs à 30$, 35$ et 40$ de l’heure qui vont se perdre. Qui profitera de ça?
    Personne. Le résultat sera des faillites personnels avec des maisons valant de
    350 000$ à 450 000$
    (hypothéquer souvent jusqu’au 2/3) à vendre avec personne pour les acheter.
    Tembec ferme des usines, Domtar, etc.. etc.. ce ne sont pas des jobs à 8$ de l’heure mais des jobs pour la plupart spécialisées et qui vont chercher jusqu’à 30$ de l’heure.
    Le système économique Canadien est sur le bord de s’écrouler. Bientôt la Banque du Canada aura deux solutions. Laisser aller la devise comme elle fait actuellement ou dévaluer le dollar canadien. La deuxième option se produira plus vite qu’on pense si des imbéciles heureux continuent de croire que le Canada est si riche.
    Certains diront que l’économie roule à fond de train au Canada et que le taux de chômage est bas. Certes, le taux de chômage est faible au Canada mais avez-vous bien lu les conditions pour être admissible au chômage. C’est fini le temps où vous restiez un an complet sur le chômage. Maintenant vous quittez rapidement le chômage vers entre autre l’Aide Sociale pour ne pas trop nuire à la statistique importante pour les zéroconomistes de la Banque du Canada.
    Achetez des dollars US tandis qu’il est encore temps. Notre dollar s’en va tout droit vers les 65 sous et encore… peut-être plus bas. Moi en tk, je commence à faire le plein de dollars US. Qui veut m’en changer contre des bananes?
    On ne peut pas réclamer un dollar haut, être compétitif et d’un autre côté favoriser la Chine et l’Inde au niveau main d’oeuvre. Ça ne marche pas comme ça. En plus le Canada est en train de négocier un accord de libre-échange avec l’Inde. Coup donc ils veulent vraiment nous crisser en faillite au gouvernement fédéral.
    Le Canada a besoin d’un dollar faible pour favoriser son secteur manufacturier. Car son secteur matière première, le Canada n’en contrôle qu’une infime partie et les retombées s’en vont à l’étranger. Tandis que le secteur manufacturier est beaucoup plus local mais de moins en moins avec le dollar élevé.
    La Chine. Parlons en de la Chine. Elle pollue plus que les États-Unis. C’est beau le capitalisme mais ayoye pour la planète. L’égocentrisme mercantile ne sera jamais le gros bon sens. C’est pour une de ses raisons que je crois que le modèle Chinois ne fonctionnera pas très longtemps. Les Chinois vont fuir leur pays qui se dessine comme être le prochain enfer sur terre.
    Pour la pollution, déjà à Montréal depuis 14 ans, je vois un énorme changement. Les étés sont de plus en plus chaud. Le soleil se fait rare assez souvent en été, masqué par un masque de Smog. Et il neige de moins en moins l’hiver.
    Ça doit être de la faute au Prof Lauzon.

  14. Jean-Rock Cote dit :

    Bon bon a 11:33 voici le délire de la fatigue qui ce fait sentir. Apres bozo Lauzon voila notre …. de Beaudoin. Apres avoir siffonné les gvts de subventions a coup de centaines de millions le voila rendu a Ottawa pour vouloir faire baisse le $!!! 🙂

  15. investglobe dit :

    Je suis d’accord que Beaudoin a siphonné les gouvernements en subventions et qu’il s’est fait pratiquement donné Canadair par le fédéral mais il reste qu’il a entièrement raison pour le dollar.

    Les subventions devraient être éliminés selon certains d’autres croient qu’elles sont nécessaires pour favoriser l’économie.

    Si le dollar continue de monter je peux facilement t’énumérer des compagnies qui feront perdre près de 200 000 jobs aux Québécois pour les deux prochaines années. Encore une fois on parle pas ici de job à 8$ de l’heure mais des jobs spécialisés où les salaires vont jusqu’à 40$ de l’heure. Ce monde là ça reste pas dans des logements à 500$ sur la rive-sud mais dans des maisons à 300 000$ et plus et hypothéqués au 2/3 la plupart.

    La Banque du Canada devrait penser aux
    Bombardier
    Tembec
    Domtar
    Cascades
    Abitibi-Consolidated
    Alcan
    CGI
    IBM Canada
    Pratt & Withney
    CAE
    SNC-Lavalin

    C’est sans compter les étrangères qui sont bien implantés ici et qui font travailler des gens de chez nous.
    AXA
    Alcoa
    Nortel

    et j’en passe.

    C’est beau le IN THE NAME OF PROFITS mais il faudrait que ça soit plutôt IN THE NAME OF GROS BON SENS.

  16. Jean-Rock Cote dit :

    Alors que l’emploi a peu varié au Québec en mai, le taux de chômage s’est maintenu à 7,2 %, ce qui représente un creux record en 33 ans. Depuis le début de l’année, l’emploi a progressé de 1,3 %, soit un taux de croissance plus élevé que celui enregistré au cours de la même période en 2006 (+0,3 %). Jusqu’à présent cette année, les hausses dans la construction, dans l’hébergement et les services de restauration, ainsi que dans l’information, la culture et les loisirs ont plus que compensé le fléchissement du secteur de la fabrication.
    STAT CANADA
    Yogi Berra dit un jour  » c’est en regardant qu’on peut observer » 🙂

    La réalité est que 290000 emplois de plus sur un an et cela en tenant compte de 78000 emplois perdu ds le secteur de la fabrication.

    p.s. Si t’avais raison ce serait bien la premiere fois qu’on aura eu des politiciens lucides. Cependant les odds ne te favorisent pas 🙂

  17. J.P. dit :

    J’Ai déjà expliqué que la donne sur le chômage est biaisé au Canada.

