Monsieur Harper et le protectionnisme des banques canadiennes à l’étranger


Dans une entrevue donnée à un média britannique, le premier ministre du Canada, Stephen Harper, a fait part de ses craintes face à un protectionnisme qui pourrait être appliquer envers les banques canadiennes voulant expantionner dans les pays où une partie de leurs systèmes financiers à récemment été nationalisé.

Bien sûr le premier ministre parle ici des États-Unis.

Mais une chose que le premier ministre ne dit pas est que le Canada aussi applique une forme de protectionnisme envers les banques étrangères au Canada.

La règlementation qui empêche une corporation étrangère de détenir plus de 30% de l’actionnariat d’une banque canadienne est une forme flagrante de protectionnisme.

Monsieur Harper aime mentionner que le Canada possède des banques solides.

La réalité est que si les banques canadiennes avaient le même système comptable que leurs consoeurs américaines, probablement qu’elles aussi auraient besoin d’aide.

Alors si monsieur Harper veut faire cavale pour assouplir le protectionnisme bancaire américain, il devra peut-être assouplir les règles concernant l’actionnariat étranger des banques canadiennes.

Donc si les banques canadiennes sont aussi solides que le dit monsieur Harper, bien elles se feraient tous avaler par des grandes banques étrangères.

Sauf qu’actuellement ce n’est pas possible de par le protectionnisme bancaire canadien qu’applique la règlementation fédérale canadienne.

Donc, le protectionnisme c’est un jeu qui se joue deux. Ça prendrait des gens pour l’expliquer à monsieur Harper.  Car il s’apprête à jouer un jeu dangereux.  Si la règlementation qui empêche une corporation étrangère de 30% est levée, croyez-moi les banques canadiennes vont tous être avalée par des étrangères et là c’est vrai que le Canada ne contrôlera presqu’aucune facette de son économie.  Le secteur bancaire canadien, détenu à plus de 70% par des canadiens, est l’un des rares secteurs où l’actionnariat canadien est majoritaire.

Quand on regarde au niveau de l’aluminium, de l’acier, de l’exploitation pétrolière, de l’exploitation forêstières, de l’industrie manufacturière, de l’exploitation aurifère, c’est au Canada tous en grande majorité à contrôle étranger.

Donc pensez-y deux fois monsieur Harper avant de pleurer sur le protectionnisme bancaire américain.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s