Pour une fois Michel Carignan a raison


C’est certain, tout le monde le sait, je ne suis pas un grand fan de Michel Carignan.  J’ai rien contre l’homme mais contre sa technique qui fait davantage dans le spectaculaire.

Parcontre hier sur les ondes du Canal Argent, Michel Carignan a émit un commentaire sur l’Autorité des Marchés Financiers (L’AMF) avec lequel je ne peux qu’être en accord.

C’est rare que je suis d’accord avec Carignan mais là il avait raison.

Il avait raison sur le fait que l’AMF ne peut pas tout surveiller en matière de transactions boursières et de recommandations d’analyste.

J’ajouterai que pourtant elle est là pour surveiller le milieu boursier mais elle est incapable d’accomplir son travail.

Par exemple il devrait y avoir une loi qui oblige tout analyste d’institution financière qui effectue des recommandations sur des titres en bourse de divulger si personnellement il détient des actions du titre visé sa recommandation et si son employeur détient des actions du titre visé par sa recommandation.

Le problème dans le monde financier d’aujourd’hui est que la transaparence des analystes est de plus en plus opaque.

Quand j’entends Jeff Rubin pour ne nommer que celui-ci ou d’autres analystes d’institutions financières effectué des prédictions comme le baril de pétrole à $300 ou encore l’once d’or à $200 ou l’achat de Apple avec un court-cible à $180 ou encore toujours en exemple la recommandation de Bombardier avec un court-cible de 12$ il serait important de lire quelque part dans la recommandation que l’analyste ou son employeur détiennent ou non des actions de la compagnie visée par la recommandation.

Je le sais ça serait difficile à ligéférer.  L’AMF deviendrait en quelque sorte un big brother des analystes.

Il serait important qu’un système le moins infaillible possible soit mis en place.

Par exemple combien de couples gagnant moins de 60 000$ par année se sont endettés de plus de 200 000$ avec un hypothèque aurprès d’un institution financière?

Tout cela basé sur des recommandations de l’institution en question que l’immobilier continuera de monter l’an prochain à un taux de x% et de y% sur 3 ans.

L’idée est que l’institution financière en question prête de l’argent aux individus pour acquérir une propriété.  Elle n’est pas transparente dans ses recommandations.

Mettons ça à sa plus simple expression.  Il n’y a pas un vendeur d’auto de chez GM qui va vous dire d’aller chez Toyota ou Ford!  Il parlera pour GM et vantera les produits GM.

Vous comprenez, la transparence n’est plus de ce monde à plusieurs points de vus.

Même notre bon ami Carignan devrait avoir un petit astérisque qui apparaît à l’écran lorsqu’il analyse des actions avec ses petites barres pour informer ses téléspectateurs qu’il possède personnellement le titre ou non.

Je suis en faveur de l’établissement d’un système pan-canadien de surveillance des marchés boursiers.  Il ne devrait y avoir qu’une seule autorité de surveillance des marchés comme la SEC aux États-Unis.

Des histoires d’horreur à la Vincent Lacroix aurait dû causer une réforme de l’Autorité des Marchés Financiers mais non à la place le gouvernement de Jean Charest a dormi au gas sur cette situation.

Ce n’est pas d’hier que la manipulation boursière et de tenter d’influencer les cours boursiers sont présents.  Ça le sera toujours et le Canada doit se doter d’un  institution qui surveillera les marchés boursiers et tout le milieu financier.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s