    De plus cesse de regardez les statistiques pour le Canada mais regarde pour l’Ontario et le Québec, les deux provinces les plus populeuses et les deux moteurs économiques canadiens. C’est là que ça va mal.

    L’Alberta fuck toutes les statistiques du chômage et de croissance au Canada.

    Qu’ils sortent donc deux versions. 1 sans l’Alberta et l’autre avec. Tu verrais qu’on est sur le bord du gouffre et que nos gouvernements vont nous faire faire un pas en avant.

    En tk, c’est un débat de sourds toute cette histoire sur le dollar canadien élevé mais on court à la catastrophe et tout ça au non de colmater l’inflation et laisser allez la devise. Quelle connerie!

    Je suis content de ne pas avoir un hypothèque de 180 000$ sur une propriété de 200 000$. Car comme plusieurs le feront, Je ne serai pas obligé de la remettre à la banque dans 2-3 ans.

  18. J.P. dit :

    Juste à titre d’exemple combien le dollar Canadien me fait mal. Parce que Google me paie en $US, mes revenus sur mes sites sont en baisse de 60%. Si avant je faisais disons
    1 000$ par mois pour un site je n’en fais plus que 400$.

    Je ne suis pas le seul comme ça. Alors imagine toi que ça fait mal en criss et j’ai rien à voir avec le secteur manufacturier.

    Le secteur du tourisme aussi fait mal. 10 000 visiteurs de moins au Grand Prix du Canada à Montréal cette année. Ça veut dire quoi ça? Ils disent qu’en moyenne chaque visiteurs au Grand Prix dépensent 100$ à Montréal. C’est 10 millions de moins en retombés économique. Imagine l’an prochain.

    Ça ce n’est que pour le Grand Prix. Imagine pour le Festival de Jazz, Juste pour rire, les Francofolies etc…etc… Ajoutons à cela la ville de Québec qui à part les fonctionnaires ne vie que pour le tourisme.

  19. Jean-Rock Cote dit :

    Le probleme est que pour adopter une politique monétaire baissiere sur le dollar ca pourrait entrainer des problemes plus grave. Des politiques interventionismes causes souvent des conséquences plus graves que le mal lui meme. Et dans ce cas-ci il est fort a parié que la Banque puisse réagir alors que de toute facon le $cdn est de toute facon, a qq cents pres, d’un sommet intermediaire, i.e. ce consolidé afin que l’économie s’adapte. Tres souvent, plus souvent qu’autrement, lorsque les banques interviennent, les marchés sont de toute facon mur pour un changement de direction. Le Japon a été un bel exemple d’intervention de la banque central inutile.

  20. Jean-Rock Cote dit :

    En passant le $ fort aide a garder un équilibre entre Alberta et le reste du Canada, pcq l’alberte est en ce moment une province énormement exportatrice. Un $ faible la rendrait d’avantage plus riche. Ainsi la force du $ permet d’attenuer ce déséquilibre et permet d’avoir des tx plus faible qu’au US ainsi diminuer le fardeau de la dette des province plus endetté, comme le Québec:-). Si ce n’était de ca nous serions encore plus ds la schnoutte. Pour ce qui est des emplois le gvt devrait IMMÉDIATEMENT favoriser le transfert des emplois manufacturier vers les ressources sauf le bois évidamment. Le secteur des mines, entre autre, a un besoin urgent de main d’oeuvre a $50-$60-$70 l’heure. Et non probablement qu’on réagira dans le top lorsque les ressources seront au plafond.

  21. J.P. dit :

    Le Japon c’est autre chose. Les prix étaient rendus trop élevés et ils ont vécus une longue déflation nécessaire. C’est ce qui guette la Chine dans 5-10 ou 20 ans. C’est ce qui guette le Canada itou si la Banque du Canada laisse monter advitam eternam le dollar. Je t’invite à lire le livre The Japan that can say no. T’en apprendra gros sur le Japon.

    Mais J-R-, sérieusement qu’est-ce qu’on en a à crisser de l’Alberta on vit au Québec.

    Bien voyons donc… transférer des emplois vers des ressources naturelles. Pfff! On ne contrôle pas nos ressources naturelles elles appartiennent aux étrangers. Donc ce que tu privilégies c’est d’envoyer tous les profits aux étrangers. Kossé ça? De plus. l’économie de ressource naturelle est si fragile.

    On ne peut pas baser une économie sur les ressources naturelles avec des prix gonflés par des spéculateurs sans pitié et tout acheter les produits manufacturiers de la Chine.

    Ça serait vraiment raisonné en cabochon de faire ça.

    De toute façon, le dollar canadien s’envole pour une seule raison: le pétrole. Quand il retombera à 50$ le baril ou même plus bas, le dollar tombera avec. C’est simple comme ça. Nous sommes que dans un cycle où il y a beaucoup de spéculation sur le baril de pétrole et comme dans les années mi-80, il retombera. Ce n’est que cyclique.

    Pitié ne me ressort pas ton discours sur l’illuminé motocycliste Jim Rogers pis son pétrole à 200$ le baril et sa Chine pis son or à 1500$ l’once pis sa faillite des USA. C’est du rêve et surtout du vent.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s