Une crise fin des années 70 se dessine au Canada


Regardez le scénario suivant.

Situation de récession au Canada.

Le dollar canadien  vient d’atteindre les 95 cents américains.

Déficit giganteste du gouvernement canadien.

Le pétrole est à $72 et ce en pleine à récession mondiale.

Les taux d’intérêt (donc ceux hypothécaire aussi) sont bas.

L’inflation est sous les 3%.

Qu’est-ce qui se dessine au Canada ?

Scénario très simple.  Une répétition de la fin des années 70.

Un dollar a parité, qui va même monté à 1,10$…

Un pétrole à $150 le baril alors que la Chine et l’Inde recommenceront à consommer, la demande mondiale explosera…

L’or atteint de nouveaux sommets comme à la fin des années 70.

Le taux directeur va dépasser les 7% donc les taux hypothécaires frôleront les 13 à 14%…

L’inflation sera près sinon supérieure à 10%.

Mais qu’est ce qui arrivera après ce scénario qui se dessine? Voilà pourquoi les … après chacune des expressions précédentes.  Là ça ne sera pas beau.

Un dollar canadien qui retournera près des 65 sous américains.  Car le Canada ne sera plus dutout attrayant pour les investisseurs.  C’est même la Banque du Canada qui sera forcer d’intervenir pour baisser le dollar tellement que le pétrole sera haut (la prochaine hausse ira au-dessus des $250 le baril).  La situation du dollar canadien sera largement surévalué face à l’état de l’économie canadienne.  En fait le Canada aura le même attrait que les États-Unis version 2009.  Alors imaginez.

Regarder bien les prix immobiliers tomberont comme vous n’aurez jamais vu.

Un taux de chômage qui pourrait atteindre les 12%.  De grosse entreprises de l’ampleur de Bombardier pourraient vivre de grosses difficultés financières.  Enfin c’est la capacité de la Banque du Canada a ajusté la monnaie canadienne afin qu’elle réflète véritablement son économie qui dictera la vie ou la mort des grandes entreprises exportatrices canadiennes.  Dans un article précédent j’ai déjà dis que le gouverneur du Canada, Mark Carney, s’il avait des couilles, dévaluerait dès cette année la devise canadienne.  Surtout afin d’éviter cette catastrophe économique.

Je ne parle pas d’un scénario qui se prépare pour les 2020…

…Ho que non.  Contrairement à ce que tout analyste à la Banque du Canada vous dira, le Canada n’est pas en train de se sortir de la récession à la fin 2009, ho que non.  Il est en train de se sortir la tête de l’eau pour replonger comme vous ne le verrez jamais et replongez tête première dans un marasme incroyable.  Dès la mi-2010 on verra de gros changement au Canada.

Un seul moyen de se préparer à cela et c’est le scénario suivant:
– Épargner.  Je ne dis pas de mettre votre argent sous votre matelas.  Allez y dans les commodités ou si vous tenez à achetez des fonds d’actions ou des actions, allez-y avec des fonds ou actions japonaises.

– louer au lieu d’acheter votre résidence.  Laisser faire les gens qui vous diront que c’est bon d’acheter son chez soi que c’est le temps d’investir dans l’immobilier que c’est une valeur sûre.  Des bobbards.  C’est bon pour la qualité de vie mais ça ne l’est pas pour le porte-monnaie.  Laissez faire les gens qui diront que vous payez dans le vide avec une location.  C’est faux.  Le proprio engraisse la banqueà coups de dizaines de milliers en intérêts.  Alors que le locataire s’enrichiera en épargnant l’argent qu’il ne paie pas en intérêts et taxes.  L’immobilier n’a plus aucun avenir au Québec à moins que la population du Québec se remettre en mode croissance à vitesse grand V.  Au mieux ceux qui achèteront cette année pourront revendre au même prix dans 25 ans et ce, s’ils sont chanceux.  Moins les rénovations effectuées et les intérêts payées, pas certains dutout qu’ils seront gagnants.

– payer vos dettes

– si vous pouvez vous en passer n’acheter pas de voiture

Voilà, je veux pas être oiseau de malheur mais ça ne tourne pas rond au Canada, encore moins au Québec.  La devise n’arrête pas de monter, l’économie est mal en point, le gouvernement fait des déficits et l’inflation est sous les 3% en une période ou les taux d’intérêts sont à un plancher historique.

Pauvre Canada, pauvres Canadiens !  Je dis pauvres parce que le Canada a les cartes de crédits bien loadés et la limite ne peut plus être augmentés.  Quand un tel scénario se passe au niveau d’ un individu il n’a que deux options valables.  La faillite ou la proposition du consommateur.  C’est ce quoi aura à dealer le Canada dans les années à venir.  S’entendre avec ses créanciers.   On en presque rendu là.  Mais peut-être que Mark Carney a l’intention d’imprimer de l’argent comme le fait si bien la Chine à moins que le premier ministre du Canada ait en tête de grands projets de nationalisations de nos ressources naturelles pour qu’enfin le Canada s’enrichisse et non qu’ils enrichissent les entreprises étrangères qui viennent en quelque sorte nous voler nos richesses.  Qui sait…

Pour l’instant, le seul scénario que je vois où le Canada pourrait prospérer serait de nationaliser ces ressources naturelles.  Je ne parle pas de devenir un pays communiste.  Aucunement.  Je parle qu’au lieu d’avoir une télé d’État qui coûte près d’un milliard et demi aux contribuables à chaque année, de nationaliser les mines d’or.  Les mines d’uranium.  De nationaliser l’exploitation gazière et pétrolière.  Je propose ici que le Canada s’appropie de ses richesses naturelles et non qu’ils les vendent à rabais aux entreprises étrangères qui s’enrichissent sur le dos des contribuables canadiens.  Imaginez un pays sans dette avec presque sans impôts à payer et sans aucune taxes de ventes et une essence bon marché.

