Un trou de 25 milliards dans le budget de la Californie


 

(c) The Cool Party Store
(c) The Cool Party Store

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Héritage d’Arnold Schwarzanneger, le nouveau gouverneur de la Californie, Jerry Brown, fait face à un important défi.  Celui de trouver 25 milliards pour boucler le budget de l’État.

Après des années à avoir couper les coûts et recouper les coûts, la Californie doit le faire encore.

Avant le 30 juin de cette année, la Golden State doit trouver 6 milliards et 19 pour l’année fiscale débutant le 1er juillet.

Un petit QE est à prévoir si le grand Ben Bernanke, alias monsieur Bailout, vient à la rescousse.

Quoi qu’il en soit ce défi auquel la Californie doit faire face prouve que les journalistes économiques qui croient au retour de la locomotive américaine sont dans le champ pas à peu près.

Je pense que comme son surnom l’indique, Golden State, l’or prendra beaucoup de volume cet année.

Comme la Californie, les états de  l’Illinois et du Michigan sont aussi aux prises avec des défis de ce genre.

Advertisements

13 réflexions sur “Un trou de 25 milliards dans le budget de la Californie

  1. Je me pose une question!
    Tous ces emprunts concoctés par tous les gouvernements confondus vont-ils être remboursés un jour ou si « leurs intentions » étaient et sont depuis le tout début de ne jamais les remboursés?
    J’ai de sérieux doutes sur le remboursement il vont se refinancer « ad vitam æternam ».
    Alors aucun problème le Golden Sate va s’en sortir. LOL.

    1. Vous savez les banques passent aux entreprises et aux individus sur leurs capacités de rembourser.

      C’est la même chose avec les gouvernements.

      Les agences de crédit cote les gouvernement et leur attribut une cote. Plus la cote est mauvaise, plus le taux d’intérêt de l’emprunt est élevé.

      Dans le cas de la Californie, l’État est rendu à emprunter pour payer les intérêts de sa dette…

      La fin de l’endettement à perpétuité est proche.

  2. Dans le cas de la Californie, l’État est rendu à emprunter pour payer les intérêts de sa dette… investglob

    Ayoye ! Dans ce cas il n’y a qu’un moyen drastique de faire, comme avec GM et Air Canada, déclaré forfait, effacer toutes les dettes et repartir à zéro. Dans ce cas les détenteurs d’obligations vont payer la note. C’est comme si l’État venait chercher vos économies dans votre compte de banque. Mais ça ne se fera pas, du moins pas tout de suite… Bernanke va sortir un autre lapin de 25$ milliards de ses planches à imprimer et sauver le Golden State.
    Comme disent les économistes, »tout va bien, l’économies prend du mieux, on voit la lumière au bout du tunnel ».
    Est-ce que tous ces « économistes » sont dans le champ ou est-ce moi qui ne voit que du noir?

    1. Y a rien de nouveau là, pourquoi pensez-vous que le gouvernement du Canada fait un déficit record par déficit record ?

      Parce que la portion intérêts de la dette occupe trop un poste important dans la colonne des dépenses.

      Même chose au Québec.

      On a beau nous dire le discour de la droite qui dit que le gouvernement dépense trop. À la base, avant de trop dépenser, il emprunte trop pour des conneries et je vais me faire plaisir ce soir en ne listant pas quelques unes de ces conneries.

  3. On va privatiser des « actifs » comme hydro-Quebec, loto-quebec, etc… et repayer la « dette » pour finir par se rendetter jusqu’a ce que tout le monde soit dans la misère noire.

    1. M. McMullen, les revenus générés par Hydro-Québec et Loto-Québec vous les remplacer comment ?

      On ne vend pas ses vaches à lait, on se débarasse du bois mort.

  4. Avant de vendre Hydro-Qc et pour obtenir sa juste valeur il faudrait qu’elle augmente ses tarifs d’électricité à leurs valeurs réelles du marché ce qui veut dire 3-4 voire 5 le prix actuelle… ça cri, ça braille pour une augmentation de 1% ou 2% imagine 500%.
    La vente d’Hydro-Q ne se fera jamais c’est un mythe, ni celle de lottoQc.

  5. Dans un cas de faillite on saisi ce qui est saisissable et qui à une valeur, le bois mort, et bien. Il reste mort. Je crains que la vente de quelques bâtiments gouvernementales soient suffisants, peut-être des tronçons de la 20, mettre ça payant, ensuite.. hmmmm…?

    Moi je dis go, continuez le secteur public à faire des grèves pourquoi pensez-vous que Charest augmente les dépenses en flèche depuis 8 ans. Il va pouvoir tout privatiser à la prochaine « crosse financière » oops, crise.

  6. Ben si vous pensez qu’il y encore des choses d’impossibles (comme l’or à 1400$ l’once, le cuivre à 4.40$ la livre, le baril a 120$, des shack à patates à 180 000$ etc… la liste est longue). J’étais le premier à dire que l’or à 1000$ ça n’allait pas durer une semaine…! Alors!? Et l’action de Bombardier à 5.61? 😄

    En voulez-vous des choses exagérées? Partout où je regarde je vois rien que ça de l’éxagération, à l’exception des banquiers et des politiciens qui eux nous conseillent de dépenser ou de regarder le hockey plutôt que de s’inquiéter de l’économie.

    Pour ce qui est de la privatisation inévitable d’actifs quebecois et bien d’après moi ça devrait être fait d’ici 10 ans gros maximum, puisque nous sommes en retard de 8 ans sur les coupures budgétaires et qu’en plus le climat des affaires au quebec est très dur : Syndicats surpuissant, petite mentalité, tonne de paperasse etc… Donc on oublie la croissance économique. Ça marche à la subvention.

    1. Dans 10 ans, l’or sera certainement près de $5000 l’once alors que je sais même pas si on pourra parler de Bombardier au présent.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s