Québec: Un système de santé financé à 25% par la malbouffe


On le sait tous les coûts de santé pour le gouvernement du Québec explose d’un budget à l’autre. À

 la base les québécois, certainement influencé par leurs voisins du sud, n’ont pas non plus une très bonne alimentation.  Conséquences à long terme, des coûts de santé encore plus faramineux absorbés par l’État, c’est à dire nous tous.

Comme l’éducation ne semble pas fonctionner avec tous les campagnes d’information du gouvernement du Québec sur l’activité physique et la bonne alimentation il reste maintenant la façon drastique. Prendre des mesures pour que les coûts en santé au Québec cesse d’augmenter d’année en année.

 LA solution, surtaxer la malbouffe et ses matières premières. C’est à dire taxer de 33% le prix des poutines, les boissons gazeuses, les portions de patates frites, des hamburger, des fish & chips, des hot-dogs et autre malbouffe vendues dans les McDonalds, LaFleur, Burger King, Belle Province, Ashton, Valentine Wendy’s, Harvey’s, Kentucky, A&W, les brasseries du coin et autres vendeurs de cette malbouffe. Même taxe applicable sur les désserts vendues dans les Dairy Queen, Lichette, Tim Horton’s, Dunkin Donuts et autres. Même chose sur la malbouffe vendues dans les cinémas.

33% ça semble beaucoup mais on ne réussira pas à diminuer la consommation de malbouffe avec une taxe de 3 à 4%. Allons-y gaiement avec 33% de taxes.

En épicerie, même chose, on applique 33% de taxes sur les ventes au détail (et non de gros qui visent surtout les commerçants, faudraient pas non plus doubler la taxe de 33%) de crème glacées, de boissons gazeuses, les désserts et même sur les aliments de bases comme le sucre, le bacon, les saucisses à hot-dog et les pâtes blanches.

Mais pourquoi les pâtes blanches? Pour dîner demain, mangez une assiette de spaghetti (pâte blanche) avec de la sauce tomate. Prenez note comment vous vous sentirez dans l’après-midi. Le lendemain pour dîner manger une assiette de spaghetti (pâte de blé entier) avec de la sauce tomate, notez la différence dans l’après-midi.

Pour ceux qui voudront continuer de consommer de la malbouffe bien ils paieront pour.

Pour ceux qui voudront consommer autre chose, ils pourront le faire et très souvent à des coûts moindre. Sauf que pensez-y. 33% de taxes sur ses aliments et vous financerez à 25%, oui vous avez bien lu, à 25% le système de santé du Québec.

Faites ce calcul simple et très conservateur. Supposons que quotidiennement dans les restaurants de fast-food (en plus des brasseries, des restos du coin) du Québec il se vend

– 150 000 poutines à un prix moyen de 6$.
– 500 000 hamburgers à un prix moyen de 3,50$.
– 500 000 portions de patates frites à prix moyen de 1,50$.
– 750 000 hot-dogs à prix moyen de 1,25$.
– 75 000 fish & chips à un prix moyen de 8$
– 1 200 000 boisson gazeuses à un prix moyen de 1,25$

Que pour les ventes sur ces six items, vous allez chercher 1 milliard pour la taxe de 33% sur la malbouffe.

Je n’inclus pas dans ce calcul:
 – les dizaines de milliers d’assiettes de pâtes blanches vendues quotidiennement dans votre resto du coin, au Pacini, Giorgio et autres restaurants de la sorte vendus à des coûts moyens de 7,50$ et plus.
– les dizaines de milliers de rondelles d’oignons vendues quotidiennement dans les fast-food du Québec à un prix moyen de 1,50$
– l’équivalent de 500 000 bouteilles de boisson gazeuses de 2 litres vendues quotidiennement au Québec
– les centaines de milliers de kilos de sucre vendues au Québec chaque semaine au Québec
– les centaines de milliers de beignes vendus quotidiennement dans les beigneries du Québec
– les dizaines de milliers de livres de bacon vendues quotidiennement au Québec en épicerie en plus de celles vendues dans les restaurants
– les dizaines de milliers de litres de crème glacée vendus quotidiennement au Québec en épicerie et celles vendues dans les restaurants
– les quelques millions de desserts malbouffés vendus quotidiennement au Québec dans les restaurants et en épicerie
– les centaines de milliers de boîtes de pâtes alimentaires blanches vendues en épicerie chaque semaine à un coût moyen de 0,90$.

Avec tout cela inclus vous irez facilement chercher 6 milliards de taxes annuellement, de quoi financer 25% des 24 milliards de coûts en santé au Québec.

Restera aux légistes de concert avec des dietétistes  d’identifier qu’est-ce qui est de la malbouffe et donc, qu’est-ce qui sera visé par cette taxe de 33%.

À court terme on ne verra pas les bénéfices d’une telle taxe, dans 10 ans, les bénéfices seront incroyables pour notre société. Le monde sera plus en santé en général et auront adopté des habitudes alimentaires plus bénéfiques pour leur santé.

Donc les coûts en santé pour le Québec auront également diminué ou du moins cessé d’augmenter.

C’est beau le défi environnement que certains politiciens nous propose, mais ça serait encore plus beau de nous proposé un défi santé pour qu’on puisse encore mieux profiter du défi environnement dans l’avenir.

8 réflexions sur “Québec: Un système de santé financé à 25% par la malbouffe

  1. PhG dit :

    Bonjour,

    Question bête d’un « maudit » français : c’est quoi une « poutine » ?…..

    (sinon, sur la proposition, je n’ai pas d’avis.:..je ne suis pas chez moi… Nous on en crève des taxes à des taux confiscatoires qui tuent notre économie (d’ailleurs le taux max de TVA est à 33 %…). Si vous voulez faire pareil, welcome….)

    • investglobe dit :

      Dans un même plat, des fritses, du fromage en grain ou rapés et de la sauce.

      Il y’en a qui ont des variantes en ajoutant des morceaux de saucisses, du steak haché, des morceaux de poulet.

      Bref, une poutine pour dîner, la croyance populaire voudrait que ça soit l’équivalent en gras à 1 livre de beurre (454g).

    • investglobe dit :

      Le 33% c’est pour enrayer la malbouffe et forcer les gens à mieux s’alimenter car les campagnes publicitaires n’ont aucun effet.

      Donc allons-y gaiement avec une taxe de 33% sur la malbouffe.

      Ha ne vous en faites pas avec notre TVA ici au Québec on a une TVQ de 7,5% qui taxe la TPS de 5% du fédéral. Imaginez une taxe sur une taxe.

  2. Hein dit :

    honetement, 33%? tu realise qune boisson gazeuse cest pas 1.25$ apres une hausse de 33%? jespere que tu realise que au Mcdonald, une boisson gazeuse cest 2$.. et une taxe de 33% elle sera 2.70 environ. tu realise combien cest imense? ton billet est merdique, incenser et jamais ne se produira.tu veux faire payer les gens + chere leur ‘malboufe’ pour sauver et faire epargner un systeme de santée qui est completement pourri jusqua l’os ? Merdique.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s