Shell songe à quitter le Québec, voilà une belle occasion pour les québécois


Selon La Presse Affaires, Shell songe à quitter le Québec.

L’entreprise songerait à vendre ou fermer sa raffinerie de Montréal et son réseau de distribution.

Voilà une belle occasion pour les québécois de profiter de cette industrie.

Une entreprise pourrait être créer par le gouvernement du Québec, disons Énerbec pour (Québec Énergie) et d’acheter toutes les entreprises de Shell au Québec et ainsi casser cet oligopole que représente les pétrolières au Québec.

Voilà une occasion en or de créer de la richesse pour le gouvernement Charest et de faire profiter du prochain boom pétrolier à l’ensemble des québécois.

Évidemment, ça dort très profondémment dans ce gouvernement, je doute qu’une telle initiative prenne forme.

Dommage!

Imaginez, si l’essence était moins cher de 10 à 15% chez Enerbec, il va sans dire que les québécois iraient tous faire le plein à cet endroit.  Les autres pétrolières n’auraient pas le choix de s’ajuster ou de se faire acheter par Énerbec.

6 réflexions sur “Shell songe à quitter le Québec, voilà une belle occasion pour les québécois

  1. minarchiste dit :

    Vraiment stupide…

    Votre analyse suppose que l’essence serait vendue moins cher de 10 à 15% donc l’opération ne générerait aucune marge de profit, sinon très peu.
    Vous supposez donc que Québec devrait faire un investissement de plusieurs milliards qui ne rapporterait rien…bravo.

    Oui, à court terme, les compétiteurs devraient suivre et baisser leurs prix. Résultat: la consommation d’essence exploserait au Québec (bas prix = augmentation de demande).

    Mais après quelques mois, il est fort probable qu’un ou plusieurs compétiteurs fermeront boutique à cause de la faible rentabilité. Une fois cette offre disparue, le marché se ré-équilibrera et les prix augmenteront de nouveau.

    En somme, nous nous retrouverons à la case départ, en plus d’avoir gaspillé des milliards dans un investissement qui ne rapporte pas.

    On ne peut pas contourner les lois économiques.

    • investglobe dit :

      Moi je trouve votre commentaire cabochon.

      Le fait de payer moins cher l’essence qu’auparavant serait déjà un gain collectif immense en plus que l’argent des profits demeureraient au Québec.

      Bien non pensez pas plus loin que votre nez comme bien du monde.

      • minarchiste dit :

        On paierait moins cher à COURT TERME. Le marché se ré-équilibrerait rapidement par la suite et bye-bye le gain collectif.

        Pensez-vous que vous êtes les premiers à penser à ça? La plupart des pays de l’OPEC subventionnent l’essence. Résultats: ils tentent par tous les moyens de se sortir de ce cercle vicieux. La consommation d’essence a explosé dans ces pays (l’essence étant bien en bas du prix du marché). C’est pourquoi un pays comme l’Iran, pourtant un grand producteur de pétrole, doit maintenant IMPORTER de l’essence pour fournir le peuple parce que leurs raffineries sont débordées. L’essence n’étant pas assez cher, aucun investisseur privé ne veut y construire de nouvelles raffineries, ce ne serait pas rentable.

        Oui je pense plus loin que mon nez, ce qui ne semble pas être votre cas.

    • investglobe dit :

      Vous lirez des articles du prof Lauzon sur le sujet.

      Vous verrez que lui voit pas mal plus loin que son nez et le votre.

      Si les autres pétrolières trouvent que ce n’est pas payant de vendre de l’essence au Québec bien qu’elles aillent ailleurs et la société d’État prendra la place.

      La loi de l’offre et la demande.

    • investglobe dit :

      Vous êtes comme Jim Rogers, le populaire investisseur, vous confondez communisme et socialisme.

      Dommage, mais c’est clair qu’il vous manque beaucoup de théorie pour vous forgez une idée optimale sur ma proposition.

  2. minarchiste dit :

    Pour vous la loi de l’offre et la demande, c’est l’État providence! L’État décide du prix.
    Résultat: le prix est trop bas, la demande explose et l’offre ne suffit plus, ce qui crée une pénurie.

    C’est justement le problème du prof Lauzon, il ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Des tas de pays ont essayé cette approche et le résultat a été le même POUR CHACUN D’EUX.
    Pourquoi immiter les erreurs des autres?

    Ce type de pensée, ça s’appelle du communisme.
    Si ça vous intéresse, vous pouvez toujours aller crever de faim en Chine, à Cuba ou au Venezuela, et rêver nostalgiquement de l’URSS.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s