L’arnaque immobilière québécoise


Je vous le dis en 2009 et retenez ceci. Un jour un immense recours collectif pourrait se mettre en branle contre des courtiers en immobiliers, des banquiers et des constructeurs pour avoir usurper les québécois.

Je m’explique.

Comment expliquez-vous ceci.

La population du Québec est en faible croissance, environ au net, seulement 30 000 individus par année depuis quelques années.  C’est peu sur une populaiton de 7,8 millions de personnes.

En 2008 il y a eu au Québec 47 825 mise en chantiers et en 2009 les estimés sont à 38 000 mises en chantier à cause de la récession.

Vous me voyez venir n’est-ce pas?

Il y a plus de mises en chantier au Québec que de naissance.  L’illogisme total.

Je sais pas pour vous mais moi j’ai vite compris l’arnaque.  La population du Québec vieillit, il y a environ 30 000 individus de plus qui s’ajoute à la populaition à chaque année.  Donc on peut dire qu’il se construit plus d’unité qu’il y a de naissance.

On se dirige tout droit vers le plus grand fiasco immobilier que le Québec n’a jamais connu.

Trop de maisons pour moins d’individus.

Et là on est chanceux jusqu’ici car si la grippe A H1N1 aurait frappé aussi fort que l’OMS avait prédit, y’aurait un déclin de la population du Québec en 2009.

Sauf que ce déclin démographique il est à nos porte.

Si un gouvernement du Québec avait des couilles, il contingenterait les mises en chantier car on se dirige tout droit vers la catastrophe.

Vous comprenez j’espère que l’être humain n’est pas éternel et qu’il mourra un jour.

Au Québec en 2009, 19,5 pourcent de la population a moins de 18 ans.  En comparaison, en 2002 ce taux était de 21,2%.  Un reculde près de 2% en seulement 7 ans.

La population du Québec diminue et le revenue moyen disponible est de moins en moins élevé et le prix des maisons exorbitants.

Ça ne tourne pas rond c’est évident, c’est l’arnaque immobilière québécoise.

Au Québec d’ici 10  ans, 1,02 millions de québécois seront éligibles à une retraite alors qu’ils auront 65 ans.  Pendant ce temps seulement 842 000 québécois atteindront l’âge de 20 ans.  C’est théroqiement 160 000 personnes de moins sur le marché du travail québécois.

Ce que vos pères et grand-pères vous racontent sur l’immobilier d’autrefois ne sera plus vrai.  Ce n’est plus vrai qu’en 2009 une maison, un condo c’est un investissement.  C’est une dépense au même type qu’un loyer ou une automobile.  C’est terminé les beaux-jours de l’immobilier sauf dans un secteur.  Les maisons de retraites.

Le Québec est à la veille de passer un point de non retour quant à sa croissance démographique positive et pendant ce temps banquier, agent d’immeubles et constructeur s’en donnent à coeur joie.

Déjà la population de Montréal stagne.  Une croissance presque nulle en 10 ans.  L’exode des retraités, l’exode vers la banlieue, les décès, tout ça s’annule par rapport aux naissances et l’immigration.

De plus je ne compte pas les différents paliers de gouvernements du Québec qui s’endettent à outrance et qui tiens le contribuable à la gorge.  Ainsi hausse d’impôts et encore moins d’argent disponibles sont à nos portes.

Soyez prudents dans vos dépenses immobilières et je vous le dis, les dernières personnes à croire dans le domaine immobilier sont les agents d’immeubles, les constructeurs et les banquiers.  Fiez-vous à une seule chose.  Le gros bon sens.

Et moi mon gros bons sens me dit que les prix ‘immobiliers québécois sont à la veille de s’écrouler.  Y’a bien du monde qui vont brailler de celui qui a une hypothèque jusqu’à l’actionnaire d’une banque.

Le plus grand « bear market » immobilier de l’histoire du Québec est à nos portes.  La logique immobilière d’autrefois est maintenant l’illogisme de demain.

