Bombardier, des mises à pied bientôt?


L’entreprise a été claire, si elle ne pouvait pas obtenir le contrat de la STM pour le remplacement des voitures du métro, elle effectuerait plusieurs mises à pied.

Est-ce que Bombardier annoncera des mises à pied bientôt ?

Pour moi il est clair que oui du côté transport et du côté aéronautique si les ventes ne sont pas au rendez-vous on pourrait assister à des mises à pieds massive.

Sérieusement je me demande ce qui motive des gens à acheter une action de Bombardier…

Allez-y de vos commentaires, prouvez-moi pourquoi c’est bon d’acheter des actions de Bombardier et en quoi c’est un meilleur investissement que d’autres choses ?

Pour ma part si j’avais listé 100 actions à acheter, Bombardier arriverait probabement au 9 250e rang.

Advertisements

8 thoughts on “Bombardier, des mises à pied bientôt?

Add yours

  1. Mais si on accepte de tout payer plus cher pour conserver des emploies peut-etre que l’action de bombardier serait un achat :-))).

    1. C’est un peu ce qui s’est passé avec les autobus de la STM qui ont fait faire ça chez Prévost. En plus de payer plus cher c’est de la scrap. À médiocrité égale, aussi bien que ça coûte deux fois moins cher et aller faire faire ça en Asie.

      « Bien non ça protège des emplois ». Oui mais à quel prix?

      Il faut avoir rouler dans les bus de Montréal depuis 2005 pour comprendre que les bus actuels à plancher bas c’est de l’hostie de marde.

      Imagine toi un chauffeur qui conduit une plate-forme avec 4 roues (Je n’ai pas compté le nombre de roue mais c’est 4 minimum) et zéro confort —> autobus à plancher bas de la STM.

      Je ne sais pas pour la qualité de Bombardier mais c’est clair qu’on paierait plus chers d’autant plus que ses usines sont largement subventionnés.

      En fait je dirais qu’une majorité du succès de Bombardier découle de subventions davantage que sur l’innovation.

    1. Comme leur marge bénéficiaire net tourne autour de 3% cela signifie seulement un profit de 60 millions.

      Mais avec les peut-être on ne va pas loin.

  2. Le plus gros actionnaire de Bombardier c’est le gouvernement.(C’est peut-être pas évident à comprendre mais c’est le cas).

    1. M. McMullen je vous donne en raison en parti.

      En fait on devrait plutôt lire que c’est le gouvernement qui fait vivre Bombardier à coups de subventions.

      Sans les subventions, le siège social de Bombardier serait au Mexique ou quelque part en Asie et plus aucune usine ici.

      Si vous voulez mon avis, quant à moi qu’on coupe les subventions.

  3. L’économie actuelle est une économie de subventions et de dettes…

    Je serais curieux qu’est-ce qui coûterait plus cher, perdre les subventions ou perdre l’impôts sur le revenu, les taxes et les emplois indirects créés par Bombardier…

    1. Mais il faut savoir aussi que ce n’est pas que les emplois de Bombardier ne génèrent pas que des impôts et des taxes. Ces gens là vont en vacances, mangent dans des restaurants, achètent des maisons.

      Mais je suis d’accord que le gouvernement n’a pas à subventionner une industrie qui se maintient à coups de subventions.

      Je ne crois pas que l’économie actuelle en soit une de subventions et de dettes mais je crois que le gouvernement est trop impliqué dans cette économie. Sans trop me tromper je suis oas mal certain que plus de 60% à 70% des emplois au Québec dépendent directement ou indirectement du gouvernement fédéral, du gouvernement du Québec et des municipalités.

      – les travailleurs de la santé (infirmières,
      – le réseau de garderies et de CPE
      – les fonctionnaires et professionnels du gouvernement (le Québec, le fédéral et les employés des villes et municipalités)
      – les corps de polices, pompiers et ambulanciers
      – la société des alcools
      – les employés d’Hydro-Québec
      – tous les contrats que les ministères et sociétés d’État octroient à des entreprises privés (les CGI, DMR, les firmes d’ingénieurs, firmes de la réfection des routes… etc…)
      – toutes les emplois suventionnés (Cité du Multimédia, Bombardier, GE Aéronautique, etc…)

      Je pense qu’on peut estimer facilement que ces subventions et emplois directes du gouvernement font travailler près de 3,75 à 4 millions de personnes au Québec. C’est énorme. En fait c’est trop.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blogue gratuit sur WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :