Bruits des éoliennes, les braillards tentent de se faire entendre


Dans l’édition du Journal de Montréal d’aujourd’hui, des résidents braillards, de purs pleurnichards sans logique, conteste l’arrivée d’éoliennes dans leur patelin.  La grande raison: le bruit.

Un bruit sourd continue nous empêche de dormir disent plusieurs résidents.

Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre.

Venez en banlieue de Montréal entendre la thermopompe des voisins, vous verrez que vos petites éoliennes silencieuses c’est rien.

Votre chialage sur ce bruit c’est de la pure connerie anti-écologique qui rapporte à ces régions de l’Est du Québec où même des touristes viennent voir ces centaines d’éoliennes réparties de Saint-Ulric à Cap-Chat.

J’ai été moi-même visité Cap-Chat.  J’étais à 50 -100 pieds de plusieurs dizaines d’éoliennes en mouvement par vent d’environ 40 à 60 km/h, on entend presque rien et Dieu sait que j’ai de bonnes oreilles.  Rien à voir avec la vitesse des vents non plus.  Qu’elles tournent lentement ou rapidement, les éoliennes sont quasi silencieuses.

À 500 pieds des éoliennes, on entend strictement rien. On dirait que le paysage silencieux fait tourner ces éoliennes au loin.

À 1000 pieds de distance j’entends encore rien des champs parsemés d’éoliennes sinon le bruit sourd des voitures qui descende la côte du cap à Cap-Chat.

À 2km j’entends strictement rien, sinon que les voitures sur la 132.

Même chose à St-Ulric, je n’ai rien entendu et les éoliennes tournaient tranquillement cette fois-ci.

Y est où le putain de problème de cette bandes de braillards ?  De plus elles sont où les maisons de ses braillards, j’ai pas vu une maison près d’une éolienne à Cap-Chat.  Quand je dis près je parle de 500 pieds et moins.

Moi je vais vous le dire le problème de cette bande de braillards.  Ils veulent juste plus d’argent et le bruit n’est pas la bonne cause à utiliser car c’est faux, les éoliennes ne font presque pas de bruit.

Bon sens même les verts sont d’accord avec l’utilisaton de cette technologie pour produire de l’électricité et voilà que des braillards sans fondement chialent.

Si quelqu’un peut finir par trouver une technologie pour produire de l’électricité avec des larmes de braillards, envoyez-moi ça en Gaspésie et ça presse.  Évidemment ce jour-là les braillards ne brailleront plus parce qu’ils voudront encore tenter de contredire la population avec autre chose.

C’est clair qu’à 20 pieds au-dessus de la tente, ça se peut que le bruit des pales qui tournent soit légèrement dérangeant.  Mais de là à me dire que le bruit des pales qui tournent vous empêche de dormir la nuit… minute cessez de tenter d’emplir le reste du Québec ou bien armez-vous de Jig-A-Loo et lubrifier moi ça… ses oreilles là.  Y se vend aussi des bouchons pour moins cher et vous n’entendrez pas votre conjoin(e) ronfler.

Junex qui fore depuis des dizaines de mois en Gaspésie doivent être plus bruyant que toutes les éoliennes qui s’y trouvent.  Bien sûr ça personne ne s’en plaint.  Une compagnie qui fore quelques trous ici et là dans le sol de la Gaspésie c’est beaucoup moins visible que 250 éoliennes, donc personne ne croira les braillards sur Junex.

Au Québec c’est ça le problème depuis 35 ans.  Essayez de trouver un moyen de lancer le Québec sur un essor économique et des braillards viendront inutilement vous mettre les bâtons dans les roues.

Ce n’est pas pour rien que de Gatineau à Gaspé il ne se construit presque plus rien de bien grand depuis 1975…  Tout le monde chiâle et souvent sans fondement comme dans le cas des éoliennes.

Arrêter de brailler et faite de la critique constructive et non de la critique qui démolie notre beau Québec depuis 35 ans.

Paraît qu’à Sherbrooke hier après-midi c’était infernal d’entendre autant de Harley-Davidson se promener lors d’un rassemblement de propriétaires de ses motos.

Avez-vous entendu du monde chiâler du monde de l’endroit dans les journaux?

1600 touristes ont été dépensé à Sherbrooke.  Probablement des retombés économiques de 2 à 3 millions pour cette région en une seule journée.

