Le clown de l’or noire quitte son poste


Le bouffon pétrolier, le clown de l’or noire, appellez-le comme vous voulez, Jeff Rubin, économiste en chef de la CIBC quitte son poste à cette grande banque.

En effet, l’homme qui voyait le prix du baril du pétrole à 300 dollars américains mais qui n’a pas vu venir sa chute à 40 dollars américains persiste et signe dans un livre qu’il vient de publier.  Why Your World Is About to Get a Whole Lot Smaller («Pourquoi votre monde est sur le point de devenir beaucoup plus petit»).

Si vous voulez mon avis ses prédictions étaient tellement loufoques que ça ne sera pas une grosse perte pour les investisseurs.

Dans son livre, il croit que la rareté du pétrole va boulverser le monde.  Moi je pense que la rareté d’économistes loufoques en son genre transformerait le monde de l’investissement et ce positivement.

Je pense également que ça risque davantage de boulverser sa vie tellement que le pétrole n’aura aucun impact sur le monde actuel et dans 10, 20 ou 30 ans. 

Le marché du pétrole c’est créer de la rareté pour étouffer le consommateur.  La réalité est que du pétrole il y’en a jamais eu autant d’autant plus que les avancements technologiques pour l’extraire se peaufine de plus en plus.

Seulement qu’en augmentant la capacité d’extraction en Russie, au Canada et augmenter les exportations de l’Irak, le monde serait inondé de pétrole et le prix du baril de ce dernier tomberait sous les 25 dollars américains.

Pauvre Jeff.  Il aurait pu écrire le livre « L’art de se peinturer dans un coin » et il aurait gagné en crédibilité.

Dommage!

L’annonce de son départ n’a eu aucune influence sur le cours de l’action de la CIBC (TSE : CM) ce vendredi.  C’est pour prouver combien ça dérange personne qu’il parte.

Bon oui je varlope un peu Jeff Rubin dans mon article mais c’est pas de mauvaise foi mais seulement de gaiété de coeur afin de soulever le point que les économistes à qui souvent on attribut le titre ‘gourou, trop facilement, sont souvent dans le champ, comme le cas de Jeff Rubin.

De plus, disons que dans sa profession, Jeff Rubin n’avait pas le sérieux d’un Clément Gignac.  Il était davantage Jojo Savard alarmiste qu’un économiste pausé et réfléchi.

9 réflexions sur “Le clown de l’or noire quitte son poste

  1. minarchiste dit :

    Présentement, le prix du baril est de supérieur à $60, soit 3 fois plus qu’il y a à peine quelques années. Si $60 est le prix durant la récession, quel sera le prix en reprise économique? et en boom économique?

    La Russie n’est présentement pas en position d’augmenter sa production, au contraire, elle baisse présentement. L’Irak, avec la sortie des américains, ne sera pas une source de production sur laquelle on pourra compter dans le futur. Quant au Canada, le coût marginal de production des sables bitumineux est d’environ $90, donc même à $60 les projets ne cessent d’être repoussés ou annulés.

    Je vous recommande fortement de lire son livre. Vous y apprendrez beaucoup de choses sur le pétrole et vous changerez peut-être d’avis.

    • investglobe dit :

      J’ai déjà lu son livre et je crois que côté lecture c’est vous qui avez des lacunes. De un je l’ai mentionné sur ce blogue que j’avais lu le livre du clown de l’or noire.

      Ensuite c’est $60 le coût d’extraction d’un baril dans les sables bitumineux.

      C’est clair que le baril du pétrole s’en va à $400 US et à cela je ne tiens pas compte des fluctuations de la devise américaine.

      • minarchiste dit :

        Relisez mon post, j’ai écris le coût MARGINAL d’extraction des sables bitumineux est de $90.

        Ce qui stimule l’investissement dans une industrie n’est pas le coût de production actuel, mais le coût marginal, c’est-à-dire le coût pour produire une unité supplémentaire et augmenter la production.

      • investglobe dit :

        Dans les sables bitumineux, le coût d’extraction est de 60$ le baril pas $90.
        Qu’il soit comme vous dites marginal, virtuel ou cabochon on s’en fou ça coûte 60$ extraire un baril de pétrole des sables bitumineux.

        Pour votre raisonnement sur une industrie c’est bon.

        Mais ici on parle du pétrole où produire plus signifie ici extraire plus. Ce n’est pas la chaîne de production de Procter & Gamble qui produit plus de liquide Tide mais une extraction de baril de pétrole, une matière première épuisable.

        Ce qui stimule les investissements dans l’industrie du pétrole c’est de faire davantage de profits.
        Actuellement plusieurs projets sont arrêtés en Alberta et cela aura pour effet de ne pas pouvoir fournir à la demande.

        Coup donc l’avez-vous lu ou pas le livre de Rubin ? Ne me répondez pas, il est clair que vous l’avez lu à vitesse grand V et que vous avez retenu à la vitesse grand R c’est à dire RIEN.

  2. minarchiste dit :

    En passant, si après avoir lu son livre, vous changez complètement d’avis sur sa théorie, vous devriez modifier ou effacer un ancien post dans lequel vous dîtes que c’est un clown loufoque! Ce serait plus cohérent.

    • investglobe dit :

      Je l’ai déjà traité de clown loufoque et je l’assume.

      Je suis intègre je ne suis pas quelqu’un qui efface ses dires et qui après les nient.

      Si ça fait pas votre bonheur, allez voir ailleurs si j’y suis.

  3. minarchiste dit :

    Ok…..je vois que vous ne connaissez pas grand chose en économie et encore moins sur la production de pétrole.

    Ce blogue n’est visiblement pas très sérieux.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s