La Fed abaissera-t-elle son taux à 1,5%. Stagflation quand tu nous guettes


Vous le savez tous la première économie de la planète est mal en point.  Lors de la réunion de la Fed le 18 mars dernier, celle-ci avait décidé de baisser son taux directeur de 3/4 de points à 2,25%.

À cette réunion les décideurs de la Fed avaient noté que la politique monétaire à elle seule ne pouvait pas tout régler en ce qui concerne la débâcle immobilière et du secteur financier.

Effectivement.  Sa solution semble plus tôt être d’imprimer de l’argent et en infuser dans le système financier.  Bien à court-terme, terrible à long-terme.

On apprenait hier via le procès-verbal de cette réunion que la Fed envisage une récession sévère et prolongée.

Rien de neuf sous le soleil, elle ne nous apprend rien là.  Ça pourrait être pire si la Chine tombait en récession mais on est encore loin de ça.

Sauf qu’à sa prochaine réunion que fera la Fed?  Baisser encore une fois son taux de 3/4 de points?
J’en doute mais le voir baisser à nouveau de 1/4 de point ne m’étonnerait pas.

De plus la Fed est au prise avec un problème qu’elle ne semble plus contrôlée.  L’inflation.

Généralement dans une économie qui surchauffe, l’inflation croît et c’est en haussant son taux directeur que la Fed peut contenir celle-ci.

Sauf que là, la Fed est au prise avec un joli problème.  L’économie américaine se contracte, l’inflation continue d’augmenter.  Pour augmenter les chances de voir l’économie se raplomber, la Fed baisse son taux directeur.

Mais les coûts énergétiques, surtout du pétrole, ne cesse de monter et ça la Fed n’y peut rien.

Nous sommes presqu’ici en train de voir émergé un problème de stagflation au États-Unis.

On parle de stagflation pour décrire l’état d’une économie qui souffre à la fois :

  • d’une faible croissance économique, souvent accompagnée d’un niveau élevé du taux de chômage ;
  • d’une forte inflation 

Que peux faire la Fed en pareille situation?  Rien sinon regarder passer la parade.  Elle devra s’assurer que sa politique monétaire aide l’économie mais ne stimule pas l’inflation ou l’inverse c’est à dire que sa politique monétaire ne nuie pas trop à l’économie et qu’elle freine l’inflation.

Sauf que le problème qui guette les Américains d’ici 24 mois est aussi le suivant.  L’hyperinflation.

Après une sévere récession suit généralement une croissance économique.  Si en décroissance économique on observe aux États-Unis une inflation, qu’est-ce que ce sera avec les milliards que la Fed injecte dans le secteur financier et jumelé à une croissance économique décente? 

Je pense que dans 24 mois on assistera aux États-Unis à une hausse galopante du taux directeur.  La seule chose qui peut faire éviter cela est que les prix du pétrole et des matières premières se contractent.

Qui vivra verra!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s