Braillards de la Gaspésie venez pas de me dire que des éoliennes ces plus bruyant que 1600 Harley-Davidson et que ça rapporte moins que 3 millions pour votre région.

Advertisements

30 réflexions sur “Bruits des éoliennes, les braillards tentent de se faire entendre

  1. Tu jases tu jases des éoliennes de Cap-Chat dont les terrains sont pollués par les huiles, qui ne produisent (même quand elles tournent) quasiment pas, qui ne rapportent quasiment rien à la région, qui appartiennent aux étrangers et sont toutes subventionnées par les québécois. Les grands connaisseurs qui ont vidés les forêts, le fleuve et le golfe en sont maintenant à détruire paysages grâce à une industrie non performante. BOF

    1. Comment ça que les sols sont pollués par les huiles? Quelles huiles?

      Les éoliennes performent déjà mieux que les nombreux chèques d’aide social envoyé dans cette région et gaspiller le 1er du mois aux différents dépanneurs en cigarettes et bières.

      Ça, ça coûte cher aux Québécois.

  2. Braillards tu dis! Pleurnichards, tu ajoutes! Et bien, qu’est-ce donc tout ce discours que tu nous sers ici sinon du braillage. Ce n’est pas parce qu’on est capitaliste-intégriste qu’on est moins braillard que ceux qui sont contre cette merde d’éolienne qui ne rapporte à peu près rien aux résidents comme le dit Aurélien. Ici, à Cap-Chat, les gens se sont faits fourrer à l’os. Et en plus, c’est laid comme les plaies d’Égypte.

    En ce qui concerne la contamination des sols avec l’huile, ce ne sont pas les braillards qui en parlent, mais le propriétaire actuel du parc. Le Nordais. http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/energie-et-ressources/201008/05/01-4303972-parc-eolien-le-nordais-une-minoune-dit-son-proprietaire.php. Tu constateras dans le même article, qu’en ce qui concerne les performances des parcs dont tu parles, faudra repasser! C’est de la grosse merde aussi!

    Tu as bien raison de dire que ça tourne en rond, que rien ne se fait au Québec depuis 35 ans. Cependant, ce qui se fait, se fait de manière sauvage (après quelques consultations bidons), Je pense qu’il y a moyen d’être capitaliste, de faire de l’argent, en faisant du développement respectueux. Mais ça, c’est une chose que les disciples du dieu Argent-vite-fait ne comprendront jamais, sauf si c’est payant!

    Je dénonce aussi, depuis un certain temps, le forage de Junex parce que, encore là, on est en train de s’en faire passer un p’tite vite. Un autre texte que je t’invite à lire et qui, mais j’en doute, devrait te ploguer un peu sur une chose trop oubliée aujourd’hui. Quand on vit en campagne, éloignée des centres de consommations comme Montréal ou Québec, c’est peut-être qu’on cherche un peu la paix. Pas juste le chèque de BS (ça devient pathétique qu’on nous la ramène celle-là)! Alors, lis ceci: http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/pierre-foglia/201008/07/01-4304636-la-prochaine-peste.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_pierre-foglia_3264_section_POS1

    1. Gang de bébés gâtés. Sans ses éoliennes les chèques de BS envoyés en région seraient juste plus gros. Ces éoliennes font travailler des gens et rapportent aux locaux.

      Bien oui y échappe de l’huile de temps en temps comme vous jetez du papier aux toilettes après vous être essuyé. Vous polluez plus ainsi que ces éoliennes.

      Continuer à brailler avec des gens comme vous le Québec va devenir une grosse province inapte à quoi que ce soit d’ici 10 ans.

      Imaginez que demain matin on trouverait en Gaspésue ou ailleurs au Québec un gisgement de sable bitumineux encore plus important qu’en Alberta. Y aurait tellement de braillards que le gisement resterait là à attendre d’être exploité parce que les braillards mènent les gouvernements au lieu que ça soit le gros bon sens qui le fasse.

  3. Les huiles ??? et bien elles viennent des systèmes de lubrification pour la mécanique des virevents qui semblent vous faire bander. Comme dans tout beau projet, il n’était pas supposer y avoir de problème. Certains diront qu’une petite chaudière d’huile au pied d’une éolienne de temps en temps c’est pas grave et que la catastrophe du Golf du Mexique est bien pire , mais toujours est-il qu’à la gang, ça fait plusieurs centaines de milliers de litres d’huile qui ont contaminés de vastes sites. De plus, on parle de mines orphelines dont les coûts de réhabilitation seront refilés à l’État québécois (donc à tous nous autres) et bien on commence à avoir des parc éoliens orphelins dont la démolition sera au frais du bon peuple qui chiale et croyez-moi que ce que ça va coûter  »quelques chèque de bs » pour les mettre à terre. Évidemment, les promoteurs sont partis avec le profit qui s’est évaporé dans le dédale des compagnies à numéros mais ça les commentateurs de la grosse drédrète à gogo ne s’en formalisent pas trop, c’est du privé pis ça rapporte au privé et fuck le publique. Petit commentaire amusant que j’aimerais également passer : le syndrome du  »pas dans ma cour » est plus souvent qu’autrement scandé par ceux dont la cour n’est justement pas visée. En terminant, au Québec le problème c’est que la mémoire collective de ceux habitués à se faire fourrer dans de  »beaux projet » a tendance à provoquer du chialage insupportable aux oreilles de ceux qui y voit une piasse à faire sans trop se salir les mains ou bien empressés de laisser les matins qui déchantent au lointains habitants un peu tarés des trous les plus reculés du Québec. Y-est là le problème et depuis 15 ans, les adeptes de la radio poubelle et de la grosse piasse vite faite ne font que l’empirer. Ça fait que les éolienne à tous les 500 pieds bâtissez les donc à côté de l’établissement qui a reçu les 1600 Harley pis tout le monde va être content, le bruit dérangera pas pis les retombées seront pour Sherbrooke qui pourra contribuer à payer les chèques de bs des Gaspésiens et ainsi tout le monde sera content.

    1. Je vous lis Titan Durbois et ça sonne à mes oreilles comme des « ouinnnnnns ouinsss ouins ouins ouinnnnnnnnnnnnnnns »… du gros pleurnicharges de personnes sans vision économique pour le Québec.

      Si y avait du pétrole en Gaspésie autant qu’il y en a en Alberta on n’y verrait pas naître des plateformes de forage parce que les Titan Durbois de ce monde brailleraient.

      C’est pour ça que l’Alberta à zéro dettes et que le Québec emprunte de grosses sommes à l’Alberta pour envoyer les chèques aux braillards sans vision.

  4. @investglobe
    Votre intégrisme me fait littéralement suer. Au lieu de rabâcher les mêmes sempiternels clichés des «faiseux de piastres» sans scrupules ni respect pour rien et personne, voudriez-vous nous présenter, s.v.p., votre vison si éclairée pour améliorer l’économie québécoise!

    Évitez de me parler des éternels blocages de projets au Québec. Ça, je vous le concède. Y a trop de merdeux qui essaient de tirer la couverte chacun de leur bord ce qui fait que les consensus ne se font jamais. Ce que j’aimerais lire c’est quelles sont vos solutions pour en finir avec ce problème… tout en respectant l’environnement et les êtres humains. Oui, je crois qu’il est possible de faire les deux. Pour le moment, on ne fait rien. Sauf certains projets, imposés de force par les gouvernements pour satisfaire des ti-namis!

    (p.s. je ne sais pas si votre configuration de blog peut être changé mais il serait bien de trouver le moyen de permettre les paragraphes).

    1. Si vous lisiez ce blogue depuis longtemps vous auriez pas posé la question.

      Imaginez le nombre d’usines et de sièges sociaux qui viendraient s’établir au Québec vu qu’il n’y aurait plus aucun impôts de collecter pour les entreprises.

      Du même coup on pourrait abolir toute forme de subventions attribués à ces entreprises.

      Ce ne sont là que deux idées, je vous invite à lire le blogue pour les autres idées.

      Pour répondre à votre commentaire je ne suis pas intégriste je suis gros-bon-sentiste. Et pour moi les gens qui braillent à cause des éoliennes ce n’est pas le gros bon sens mais aucunement.

      Mais il est vrai qu’au Québec ces braillards ont fait reléguer aux oubliettes nombreux projets et on en retardé d’autres ce qui cause de gros torts au Québec.

  5. Justement je dois m’acheter 2 cottages (1 au quebec et 1 en ontario) bientôt, si quelqu’un peut m’aiguiller sur les endroits ou il n’y aura jamais de construction d’éolienne, merci d’avance.