Pensez-y !

En passant j’ai longtemps crû que l’or pourrait redescendre sous les $250.  Mais maintenant ajouter un zéro à cette prédiction et je crois de plus en plus qu’avec le scénario hyperinflationniste ou hyperdéflationniste sont en train de créer, bref que la devise américaine soit abandonnée, que l’or pourrait atteindre les $2 500 l’once et j’ai même lu des prédictions à $5 000 l’once.

Advertisements

8 réflexions sur “Une crise fin des années 70 se dessine au Canada

  1. Pierre Bourdon dit :

    Le $ US est en baisse depuis plusieurs mois, il pourrait s’effrondrer d’un moment à l’autre. Que les pays Arabe demandent d’être payer avec une autre devise pour leur pétrole et que la Chine cesse d’acheter des bons du trésor et ce sera la fin du dollar. Je trouve normal dans ce contexte que le $ canadien monte par rapport à la devise américaine, vous ne trouvez-pas ?
    Avec tout ce que je lis sur le web, je suis plutôt inquiet de la situation économique globale. Il y a déjà 98 banques américaines en faillite depuis le début de l’année et 400 autres en difficulté. Elles sont maintenu sur le respirateur artificiel grace à leur nouvel méthode de calcul des actifs.
    Pour ce qui est du scénario que vous envisagez au Canada, ce n’est pas réjouissant, mais plausible.

    • investglobe dit :

      Attention il faut comprendre quelque chose. Si la Chine cessait d’acheter des bons du trésor, d’autres pourraient en acheter tel que le Japon.

      De plus une autre chose à laquelle il faut faire attention c’est justement l’identification des acheteurs de dettes. Ce ne sont pas toujours les pays qui achètent la dette d’un autre. C’est souvent aussi des institutions financières, de gros fonds d’investissement où des holdings. À titre d’exemple, une banquue chinoise peut bien posséder pour 3 milliards de bons du trésor américain si elle le désire. Même chose pour une banque canadienne, brésilienne ou allemande.

      Pour le reste oui le dollar américain est en baisse depuis plusieurs mois mais ça sera une baisse lente avec quelques soubresauts. Des up et des down de plus en plus visible, signe d’une devise qui n’a plus l’attrait d’autrefois.

      Parlant pétrole, l’Iran, un des plus grands producteurs de pétrole de la planète, ne se fait plus payer en dollars américains depuis au moins deux à trois ans. Disons que les Iraniens ont en horreur le dollar américain et ce n’est pas à cause de sa valeur mais de sa provenance légitime.

      • Pierre Bourdon dit :

        Je citais la Chine, c’est la pays qui en détient le plus actuellement. Le Japon est le suivant détenteur de bons du trésor US mais pourrait vite changer son fusil d’épaule avec l’élection de son nouveau gouvernement.
        Les États-Unies monétisent leur dette. La moitié des émissions depuis le début de l’année ont été acheté par la FED car plus personne (pays) en veulent, à part le très court terme (bons du trésor).

        Vous avez raison pour l’Iran, ce pays reçoit des pressions Israëlo-US depuis qu’il demande d’être payer en Euro pour leur pétrole. Idem que pour l’Irak, l’histoire ce répète. Tout ce qui tient les USA en vie, c’est justement le fait que son dollar soit encore la monnaie d’échange internationale.

        Les temps changent….
        Merci de m’écrire
        Bonne continuité de votre blog

  2. Rico dit :

    Bonjour monsieur Investglobe.

    J’ai écris un autre nom que mon adresse E-mail pour conserver l’anonyma. Merçi

    Je lis votre blogue tous les jours et j’aime beaucoup vos reflexions sur l’économie.

    J’ai 37 ans, j’habite a Matane en Gaspésie.

    J’ai décider de vendre ma maison que j’ai payer il y a 4 ans 137000$ financé a la BMO taux fermé 5 ans a 5.44%

    Revente octobre 2009 175000$
    moins commission de l’agent 5%
    moins pénalité a la banque 2100$.
    Il reste environ 44000$ net.

    Je me suis trouvé un duplex grand 5 1/2 a loué 600$ par mois plus électricité environ
    125$/mois.
    Total: 725$/mois.

    La maison dont je suis encore propriétaire jusqu’a la fin octobre me coutait 1400$/mois
    hypotèque,taxes municipales,scolaire et électricité inclus.
    J’ai pris cette décision car ma situation financière depuis 4 ans a changé.

    Avant je travaillais en foresterie dans des régions éloignées et je n’avais aucune qualité de vie.

    Maintenant je suis employé municipaux j’ai diminué de salaire mais j’ai des avantages sociaux plus intéressants.

    C’est avec ce virement de situation qui va me permettre de remboursé toute mes dettes et
    je vais pouvoir commençé a investir.

    Merçi de prendre le temps de me lire.

    Félicitation pour votre blogue que j’ai recommandé a certains de mes amis.

    Je vous encourage a continuer.

    Bye Rico

  3. casquedor dit :

    L’article de Robert Fisk dans The Independent (confirmé par les intéressés) est très clair : les pays émergents ne veulent plus du dollar comme monnaie mondiale.

    Le billet vert est donc condamné. Les Etats-Unis feront tout pour le sauver car il est l’attribut essentiel de leur puissance et de leur domination… donc attention aux soubresauts géopolitiques !

    • investglobe dit :

      Ça prendra tout de même une façon commune de cotée les prix des matières premières. Si ce n’est plus en US faudra que ça soit en autre chose.

      Le billet vert n’est pas si condamné que cela à mon avis, les réserves des pays asiatiques sont trop importantes.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s