Why your world is about to get a whole lot smaller – Jeff Rubin


J’ai longtemps critiqué Jeff Rubin, ex économiste en chef de la CIBC, dans ce blogue.  Longtemps, pour sa position sur le prix du baril de pétrole.

Je viens de terminé son livre « Why your world is about to get a while lot smaller ».

Maintenant je vais vous dire.  Jeff Rubin a entièrement raison sur le prix à venir du baril de pétrole.  J’irais même jusqu’à dire qu’il est conservateur dans ses prédictions.  Probablement pour ne pas alarmer le monde.

Comme il dit le succès de la mondialisation est basé sur le prix peu dispendieux du baril de pétrole.  Dès que ça monte en fou la planète tombe en récession.  Et on recommence jusqu’à la prochaine récession.

Ma réflexion après ce livre est qu’on est loin d’avoir terminé notre dépendance au pétrole et que le pétrole n’est pas éternel.  Par exemple si la demande est soutenu, les sables bitumineux, plus coûteux pétrole à extraire, encore 30 ans et plus rien.

Pour chaque nouveau baril de pétrole ajouté à la réserve mondiale, on en consomme trois.

Vous aurez beau dire subprime, surendettement, le problème c’est le prix du pétrole dispendieux.  C’est ça qui a créé  quatre des cinq dernières récessions.

La Chine peut prospérer tant qu’elle veut, idem pour l’Inde, leur succès commercial est basé sur un prix du pétrole peu dispendieux.

Mais à $150, $200, et même $428 le baril (ma prédiction d’ici 5 ans) c’est une autre paire de manche.

En Chine de plus en plus de chinois remplace leur bicyclette par une Cherry, petite voiture économique.  En Inde, les Tatas se vendent comme jamais.  C’est près de la moitié de la population mondiale qui s’apprête à devenir les plus grands consommateurs de pétrole de la planète.

Pire encore, la Chine, les États-Unis, l’Inde produisent de l’électricité à partir de charbon et de pétrole.

Vous rêvez à la voiture électrique?

Bien figurez-vous donc que même si vous achetiez toute la production de voitures électriques de GM, Chrysler, Ford, Toyota, Honda, Volkswagen, Mercedes, Hyundai, Kia, il faudra plus de 15 ans à remplacer tout le parc auto mondial existant par des voitures électrique.

De plus on a beau parlé de la Volt de GM comme étant le véhicule de l’avenir, à 35 000$ prix annoncé je doute qu’il soit tant d’avenir.  Vous souvenez vous de la Dodge Viper à sa sortie.  La demande était tellement forte que les concessionaires avaient pu obtenir largement plus que le prix original.  Que pensez-vous qui arrivera avec la Volt ?  Probablement le même phénomène.

Aussi, croyez-vous que les pétrolières vont se laisser faire?  Voyons donc.  Saviez-vous que l’automobile électrique existait au 19e siècle?  C’est la Standard Oil qui a fait en sorte qu’elle disparaisse du marché.

De plus imaginez qu’ici au Québec imaginez que demain matin la demande en essence soit si faible que le gouvernement devra hausser les impôts pous son manque à gagner en taxes.

Pas drôle hein?

Dans son livre Jeff Rubin dit qu’est à nos portes le prix de l’essence à 2$ le litre au Canada et à $7 le gallon aux États-Unis.

Je ne pense pas que mondialement ‘on peuvent en une décennie diminuer notre dépendance au pétrole.
Il est vrai qu’en économie que plus un prix est cher plus la demande baisse.  Sauf que cette donnée est fausée lorsque que ce produit est l’épine dorsale du système économique prospère.

À l’heure actuelle l’industrie automobile est en train de tomber dans la pire des trappes, soit celle de construire des véhicules automobiles électrique.

Quelle énergie cela requiert-t-il pour produire des piles ?  Est-ce qu’écologiquement parlant c’est plus avantageux de consommer de l’essence ou des piles au lithium ?

Pourquoi à la place ne pas construire des moteurs à essence plus efficace avec des automobiles plus légères composées de matériaux plus léger et utilisant de l’essence plus efficace ?

Comme le dit dans son livre Jeff Rubin, l’avenir est à la régionalisation et non à la mondialisation.  Les usines se rapprocheront de leur clientèle.  Le transport ferroviaires de marchandises et de passages se doit d’être efficace qu’à l’heure actuelle, surtout si on prend le cas de l’Amérique du Nord.

Ce qui s’en vient au niveau du pétrole n’est pas rose, il faut innover dès aujourd’hui face à cette ressource épuisable.

Certes je dis que l’homme s’adapte à presque toutes les situations et la situation à venir du pétrole va boulverser nos vies et nos habitudes de consommation, nos façons de voyager.  Même l’Arabie Saoudite  commence à prendre conscience que leur gisement n’est pas éternel.  Imaginez !

En terminant, je vous recommande le livre de Jeff Rubin, il va vous ouvrir les yeux sur cette ressource qu’est le pétrole.

3 réflexions sur “Why your world is about to get a whole lot smaller – Jeff Rubin

  1. paulbeliard dit :

    Pour parler de Rubin, c’est un sacré virage en U que vous faites là ….

    La fin du pétrole était annoncée en 1975 déjà … j’avais 15 ans ! Le pétrole, c’est comme les tourtes il y a 100 ans. Y en a plus aujourd’hui !

    pb

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s