  6. La richesse ne doit pas se faire au dépend de l’environnement(NOTRE environnement).

    Les gens se foutent bien de l’environnement tant qu’ils ouvrent leur robinet avec leur eau ultra-cheap-traité et qu’ils ne meurrent pas d’empoisonnement au cyanure, au mercure ou bien a l’arsenic. C’est vrai qu’il faut avoir des oeillères et une mentalité étroite pour ramener tout à l’argent.

    J’ai pour dire que l’argent, ça ne se mange pas. Oui ça me permet « DACHETER » de la nourriture a celui qui la vend, mais si celui qui la vend en a ink pour lui. La seule chose que je vais pouvoir faire avec de l’argent cé me torcher(et encore il est electronique). Donc subordonné l’environnement à l’argent est déficient mental. Si c’est projet on été developpé en cochon les responsables cours, une compagnie c’est des individus.

  7. Vous n’êtes pas très accueillant pour les nouveaux! Gros-bon-sentiste? Ça ressemble à tout ce que disent les religions d’elles-mêmes! Les seules à avoir la vérité! Le gros bon sens – du moins celui que je préconise – serait qu’on arrive à faire virer le Québec sans tout détruire. Pour votre gouverne, je vous rappelle que lorsque j’étais jeune, on avait qu’à jeter une ligne à l’eau pour avoir la morue qu’on voulait pour les repas suivants. Quand on a commencé à dire que les gros chalutiers allaient ravager les fonds au point qu’il n’y aurait plus de ressources, on s’est justement fait dire qu’on était des braillards et qu’on voulait empêcher le développement de la pêche. Résultat, les pêcheurs d’ici crèvent quasiment de faim et le simple mortel comme moi a beau jeter une ligne à l’eau, c’est à peine s’il attrape un crapaud! Même chose pour la forêt. Il y a 40 ans, on allait être super riches grâce à la nouvelle machinerie. Résultat, ça va tellement bien qu’on peine chaque année à trouver un fournisseur de bois de chauffage parce que plus personne ne veut bûcher! Si on avait agit intelligemment dès le départ, je suis certain qu’on pêcherait et bûcherait encore. Voyez, je ne suis pas contre la richesse, le développement ou le capitalisme en général. Je suis contre les anarchistes mercantiles qui font ce qu’ils veulent partout et ne laissent que le vide après leur passage. En passant, l’éolien ne rapporte rien à personne ici (ou si peu)! Voir ce qu’en disait le maire de Cap-Chat en 2006: http://www.lecartable.com/06/nouvelles/0506/1430602.php

    1. Moi je suis contre les braillards sans fondement, donc ça s’annule. :))) Pour le reste de votre commentaire… c’est du braillage.
      Notez qu’en 2010 plus personne ne veut bûcher parce qu’il y a tellement d’alternative au bois de chauffage, dont l’électricité produit par éolienne. C’est naturel.

      Donc à écouter votre raisonnement, il ne faut pas adopter de nouvelles technologie pour continuer de faire croire aux gens qu’ils sont compétitifs pendant qu’ailleurs ils nous rattrapent et nous dépasse.

      Du poisson il y en a encore en masse, le problème c’est que personne ne veut aller pêcher sans garantie que le gouvernement va éponger les déficits si personne ne veut de leur poisson. Comme le gouvernement n’est plus une banque à piton, personne ne pêche ou du moins beaucoup moins de gens qu’avant.

      Notez que ce que je propose n’est pas anarchique et n’est ni de laisser tout vide derrière le passage quelconque d’une solution.

      Je propose le gros bon sens. Vous proposez quoi comme solution pour votre cas ou votre région? Rien sauf du braillage.

      Abolr les impôts pour les entreprises est une bonne solution.

      Les éoliennes sont la solution la solution la plus verte pour produire de l’électricité.

      Le maire de Cap-Chat ce qu’il a dit voilà 4 ans j’en ai strictement rien à cirer.

  8. Je constate que vous vivez de clichés mon cher monsieur. Je vous parle par expérience pour la pêche (je ne suis pas pêcheur mais j’aimais pêcher, et il n’y a plus rien. Vous devriez venir ici, embarquer sur bateau, ça vous empêcherait de dire n’importe quoi). Aucune nuance non plus dans votre discours. Un vrai ayatollah! Alors, quand on ne peu discuter avec quelqu’un on le laisse brailler tout seul! Vous pouvez maintenant écrire toutes les bêtises que vous voulez – s’cusez, vous les écrivez déjà – moi, je m’en tape. Fini ce blog! Y a rien qui avance… un discours fanatique, rien de moins!

    1. Allez verser vos larmes ailleurs, ce bloque est pour ceux qui veulent investir leur avoir et pour ceux qui croit qu’investir au Québec ça peut encore le faire avancer.

      La pêche… j’ai récemment été en Gaspésie et le comtpoir de la poissonerie étais écris ‘prise du jour’. Donc vous allez me faire croire que les crevettes, la truite et les autres produits arrivaient tous de Chine par Concorde…

      Voyons cesser de regarder votre nombril.

      Pour le reste de votre commentaire vos allusions ne m’atteigne pas parcontre je trouve dommage que vous vous regardiez autant le nombril.

      J’ai posé dans une question dans mon commentaire. Que proposez-vous comme solution au lieu de brailler? Vous m’avez répondu en pleurnichant davantage.

      Pleurnicher à part faire vivre les compagnies de mouchoirs ça n’a jamais rien donné de bien bon.

  9. Pour ce qui est du bruit c’est quasi-nul :

    Pour ce qui est de l’argent, c’est vrai que ce n’est pas l’eldorado, mais ce n’est pas vrai que ça saccage tout, voyons..!

    Toujours moins pire qu’un forage pétrolier ou gazier(de schiste). Moins pire qu’un barrage hydroélectrique(digue) pas run-of-river.

    Marc-André a raison que des multinationales on tout saccagé et laissé que du chômage et des ruines en arrière d’elles(abitibi-bowater) et les filets de 40km de large qui drave le fond de l’eau. ;/…

    Et oui c’est vrai que de la morue yen pêchait à la tonne, maintenant c’est presque en voie d’extinction en plus que le plateau continental va bientôt être bourré de plateforme pétrolière dans le coin des iles de la madeleine. Faudrais pas les laisser faire en cochons(encore).

  10. J’ai à peu près 50% de mes actions dans boralex(TSX:BLX) qui est noyauté par la famille Lemaire et Cascade et ils développent des éolienne sur la Côte de Beaupré en partenariat avec Gaz-Métro(GZM.un) qui est un consortium de TOTAL et de ENBRIDGE. Et aussi dans les grands-lacs.

    Celle à Cap-chat c’est Transalta(TSX;TA), après il y a Cartier Énergie(InnergexTSX;INE/Transcanada;TSX;TRP) et il y a aussi Jardin d’Éole à Matane(Northland income trust TSX:NPI.UN).

    Mais sérieux pour la Gaspésie en dehors des éoliennes et de Junex/Pétrolia. Je ne vois pas beaucoup de développement. Mais j’ai une bonne idée : on pourrait aller forer les puits de pétroles à Montréal et y mettre les éolienne et déménager tout les ministère au bas st-laurent et en Gaspésie 🙂

    1. Je pense qu’ont devrait ouvrir en Gaspésie des fabricants de papier-mouchoirs, sont tellement braillards qu’ils pourraient s’auto-suffire en fortune :)))

  11. On parle de braillards mais que dit le miroir ?
    Un panneau solaire ne fait pas de bruit, a une durée de vie supérieur, necessite moins d’entretien, je crois que le solaire est et sera généralement plus rentable malgré son coût de départ et que même dans des régions moins ensoleillées il battra l’éolien à long terme (chute des prix des panneaux, nouvelles technologie, station stratosphèrique, et cetera), en plus ca peut s’intégrer assez bien dans le paysage urbain ce qui n’est pas le cas de l’éolien, je ne dis pas cela pour dénigrer l’éolien, juste mon opinion.

    1. savez-vous c’est quoi le problème avec les panneaux solaires ?

      Contrairement aux éoliennes, ils ne peuvent pas fonctionner de nuit…

      Ha mais vous êtes un homme québécois compétitif mais vous y aviez pas pensé.

      toute une compétitivité ouf !

  12. Au contraire ca fait longtemps que le problème a été solutionné avec l’électricité solaire thermodynamique produite jour et nuit avec des centrales solaires à condensation (entre autre car divers techniques existe), la production d’électricité se fait donc le jour et la nuit. En ce qui concerne les PV donc tu parles on peut stocker leurs énergies sous bcp de formes, fluides caloporteur, réservoirs d’air comprimé, batterie, hydrogène puis restituer cela la nuit, donc mise à part une perte de rendement par transfert énergétique il n’y a pas vraiment de problème, moi je dis que d’ici une décade l’électricité de l’énergie solaire sera moins cher que l’électricité de l’énergie fossile actuel donc le rendement des opérations tirées de l’énergie primaire solaire même s’il est mauvais (comme la compression de l’hydrogene) ne devrait pas poser de problème de prix au consommateur car celui ci devrait encore être très compétitif.

