Airbus songe à produire aux États-Unis.


Menacé par le niveau élevé de l’euro face au dollar américain, le groupe aéronautique Airbus songe à relocaliser une partie de sa production en Russie ou aux Etats-Unis, selon la dernière édition du magazine économique allemand Wirtschafts Woche.

Airbus construit actuellement ses avions à Toulouse, en France, et à Hambourg, en Allemagne et, à partir de 2011, à Tianjin, en Chine, après la signature d’une importante commande d’avions et d’un accord industriel le mois dernier avec le gouvernement Chinois.

Mobile, en Alabama, serait le mieux placé pour accueillir une quatrième base de production, au cas où l’armée de l’Air américaine commanderait des avions ravitailleurs au constructeur européen.

Ainsi Airbus pourrait équiper les avions dans des hangars sur place, et aussi les construire.

La faiblesse du dollar américain qui rend la monnaie compétitive face à l’euro fait en sorte que Airbus est le deuxième constructeur aéronautique européen à annoncer récemment qu’il songe à s’exiler aux États-Unis. 

Dassault Aviation veut également délocaliser hors de France une partie de sa production et lorgne les États-Unis.

Une base de production aux Etats-Unis aiderait l’entreprise non seulement à compenser les effets pervers de l’euro fort face au dollar, mais faciliterait la pénétration du marché américain.

Pour Airbus, construire aux États-Unis c’est allé jouer directement dans les plates-bandes de Boeing et c’est aussi un geste stratégique qui permet également de se rapprocher de certains de ses gros clients tel que Air Canada.  Ainsi si Airbus produit sur place il sera plus difficile de les exclure des appels d’offre en tant que constructeur européen.

Selon un haut-dirigant de Airbus, à long-terme la faiblesse du dollar américain menace la survie d’Airbus.  Les coûts de production d’Airbus sont libellés en euros, mais l’avionneur vend en dollars américains, la monnaie de référence des transactions dans le secteur.  La force de l’euro menace ainsi les exportations de Airbus.

Histoire à suivre mais j’ai comme la vague impression qu’on a pas fini de voir des entreprises déménager leurs productions aux États-Unis.  Après tout, les États-Unis sont toujours la première économie mondiale et ils ont la main d’oeuvre qualifiée en plus d’offrir une certaine stabilité au niveau politique.

Pour le entreprises de fabrication européennes il est beaucoup plus facile de s’établir aux États-Unis qu’en Chine.  Aux États-Unis la langue et la façon de faire des affaires sont similaires au modèle européen.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s