Hydro-Québec et la petite mentalité de son actionnaire principal


Pour une fois Claude Picher a un bon papier qui illustre bien la mentalité cabochonne du gouvernement du Québec, principal actionnaire d’Hydro Québec.

Lire son billet ici.

Selon le billet, 1 cent de hausse du coût du kilowatt/heure équivaudrait à 1,6 milliard supplémentaire en dividendes au gouvernement du Québec.

Vite qu’on augmente les tarifs de 2 cents du kilowatt/heure et voilà le gouvernement du Québec plus riche de 3,2 milliards.  En fait qu’on applique ce dividence directement au remboursement de la dette.

11 réflexions sur “Hydro-Québec et la petite mentalité de son actionnaire principal

  1. Patrick dit :

    Je suis d’accord et on coupe la totalité des garderies à 7$, l’assurance-parentale, le ministère de la condition féminine,Revenu Quebec, les congés de maladie obligatoire,les comptes de dépenses discrétionnaires des ministres et autres hauts fonctionnaires, les consulats du quebec à l’étranger,

    Pour augmenter les revenus :
    On augmente l’impôt des entreprises au niveau de l’Ontario.
    On augmente l’hydro.

    Ou bien on coupe tout suite ou on coupe lorsque la gangrène s’est incrusté.
    Les coûts de santé vont augmenter à chaque année, les revenus vont diminuer(parce que le quebec à une image de province raciste).

    Plus je regarde ça et plus je me dis : L’Ontario, c’est LA belle province.

  2. investglobe dit :

    l’assurance-parentale favorise l’augmentation des naissances au Québec. Cela assure d’avoir de nouveaux contribuables.

    La condition féminine est tout aussi importante que bien d’autres ministères. C’est un ministère et à petit budget. On devrait couper dans les subventions télévisuelles et dans Télé-Québec bien avant la condition féminine.

    Il faut au contraire diminuer l’impôt des entreprises pour en attirer de nouvelles. L’idéal serait d’abolir l’impôt aux grandes entreprises mais de les inciter à verser une contribution au x services d’éducation de la province.

    La gangrène est déjà incrustée et elle est largement avancée. 3-4 ans encore et s’il n’y a pas de changement la province pourrait avoir de gros et graves problèmes.

    LA belle province ce n’est pas l’Ontario, loin de là. Le Québec a la chance d’avoir Hydro-Québec, l’Ontario a privatisé inutilement cette richesse collective.

    • Patrick dit :

      La taille du gouvernement quebecois doit être réduite d’une manière ou d’une autre.

      Et je pense que la dernière place à faire entrer le privé c’est la santé. POURTANT c’est par là que le gouvernement veut commencer.

      Je pense que je vais déménager.

      • investglobe dit :

        Le gouvernement du Québec n’est pas si gros que ça en taille. À part Télé-Québec je dirais que 90% du gouvernement est essentiel comme services.

        Je t’informe aussi que le privé est déjà en santé. L’informatique y est déjà très entrée et les CGI, DMR, LGS et autres compagnies de consultants se graissent la patte pas à peu près. Le privé y est aussi présent dans les hôpitaux au niveau de la buanderie… drôle de coincidence ou pas, la C Difficile a pris de l’ampleur dans les hôpitaux depuis ce temps.

        Ce qui coûte cher aux québécois c’est ce que la masse ignore. Les nombreux consultants en informatique présents dans les ministères du gouvernement. Les subventions données aux productions télévisuelles et cinématographiques.

        Les publicités d’Hydro-Québec, un monopole en électricité, comme si on avait le choix de se brancher ailleurs. C’est du gaspillage.

        Le gouvernement gaspille parce que trop de ses gestionnaires ne gèrent pas l’argent de leur ministère comme si c’était leur argent. Le même problème se retrouve au fédéral, au provincial et au municipal. Bien sûr beaucoup de gens gère bien mais la minorité qui gaspille fait mal paraître les autres et ce sont eux qui coûtent chers.

        Qu’on retourne chez eux les consultants, qu’on ferme Télé-Québec, qu’on cesse les subventions télévisuels et cinématrographiques et le gouvernement du Québec viendra de sauver de 3 à 4 milliards par année.

  3. Jean-Rock Cote dit :

    Tant qu’à moi je ferais rentrer le privé a l’état pur en premier lieux dans les systèmes de santé et d’’éducation. Je mentionne a l’état pur i.e. pas de magouille a la PPP. A l’état pur on parlerait d’un marché libre à toutes compétitions (pas un fonctionnement runner comme dans le secteur de l’agri). Les couts dropperaient big time et la qualité augmenterais dans la même proportion que la baisse des couts. J’entends des voix s’exclamer comment le privé pourrait faire  ? Ne vous inquiétez pas le privé ce servirait pas mal plus de sa tête. Probablement qu’on vous offrirait soit d’attendre sur des listes caché encore 1 ans pour vous faire un pontage ici au KéBec ou vous offrir pour moins de 10000$ un pontage en Inde dans un hôpital a caractère d’un hôtel 5 étoiles )))). J’ai connaissance que des gens pas si fortuné ce font refaire les dents dans le sud pour des bagatelles. Ils reviennent tout bronze les dents refait. En plus d’avoir sauvé 2000$-3000$ (forfait de voyage inclus) ils ce sont fait traité au ptits oignons. Évidemment est-ce réaliste ? Bien sur que non. A grande pompe les centrales syndicales dotées d’études abracadabrantes (probablement appuyé par des études économiques et statistiques) vous feront croire qu’ils vous seraient bien mieux de continuer de vous faire fourrer ici . On les voies tellement venir s’en ai juste drôle.