    1. alors si ça fait longtemps et que ça ne voit pas le jour, comment ça se fait que c’est supposément si bon comme idée ?

      ma réponse: parce que justemment ce n’est pas si bon.

    2. Actuellement l’énergie produit avec de l’eau est largement moins dispendieuse que la majorité des formes d’énergie.

      Pourquoi cherchez autre chose, dites-moi ????

  13. Investglobe ce genre de central il y a déjà un tas autour du globe et ca continue de construire, je ne tiens pas à convaincre qui que ce soit de la supériorité du solaire, je connais l’ingénierie électrique et j’ai fais mes propres recherches sur la rentabilitée des divers mode de productions électriques, je ne dis pas que l’eau, l’éolienne et cetera sont mauvaises je dis qu’elles sont complementaire mais que c’est le solaire qui sera la plus adopté, voici un début pour les novices http://www.pvresources.com/en/top50pv.php ensuite faite vos recherches ou aller à la biblio, moi j’apportes seulement un peu d’information pour le reste je passe mon tour.

  14. http://www.visiondurable.com/actualites/energie/6829-boralex-se-lance-dans-lenergie-solaire

    Je trade seulement 2 titres : AQN-C et BLX-C

    Note : Je suis actionnaire de boralex(746 parts) et l’action est pas chère en ce moment, je ne suis pas un conseiller financier, mais l’action est à rabais en ce moment et j’ai augmenté mes positions sur chaque faiblesse(support) du titre.

    Ils sont présentement en procédé d’achat de BPT.UN(mais c’est bloqué par O’leary fund jusqu’a venir…) jusqu’au 10 septembre et CAS-C supporte le titre : http://www.canadianinsider.com/coReport/allTransactions.php?ticker=blx

    Cascades est en bonne santé financière, mais bien sûr comme c’est une entreprise familiale, suivez TRÈS TRÈS TRÈS attentivement les transactions d’initiés. S’Ils achètent, perdez pas de temps ça va durer seulement quelques jours avant de remonter.
    Je n’ai pas encore assez d’argent mais j’étudie Cascades de près…

    1. Si Cascades est en bonne santé financière 95% des québécois le sont alors aussi.

      Cascades n’a que 19 millions en liquidité pour une dette de 1,45 milliards. Aie !

      Boralex pas de quoi écrire à sa mère, les revenus stagnent, tout comme le titre en bourse depuis 5 ans.

      AQN je n’ai aps assez d’informations pour faire une analyse poussée.-3,67% de rendement jusqu’ici cette année, j’en conclus que lui aussi on ne doit pas avoir grand chose à écrire à sa mère.

    2. Pour Boralex, j’ai oublié de dire une donnée importante. L’action se transige en deça de la moitié de la valeur comptable. Qu’est-ce qui cloche ?

      Aucune idée.

  15. Ce que je veux dire c’est que Cascades soutient le titre de Boralex entre autre…et qu’ils sont en processus d’achat de BPT.UN. Je mets les chances à 50% que ça se fasse, 58% des parts ont été déposé et ça prend 66%.

    Pour ce qui est du marché des services publics(utilities).

    J’ai fait pas mal le tour : TA, TRP, BRC.UN, NPI.UN, FTS, INE.

    Je les trouvais toutes pleinement évalués ou trop cher. À l’exception peut-être de Transcanada, mais qui est un peu trop cher pour moi…

    AQN et BLX, ils ont leurs activités assez diversifiés entre l’hydroélectrique, l’éolien et le thermique(résidus forestiers, déchets et gaz naturel).

    Boralex à encore une trop grosse partie de ses actifs dans les résidus forestiers, et on connait la situation du secteur. Si Dolbeau pouvait se remettre en marche… mais bon.

    Je m’attends à ce que le secteur se consolide.

    Aqn verse aussi quand même un bon dividende, alors même si le cours decend quelque peu, si le dividende n’est pas menacé je ne perds pas. Mais je parle sur le long terme ici…J’essaye de profiter des pics et des creux comme tout le monde :)!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s