Je ne vous dis pas par cet article de ne pas acheter une maison, un condo ou un plex.  Je vous dis d’être prudent.  Ne devenez pas propriétaire à tout prix et ne soyez pas un propriétaire surendetté à la merci d’une banque ou d’une caisse.  C’est terminé la hausse vertigineuse des prix en immobilier du moins si ça continue ça ne fera que tomber de plus haut.  De plus si vous décidez d’acheter tout de même, acheter dans une ville peu endettée et où il y a une croissance démographique positive.

Ma logique est simple elle est basée sur la croissance démographique du Québec jumelé à une population qui vieillit et qui ne veillit pas en santé.  Parlant santé, autre problème également ici, c’est le poids de nos jeunes.  Donc malgré le petit boom démographique des dernières années, cela laisse présager peu de bonnes choses vu la santé « malbouffienne » de nos jeunes.

Des villes vont venir qu’à fermer au Québec voir leur dette répartie sur d’autres villes ou absorbés pour le gouvernement, tellement qu’il y aura moins de monde qui va habiter la ville.  Plusieurs Val-Jalbert vont naître au Québec dans les 30 prochaines années.

Je vous le dis chers concitoyens, soyez prudents avec l’immobilier.

Encore une fois, je me répète je le sais mais soyez prudents en immobilier au Québec.  Ce que vous venez  de lire aucun courtier ni aucun banquier ou constructeur ne vous dira cette vérité.  Normal c’est leur gagne-pain et ils ne feront rien pour vous dissuader d’acheter votre résidence.

2 réflexions sur “L’arnaque immobilière québécoise

  1. Jean-Rock Cote dit :

    Assez d’accord avec cet article, sauf pour la section de la gestion de l’offre a la UPA. Si les individus veulent s’acheter des maisons malgré des fondamentaux discutables, c’est leur affaire. Si l’immobilier décline comme il est mentionné, les gens l’apprendront par la manière dure. De toute façon lorsque le prix des propriétés monte c’est davantage les banques, les villes et les courtiers qui sont avantagé. Pour les individus souvent il n’a pas de gain parce que la propriété qu’ils vendent a profit doivent ce relocaliser a des prix aussi plus haut. Par contre pour les banques ils financent de plus gros montant. Gérer l’offre permettrait seulement de garder des prix haut et ainsi continuer d’avantager les banques, courtier etc.

    • investglobe dit :

      La majorité des québécois ont besoin de se dire quoi faire et que le gouvernement les soutiennent, les épaules, fasse le papa ou la maman. Il devrait donc « contrôler » la construction avant que ça tombe…

      Mais là n’est pas le fond de mon billet. L’idée du billet est que la population s’informe sur le marché immobilier auprès des agents immobiliers, des banquiers et des constructeurs. Aucun de ces trois intervenants ne les informent sur ce qui s’en vient.

      J’ai toujours dis que les gens lisaient et s’informaient davantage sur l’achat d’une télé HD à 1 200$ que sur l’acquisition d’une propriété ou un placement de 75 000$.

      C’est dommage. Quand la crise immobilière frappera de plein fouet le Québec, plusieurs vont se retrouver les culottes à terre et vont quémander à qui ?…. le gouvernement.

      Y’a trop de monde au Québec qui prend le gouvernement comme une banque à pitons. Au bout du compte la bêtise des banquiers, agents immeubles et constructeurs mettra dans la merde tous les québécois contribuables parce que le gouvernement devra aider les banques, constructeurs et agent d’immeubles lorsque l’immobilier tombera.

      Je vous le répète des Val Jalbert tantôt y’en aura des dizaines au Québec.

      À quoi bon dans 20 ans laisser ouvert un Forestville, un Lebel-sur-Quévillon ou même un Lanoraie ?

      Dès aujourd’hui les banquiers, agents d’immeubles et constructeurs doivent être lucides et transparents avant de vendre à des invidivus.

      Le plus gros recours collectif de l’histoire pourrait survenir.

      L’UPA… rien à voir ici avec l’immobilier. L’UPA est en train de se tirer dans le pied avec sa gestion par cota de la production laitière. Les consommateurs vont se réveiller un jour.

      Imaginez si demain matin 1 000 000 de québécois consommaient du lait de soya au lieu du lait de production laitière québécoise….

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s