Bombardier: quand les analystes me font marrer


Encore ce matin, sur le site du journal des Affaires, un article, voire presqu’un info publicité sur Bombardier.

L’auteur, François Pouliot que Rogers, Yahoo! et Bombardier sont à surveiller.

Oublions les deux premiers et concentrons-nous sur Bombardier.

Ainsi il relate les propos de Tasneem Azim, analyste chez UBS qui recommande l’achat de l’action de Bombardier.

Le prix cible serait à 6,50$.  Le temps de cette cible n’est pas précisé, mais d’habitude on parle d’un ans.

Cela voudrait dire que l’action de Bombardier (5$ à la fermeture hier), prendrait 30% lors de la prochaine année.

Nul besoin de vous dire que j’ai des crampes tellement que j’ai rit en lisant l’article.

Expliquez-moi comment une entreprise qui traîne une dette de 4,6 milliards, qui a 2,7 milliards en argent et actifs à court terme pourrait voir ses actions monter de 30% en un an.

Pire encore, sur un an, trimestre pour trimestre, Bombardier a vu son chiffres d’affaires réduite de 900 millions pour le trimestre se terminant le 31 juillet dernier.  Pour le trimestre se terminant le 31 juillet, en 2009 le chiffre d’affaires était de 4,45 milliards il a été de 3,54 milliards en 2010.

Et on veut me faire croire que l’action va s’apprécier de 30%.

Bombardier a environ 4% de marge bénéficiaire.  Un mauvais trimestre et la dette s’accumulera et l’argent en main diminuera.

Également une donnée comptable à ne pas négliger, la valeur aux livres de l’action de Bombardier est de 2,17$.  Elle était de 1,95$ il y a un an.

Ajouter à cela que présentement, l’action de Bombardier s’échange à 14,11 fois les profits.

Cela en fait déjà une action pleinement évaluée.  Il faudrait que les profits soient monstres pour que l’action atteigne les 6,50$.  Car en supposant le même niveau de profits, cela signifierait qu’à 6,50$ l’action de Bombardier s’échangerait à 18,21 fois les profits.

L’action d’Embraer s’échange à 16,48 fois les profits, mais leur marge bénéficiaire est à 5,2%, soit supérieure à celle de Bombardier.

La reprise est anémique et le 35% de parts de marché de Bombardier dans les jets régionaux est attaqué de partout avec Mitsubishi, Embraer et les chinois.

Bombardier est une entreprise d’exportation et la valeur du dollar canadien est trop élevé pour elle.

Allons, soyons réalistes.  Au mieux dans un an l’action de Bombardier sera à 5,50$ au pire à 1,75$.

Faites une moyenne des deux et vous ne serez pas très loin de la réalité dans un an.

Chers investisseurs ne vous laissez pas duper par les analystes et je vous dis qu’il y a tellement de plus beaux placements que l’action de Bombardier.  En 10 ans, l’action de Bombardier a un rendement négatif de 78,55%.  Venez pas me faire croire que vous ne pouvez pas trouver mieux comme placement à long terme.  Pensez à ceux qui ont écouter les analystes et qui ont acheté les actions de Bombardier à 20$ au printemps 2000.  Pour 500 actions dans Bombardier, notre cher investisseur du printemps 2000$ ne se retrouve plus qu’avec 5 000$ plus les poussières reçues en dividendes.  Nul besoin de vous dire que le rendement à long terme de Bombardier est très déçevant.

Alors à vous de croire encore à Bombardier après ce que je viens de vous écrire.  Vous êtes maintenant avertis de ce qui s’est passé depuis 10 ans.  Je sais qu’en investissement le passé n’est pas garant de l’avenir, mais avouez qu’un rendement négatif de 78,55% sur 10 ans, c’est assez pour convaincre les plus enthousiastes de ce tenir loin de l’action de Bombardier.

Je le sais que les Microsoft, Intel,  Dell, Pfizer, Yahoo, Cisco  ont eu des rendements négatifs sur 10 ans, mais jamais de l’ordre de Bombardier.

Pour moi en bourse sur 10 ans, Air Canada ou Bombardier c’est du pareil au même.  En fait Air Canada a fait légèrement pire avec un rendement négatif de 82,43%.

Allez voir dur côté de Power Corporation, Rogers Communication, BCE, Activision, sur 10 ans, les rendements sont beaucoup mieux que Bombardier et surtout, positifs.

Il fallait juste faire les bons choix il y a 10 ans et Bombardier a été un mauvais choix.  C’est facile à dire 10 ans plus tard.  Mais ce qui est facile d’établir c’est le constat de l’échec du rendement. Sur cette base et avec les gestionnaires en place, comment un analyste peut-il prédire que l’action de Bombardier fera du 30% en un an ?  Ce n’est pas pour nous prendre officiellement pour des imbéciles, mais avouez que ça se situe une coche en dessous.

Pour les prochains 10 ans.  Ce n’est pas parce qu’une action a obtenu une rendement négatif de 78,55% qu’elle fera mieux.  J’avoue parcontre qu’il serait difficile de faire pire.  Mais -10% ce ne serait pas mieux non plus car au final, ça voudrait dire encore une fois un rendement négatif.

En terminant il y a 10 ans, Bombardier n’était pas la même entreprise, elle incluait les produits récréatifs que sont les motoneiges et les motomarines.  Aujourd’hui Bombardier n’a plus cela, les produits récréatifs sont dans une entreprise privée, vendus à la famille.

À moins que Bombardier décide de coter ses actions àa la bourse de New York et de se scinder en deux entités distinctes (avion et trains), je ne vois vraiment pas comment son action pourrait se maintenir à 5$ à long terme.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :