Salaire minimum à 10,22$, Amir Khadir est tombé sur la tête!


Amir Khadir le député récemment élu à l’Assemblée Nationale sous la bannière Québec Solitaire, pardons, Québec Solidaire, a réclamé une hausse du salaire minimum à 10,22$!!!!

Tombé sur la  tête bien raide!

Le salaire minimum au Québec est à 8,50$ depuis le 1er mai 2008.

Le monter à 10,22$ signifierait une hausse de 20,24%.  Cela signifie que plusieurs commercants et PME devraient fermer leurs portes.

Amir Khadir veut faire porter fardeau fiscal aux grandes entreprises.  Mais ce n’est pas en haussant le salaire minimum de 20,24% qu’il va aider la cause des entrepreneurs du Québec.

Justement j’ai déjà longtemps parlé ici de ce que le Québec devrait faire pour relancer son économie.  Tout simplement abolir les impôts aux entreprises.

Les entreprises viennent s’établir ici et elles ne paient plus aucun impôts.  Imaginez la quantité de nouvelles entreprises qui viendraient s’établir ici si une telle mesure étaient adoptée.

Quel gouvernement aura les couilles d’annoncer une pareille mesure qui déplaira aux gauchistes mais qui fera travailler la population.

Le gouvernement du Québec peut bien augmenter le salaire minimum à 19$ s’il le veut.  Mais quel entreprise voudra verser cela à ses travailleurs?

C’est un peu comme l’anecdote suivant: 

Le client se présente à l’épicerie AB et constate que la livre de boeuf haché est à 3$ la livre.  Il dit au boucher « c’est donc bien cher 3$ la livre », l’épicerie EF la vend à 1,50".

Le boucher répond au client « La différence entre l’épicerie EF et moi c’est que moi j’en ai à vendre du steak haché lui n’en a plus à offrir à ses clients ».

En terminant je comprends Amir Khadir de vouloir faire du capital politique sur le taux horaire des petits salariés.  Mais quel être lucide et non droitiste peut dire que c’est logique d’augmenter le salaire minimum à 10,22$ au Québec en pareil temps de récession?

7 réflexions sur “Salaire minimum à 10,22$, Amir Khadir est tombé sur la tête!

  1. Amortlecapilisme dit :

    Amir Kadir propose une solution aux sans emplois qui préfère être sur le B.S que de travailler à 8.50$/h. En tout cas moi si je devais aller travailler dans un WalMart au salaire minimum je choisirais le B.S. pour bien des raisons. WalMarde c’est de la marde pis s’abaisser à travailler pour eux ça ressemble à de l’escalavage.

  2. francois01 dit :

    Si une entreprise ne peut survivre en donnant des salaires décents à ses employés, cette entreprise n’a pas lieu d’exister. Attention, je ne dis pas que la fermeture d’une PME soit une bonne chose. Ce que je dit c’est qu’il faut trouver le moyen de créer des entreprises qui font bien vivre ceux qui y travaillent à temps plein. On ne travail pas pour travailler. On travaille, entre autres, pour disposer d’un salaire suffisant. Si l’on veut que les PME aient les moyens de payer leurs employéEs suffisamment, il faut nécessairement effectuer une redistribution des richesses des grandes entreprises vers les PME. Oui c’est platte payer de l’impôt. Et oui on veut tous disposer d’un revenu maximum. Mais dans la vie on ne peut pas toujours avoir le beurre et l’argent du beurre. Pourquoi la majorité de la population devrait accepter la pauvreté pour qu’une minorité puisse s’en mettre plein les poches? Ou est-il écrit que le droit à la prospérité est réservé aux grands investisseurs et entrepreneurs? Et puis il me semble évident qu’une population payée au salaire minimum de 8,50$ ça ne fait pas rouler beaucoup l’économie…

  3. investglobe dit :

    Ça n’a pas de sens ce que vous dites. Les marges de profits en restauration sont si minces qu’un restaurateur ne peut pas absorber advitam eternam des hausses du salaire minimum sans refiler la facture à ses clients.

    Cela cré donc une inflation dont une économie québécoise peut très bien se passer.

  4. Thomas dit :

    Amir Khadir ne propose pas d’hausser le salaire minimum en restauration puisque c’est un métier à pourboire. Et puis, ce n’est pas une hausse advitam eternam, je suis dans Québec solidaire et cette hausse proposée est pour être indexée à l’indice des prix à la consommation. La hausse du salaire minimum concernerait donc exclusivement les métiers sans pourboire et, comme mentionné dans notre cahier de perspectives, il serait placé dans un fonds souverain de sorte que les PME avec une plus faible marge de profit puiseraient dans le fonds financé par les grandes entreprises pour amortir la hausse du salaire minimum. Je vous invite à consulter l’étude de l’IRIS pour en avoir le coeur net. C’est ce qu’on appelle la liberté!

    • investglobe dit :

      La liberté… ou l’illogisme ? Khadir est totalement dans le champ. Ce qu’il faut faire au Québec c’est abolir les impôts et augmenter les taxes de ventes. Dans un unique but. Que celui qui est économe économise davantage et aussi enrayer la surconsommation, l’élément économique le plus dévastateur des pays occidentaux.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s