Commission des valeurs mobilières: quand l’Alberta est aussi souverainiste que le Québec


Le ministre des finances du Canada, Jim Flaherty a déposé aujourd’hui a Ottawa son projet de loi pour la création d’une commission des valeurs mobilières pan-canadienne.

Évidemment l’Autorité des Marchés Financiers ainsi que le gouvernement du Québec sont contre cette idée.  Même chose en Alberta alors que le Manitoba s’abstient pour l’instant.

Je ne comprends pas l’entêtement des politiciens du Québec ni ceux de l’Alberta.  Une commission des valeurs mobilière pan-canadienne n’a que du bon pour les actionnaires.

Cette commission jouerait le même rôle que la puissante SEC aux États-Unis.

Qu’on cesse de jouer à l’esprit de clochers et qu’on commence à bâtir quelque chose de solide.

Qu’on pense avant tout là-dedans aux actionnaires et non à emplir les poches des cabinets d’avocats sur le dos des contribuables.

2 réflexions sur “Commission des valeurs mobilières: quand l’Alberta est aussi souverainiste que le Québec

  1. Patrick McMullen dit :

    La finance est deja assez centralisé a Toronto, pas besoin de plus. Et il faut protéger nos emplois à Montréal, Calgary etc… Et adieu au service en français accessible.

    De toute manière, ça va être sur une base volontaire. beau gaspillage d’argent.

  2. Patrick McMullen dit :

    Edit : Ça prend des lois plus sévère au niveau fédéral(Comme aux États-Unis, tin 50 ans de prison, 100 ans de prison etc.)

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s