Chérie j’ai sorti 14 500$ du REER pour payer l’épicerie!


Vous avez lu le titre. 

Voilà ce que George W. Bush, président des États-Unis, vient en quelque sorte de faire en 100 000 fois plus gros.  Comme bêtise, c’est une de ses meilleures de ses 8 années de mandat.  Malheureusement il reste encore 11 mois, il a temps d’en faire d’autres aussi colossales.  Genre attaquer militairement l’Iran ou encore annoncer d’autres mesures économiques similaires en des proportions encore plus grandes.

Déjà aux prises avec une balance commerciale grandement déficitaire, voilà que W vient d’annoncer un plan de 145 milliards pour empêcher l’économie américaine d’aller en récession.

Ce que vous n’avez pas compris c’est que W Bush vient en quelque sorte d’injecter 145 milliards dans la campage présidentielle 2008, évidemment en faveur des candidats républicains.

Voyons si ces 145 milliards seront suffisants pour empêcher l’économie américaine d’aller en récession.  Elle y est déjà et profondémment entrée et malheureusement pas ancrée, elle s’enfonce davantage de jour en jour.

W. Bush vient d’hypothéquer l’avenir des Américains de 145 milliards supplémentaires.  Où le gouvernement américain va-t-il prendre cette argent qu’il ne recevra pas en impôts?  Il va s’endetter en proportion équivalante à la baisse d’impôts de 145 milliards accordée au peuple américain.

Alors tout comme pour une famille sortir 14 500$ d’un REER pour payer l’épicerie de la prochaine année, W. Bush vient d’hypothéquer davantage l’avenir des Américains avec pareille mesure.

En fait ces 145 milliards sont de l’hypocrisie pure.  De l’hypocrisie montrant l’impuissance à l’administration de Bush de s’affirmer et de dévaluer sa monnaie pour que son économie redevienne compétitive face aux Chinois, aux Indiens et d’autres pays émergents.

C’est bien beau pour W. Bush de vouloir annoncer des baisses d’impôts totalisant 145 milliards mais toujours est-il que pour sauver de l’impôt ça prend des emplois et de nouveaux emploi pour ceux qui ne travaillent pas.  Comment sauver des impôts si tu ne travailles pas?

Ce que l’administration W. Bush ignore, ou du moins, qu’elle montre qu’elle ignore, c’est que les États-Unis sont déjà en récession et je dirais depuis au moins un trimestre.

Ce n’est pas un plan de baisse d’impôts de 145 milliards qui va changer quelque chose… cette récession est inévitable et l’Amérique devra faire un gros examen de conscience.  En fait l’Amérique est atteint d’un gros cancer qu’il faut opérer au plus sacrant sinon la meilleure des chimios ne fera pas effet.

C’est beau pour l’administration Bush d’annoncer un plan de sauvetage, toujours est-il qu’il faut savoir où implanter ce plan de sauvetage.

Des baisses d’impôts de 145 milliards aux États-Unis ça ne fait pas des automobiles de meilleures qualité pour GM, Ford et Chrysler qui perdent du terrain constamment face aux Toyota et compagnie.

De telles baisses d’impôts ça ne fait pas des informaticiens payées moins cher face aux informaticiens indiens et ça ne rend pas plus compétitives les industries manufacturières américaines face à leurs compétiteurs orientaux.

De telles baisses d’impôts ça ne fait pas produire de l’électricité à meilleur marché et qui pollue moins.

De telles baisses d’impôts ça ne règle pas tous les problèmes auxquels fait face  l’armée américaine en Irak.

De telles baisses d’impôts ça ne fait qu’une chose…. hypothéquer l’avenir des États-Unis déjà lourdement endettées.

Autrement dit, Bush vient de pelleter les problèmes dans la cour de l’administration qui sera élue à la Maison Blanche en 2020 et 2024.

Chose certaine, la bourse ne semble pas trop réagir favorablement au plan Bush, le Dow Jones étant tout juste sous la barre des 12 100 points en baisse de 66, lors de l’écriture de cet article (13h20 heure de l’Est).

En terminant quelqu’un peut dire à Jérôme-Forget, notre chère ministre des Finances au Québec,  qu’elle est nous montre qu’elle est nulle en économie et que le Québec sera lourdement entraîné dans le sillion récessionique des États-Unis.  Qu’elle le veule ou non.  Politiquement ça paraît bien dire que le Québec est près à faire face à la récession américaine.  Logiquement et historiquement, le Québec a mangé plus la claque que les États-Unis quand la récession se produit là-bas.  Madame Jérôme-Forget (forget en anglais ça veut dire oublié n’est-ce pas?  Il semble qu’elle a oublié), plus ça change et plus c’est pareil, vous devriez savoir ça.  Quand les États-Unis toussent, c’est pas long que le Canada attrape le rhume. 

À moins que madame Jérôme-Forget essaie de nous dire entre les lignes que économiquement parlant, le Québec est maintenant souverain, auto-suffisant et ne sera plus jamais affecté par la moindre des récessions américaines et canadiennes à venir!!!

5 réflexions sur “Chérie j’ai sorti 14 500$ du REER pour payer l’épicerie!

  1. Jean-Rock Cote dit :

    Si au moins c’était de l’argent sorti du reer ca serait moins pire, ca voudrait dire qu’on a des économies. Mais ds le présent cas ca va d’avantage ressembler a un emprunt. Si le relax fiscal était accompagner d’une diminution des dépenses encore la ca serait moins pire, mais non. Seule consolation les tx ne font pas trop compétition au marché pour l’instant et l’émerging est tres dispendieux par rapport au marché us. Mais cette consolation est mince pcq’a la limite on pourrait se retrouver avec un marché us qui descend moins vite que l’émerging.

  2. Radim dit :

    On voit que le plan Bush n’est pas très bon…
    les bourses plantent et Bernanke est obligé de baisser le taux de 3/4 de points pour empêcher un – 700 du Dow Jones.

  3. Jean-Rock Cote dit :

    Watch out a l’émerging ds la prochaine hausse, les fondamentaux sont la mais pas les évaluations. L’émerging comme le Dow pourrait bien faire ds les 3-6 mois mais plusieurs émergings a l’automne prochain pourraient ce tapper des baisses spectaculaires.

  4. investglobe dit :

    Moi je me dis que ce n’est pas parce que ça baisser beaucoup depuis 1 semaine que ça s’en va vers le haut… il y a encore beaucoup de place pour des baisses parce que les données sur l’emploi sont mauvaises aux USA et que la Fed baisse les taux de 3/4 de points sans avertissement comme ça comme sur un cheveu sur le soupe, ça me laisse présager que ça va encore plus mal qu’on croit dans l’économie américaine.

  5. Jean-Rock Cote dit :

    J’pense que tout le monde sait que ca ne va pas sauf la FED:-). Lorsque sur la Tribune de Sherbrooke le titre  » Crash planetaire » fait le front page j’pense que beaucoup savent que ca ne va pas bien. Seulement comme ma mere m’a toujours dit d’acheter lorsque tout va mal et vendre lorsque tout va bien ajd’hui j’me suis loadé d’HXU avec un horizon de placement assez court i.e. 3-6 mois. Pcq les tx sont trop bas, c’est ce qui me semble de plus safe a faire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s