    http://www.indeenfrance.com/reunion.php/2010/02/11/l-inde-au-service-du-tourisme-medical

    • investglobe dit :

      Les dents, c’est privé au Québec, le gouvernement paie plus grand chose sauf aux hosties de B.S. qui eux se font refaire la gueule pour pas grand chose. Faudrait se débarasser de ce coussin social inutile à 80% plutôt que de commencer à penser de privatiser la santé et l’éducation.

      Je pense que t’a rien compris du privé et du public en Santé et en Éducation. Refait tes devoirs et viens m’en jaser avec des faits concrets.

  4. Patrick McMullen dit :

    Jean-Rock a raison à l’heure de la mondialisation, même le premier ministre de Terre-Neuve a payé pour aller se faire faire la job aux États-Unis.

    Je pourrais aller refaire faire les boules à ma femme pour 8000USD à cuba avec la lipposuccion, le redrapage de la peau et 1 semaine de vacances. Au quebec c’est taxable et aucun crédit d’impôt le choix est pas long.

    Le problème au quebec c’est que le gouvernement est rendu trop gros et qu’il y a trop de services.

    Pour ce qui est d’une augmentation de salaire, va demander à ton boss une augmentation de salaire que la job soit bien fait ou mal fait. On s’en reparlera.

    • investglobe dit :

      Si les gens ont les moyens go aller à l’étranger. C’est cave parcontre parce qu’ils paient des impôts ici et vont faire prospérer l’étranger.

      Le problème ici ce n’est pas que le gouvernement est trop gros, loin de là, le problème c’est que le gouvernement investi aux mauvais endroits. Et le privé n’est guère mieux en cette matière.
      Comment peut-on justifier d’avoir Télé-Québec? Voyons pourquoi on devrait payer pour ça.

      La santé c’est essentiel, la tv c’est une autre affaire.

      Les subventions à la culture je connais pas de pays qui s’est enrichi avec ça. Pourquoi dépenser des milliards en culture alors qu’on a un système de santé défaillant.

      Pourquoi ne pas introduire des médicaments génériques qui feraient sauver des milliards au gouvernement?

      Il faut comprendre une chose. Privatiser le système de santé ici ne le rendrait pas moins coûteux. Combien pensez-vous qu’une personne de 65 ans paierait en assurances-santé chaque année dans un système de santé privé au Québec? Au bas mot, entre 10 000$ et 15 000$, minimum. S’il est fumeur. Ça peut aller chercher davantage. Qui aurait les moyens de tels coûts au Québec? Pas grand monde.

      Alors il est où le gain d’aller au privé?

      Là où il faut investir en premier c’est dans l’alimentation des gens. Quand les gens sauront que bien s’alimenter et s’exercer fera sauver des milliards au système de santé. Mais on est loin de ça avec les St-Hubert, Valentine, McDonald’s, Burger King, Harvey’s, A&W, Taco Bell, Ashton, sans compter toute le sel et le sucre qui se trouve dans les aliments vendus en épicerie.

      Il faut éduquer les gens tant en alimentation qu’en comportement.

      Pourquoi aller à l’urgence pour un rhume? C’est déjà à la base un coût exhorbitant pour le système.

      Parlant éducation, que le système de santé soit privé ou public, les gens ne se conscientise pas plus à la bonne alimentation. Le gros problème il est là.

  5. Jean-Rock Cote dit :

    @Patrick De toute évidence tu sembles avoir compris que payer pour avoir du sexe coute moins cher que le sexe gratuit :-))))

  6. Patrick McMullen dit :

    hahaha elle est bonne. je disais justement ça à ma conjointe dernièrement. 😀

    Je me disais que si j’avais la chance d’être gay j’aurais deja ma porche 911 de payé, mon condo à moitié payé et du vrai sexe gratuit.

  7. Patrick McMullen dit :

    Pour la santé je crois que c’est acceptable de laisser la place au privé. Comme l’assurance médicament… j’ai un assurance privé donc je ne paye pas pour le public. Et aussi avoir le choix de ne pas prendre d’assurance du tout. Enlève moi la moitié de mes taxes provinciales et je renonce tout de suite à mon droit d’aller a l’hopital.

    Si des gens riches veulent payer plus pour de la qualité je crois que c’est leur droit. DE TOUTE FAÇON ils vont traverser au États-Unis ou à Cuba. Aussi bien l’offrir ici.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s