Déflation majeure au Canada à venir


Le gouverneur de la Banque du Canada a été formel aujour’hui.  Maintient du taux directeur  à 1% et ce pour un bon bout.

Les vraies raisons: la reprise économique canadienne est faible, les exportations industrielles stagnent.  En d’autres termes, plutôt que de dévaluer le dollar canadien, le gouverneur de la Banque du Canada, très pissou, a préféré laisser le taux directeur stable.

Conséquence du jour ?  Le dollar canadien perdait près de 2 cents face au dollar américain à un moment donné dans la journée.

Le revenu familial moyen disponible stagne également au Canada.

Une déflation majeure de certains actifs s’en vient et le principal touché sera l’immobilier.

Royal Lepage et autres agence continue de nous leurrer en nous disant que les prix se sont appréciés.  J’ai toujours dis une chose.  Ce n’est pas parce que ça se vend plus cher que ça vaut réellement plus cher.  C’est présentement le cas au Canada avec l’immobilier.

Si le gouvernement fédéral nageait en plein surplus d’argent je dirais, pas de problème la vie est belle.  Mais non le gouvernement minoritaire de Stephen Harper ne gouverne pas, il pateauge dans de large déficits.  En fait, tel un ballon de soccer, il donne un coup dessus pour repousser le problème.  Le jour où que le gouvernement fédéral sera majoritaire, regarder bien le lots d’augmentation étouffer le contribuable canadien déjà aux prises avec un revenu familial qui stagne.  Au Québec, le gouvernement Charest est très faible, mais lui aussi annonce des déficits.  Déjà en janvier on aura une augmentation de 1% de la TVQ, ce qui devrait faire mal aux ventes au détail.

Quand les revenus stagnent, quand les maisons ne se vendent plus parce qu’elles sont trop dispendieuses, que se passe-t-il ?  Déflation et croyez moi c’est une spirale qui aspire les prix immobilier vers le bas et qui fait beaucoup de ravage.  N’aller pas croire que le prix du sucre, du café, du lait, de la boîte de Joe Louis vont baisser ?  Nah.  Les actifs dont il faut s’endetter pour acquérir vont baisser.   L’actif ciblé ici est principalement l’immobilier.

Évidemment, comme la Chine communiste, le Canada n’imprime pas d’argent.  En fait pas directement.  Il le fait indirectement via la SCHL en assurant des prêts sur des résidences se vendant de plus en plus chères.  Vous aurez compris qu’ici on assiste à la parfaite notion de privatiser les profits et nationaliser les risques.

Ça ne peut pas tenir la route bien longtemps, sans pour le gouvernement du Canada de continuer de s’endetter et de se réendetter.

Pas grand monde me croit que l’immobilier Canadien va probablement vivre la plus grande baisse jamais vu de son historie.  Le pire c’est que ce ne sera pas un problème à court terme mais à long terme, spécialement au Québec.  La population vieillit et comme je l’ai déjà mentionné.  Il y a au Québec (donnée annualisé) pour 2010, 47 100 mise en chantiers.  La croissance démographique du Québec, excluant l’immigration a été inférieure aux mises en chantier pour 2009.  Autrement dit, il se bâti plus de maisons que de naissances moins les décès.

Encore pire, le Ministère de la Santé et des Services Sociaux prédit qu’en 2031, la population de 18 à 64 ans, sera inférieure à 2010 de près de 200 000 personnes alors que le groupe à la retraite aura atteint un sommet de 2,2 millions de personne.

Population vieillissante signifie davantage de coûts en santé.

Car on le sait tous, le modèle québécois c’est d’avoir des émissions de télé subventionnés plutôt que d’éduquer le monde à faire du sport et à manger mieux, le gouvernement préfère subventionner la télé et bâtir un nouveau Colisée.  Évidemment avec de tels décisions, on ne fait qu’accélérer le train qui fonce droit vers un mur.

Alors que monsieur dette, pardons, monsieur Charest, fait grossir la dette du Québec à vitesse grand V, on sait maintenant qu’en 2031, il y aura moins de monde dans la population active pour rembourser cette dette.

Alors vous avez deviné. Bingo!  Le modèle du Québec ne fonctionne pas et il faut le changer puis ça presse.  Évidemment aucun politicien n’ose le faire, de peur de perdre le pouvoir.

Comme le disait Ronald Reagan, le gouvernement n’est pas la solution.  Le gouvernement est le problème.

La solution majeure pour régler notre problème de démographie, il est simple.  On abolit l’impôt aux entreprises et on verra s’installer ici des travailleurs éduqués et des entreprises de qualité.

Mais tant que le gouvernement canadien s’obstinera à laisser la devise canadienne forte, le Canada continuera de crever à petit feu en tenant en otage le contribuable.

Le gazon est encore moins vert chez notre voisin du sud, mais eux ont une démographie pas mal différente de la notre.  Les amerlopes font des bébés.

Pour l’investisseur, comment se protéger d’une déflation.  Très simple, en économisant et en investissant dans des secteurs qui connaîtront de belles croissances.  Les secteurs médical, pharmaceutique, le jeu, les réseaux de télés. Observez ce que consomme les personnes âgées et vous verrez là de bonnes occasons de placements.

N’aller pas faire comme les peureux qui n’ont pas d’idée d’investissement et vous réfugiez dans l’or ?  L’or est un bouclier, un shelter comme ils disent en Anglais.  Mais ce qui s’en vient économiquement parlant c’est encore plus puissant qu’une bombe nucléaire et ce n’est pas un petit bouclier aurifère qui va vous aidez.  L’or s’apprécie parce que plus de monde demande de l’or, en fait je dirai, parce que plus de peureux demande de l’or.  Le problème c’est que l’or on vous faire croire que c’est une police d’assurance mais contrairement à une police d’assurance vie vous ne saurez pas quand il sera temps d’encaisser votre or et d’éviter la débandade.

En temps de déflation, l’or baisse et pas à peu près.

Mais attention, l’or est un phénomène mondial alors que la déflation canadienne, sera canadienne.  Ce n’est pas tout l’occident qui sera en déflation.  Déjà on peut dire que les américains ont connu la déflation immobilière, ça serait difficile que les prix immobiliers aux États-Unis tombent plus bas.  Les américains sont pris avec d’autres problèmes dont à court terme un très grave, soit que 25% des gens qui ont voté pour Obama ne voteront pas Démocrate aux élections de mi-mandat.  Vous comprenez ce que cela signifie.  Un chaos politique va s’installer aux États-Unis et j’ai bien peur que la présidence de Obama se terminera avec un seul et unique mandat.


Une réflexion sur “Déflation majeure au Canada à venir

  1. La majorité provient des Royaumes-Unis, de Norvège et de l’Algérie et p-e quelques plateformes offshore du ouest-afrique… Et corrigez moi si je me trompe mais je crois qu’a l’exception de la norvège qui a sa compagnie nationale(il me semble), la mer du nord(Nexen et Canadian Natural Resources).

    Pour ce qui est de la dette que Charest, c’est très simple envoyons une facture à tous ceux qui se sont fait engraisser par Le Parti(modèle chinois ici???).

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s