Obama part en guerre contre le pétrole


Des fois je me demande lequel de Gerorge W. Bush ou de Barack Obama a dit le plus de connerie sous leur présidence.

Barack Obama est formel, il part en guerre contre la dépendance des américains au pétrole.

On dirait que ça prend une catastrophe pour faire réaliser à certains amerlopes l’ampleur de la bêtise, si bêtise il y a bien sûr.

Vous vous souvenez de la grande catastrophe nucléaire de Three Mile island à la fin des années 70?

Les américains ont eu tellement la frousse qu’ils ont délaissé les nouveaux développement nucléaire du jour au lendemain.  Je parle bien sûr ici de développement de production d’électricité par énergie nucléaire. Bien sûr ça ne les a pas arrêté d’armer des ogives de missiles.

Voilà que les amerlopes ramènent le nucléaire devant la scène avec l’Iran qui ne fait qu’à sa tête avec son programme nucléaire.  Ils veulent la bombe, pourquoi pas leurs ennemis jurés, Israël l’ont aussi et ils sont tous aussi cinglés qu’en Iran, on l’a vu l’autre semaine lorsqu’ils ont attaqué une flotille humanitaire.

Mais revenons à Obama et le pétrole.

Pourquoi lancer les États-Unis dans une course à l’abandon du pétrole alors qu’ils n’en ont pas les moyens ?

À part de remonter sa cote en vue des élections mi-mandat qui arrivent bientôt, à quoi bon pour Obama de taper sur le clou de l’abandon du pétrole alors que la relance de l’économie américaine devrait être le clou sur lequel Obama devrait taper au 5 secondes avec sa plus grande masse.

Le président Obama va devoir finir par comprendre que les Américains et le pétrole c’est lié advitam eternam.  Ils ont à peine délaissé leurs grosses bagnoles pour commencer à s’intéresser à ce qui se fait de plus petits et voilà qu’on veut qu’ils abandonnent le pétrole.

Common B.O. !

Je pense que si le président Obama ne change pas de clou à taper, il ne fera pas un deuxième mandat à la présidence.

S’il tient mordicus à faire changer la consommation énergétique des américains qu’il commence par produire de l’électricité avec une énergie plus propre que du charbon, le pire polluant de la planète.

On voit bien que son jeu c’est uniquement de remonter sa cote de popularité qui s’effrite de semaine en semaine car le beau rêve de Barack Obama s’estompe devant la lourdeur en piètre qualité de l’héritage de George W. Bush.

Petit hint mon B.O. sur une énergie d’avenir.  Le gaz naturel.  L’énergie combustible la plus propre car lorsqu’elle brûle, elle se consomme presqu’entièrement sans laisser de polluant derrière.

Il semble que British Petroleum fera les frais de la lancée d’Obama.  Actionnaires de BP si vous n’avez pas encore vendu, faites-le avant que le Chapter 11 ne réduise en miette la compagnie.

Cambistes qui surveillez le prix du baril de pétrole, surveillez aussi Obama, ce n’est peut-être aussi qu’une ruse pour faire baisser le prix du baril de pétrole sous les $40.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s