Big Brown: l’insuccès de l’un fait le bonheur des autres


Comme vous savez tous, le cheval Big Brown a échoué samedi dans sa tentative d’être le premier à remporter la Triple couronne depuis 1978, il s’est classé dernier au Belmont Stakes.

Historiquement les années où un cheval a été couronné de la Triple Couronne se sont caractérisées par une performance moyenne de -6,4%, selon le chef stratège de l’investissement à la Deutsche Bank Private Wealth Management, Larry Adams.

Selon lui, le marché des actions, représenté par le S&P 500, n’a pas réagit favorablement lors des dix années entre 1920 et 1978 où la Triple Couronne a été gagnée.

Par contre, les années où un cheval a remporté le Kentucky Derby et le Preakness Stakes, mais échoué au Belmont Stakes à vingt occasions, ont été marqué par une performance moyenne de +10,8%, et le marché a enregistré des performances positives lors de quinze de ces vingt années.

Le malheur de Big Brown ferait donc le bonheur des investisseurs. Ha ce que le brun peut faire pour vous.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s