La SCHL un danger incroyable pour les contribuables canadiens


Ce matin dans un article de La Presse, Maxime Bergeron nous informe que l’institut C.D. Howe avertit que l’activité de la SCHL d’assurer les prêts à risques auprès des banques pourrait devenir un gouffre financier si le marché immobilier canadien devait subir une dégelée comme aux États-Unis.

Tout d’abord je considère que cette société d’État n’a plus sa raison d’être à mon avis et devait être privatisée.  Ensuite, les banques canadiennes sont si riches bien sûr parce qu’elles n’ont pas à assumer de risques au niveau immobilier, c’est l’État qui le fait à leurs places.

La SCHL assure présentement pour 519 milliards de dollars de propriétés au Canada.

Laissons place au privé dans ce secteur.

Comme vous savez le ministre Flaherty a annoncé un plan d’injecter 125 milliards de dollars dans la SCHL il y a deux ans.

La SCHL est un gouffre à en devenir et l’institut C.D. Howe fait bien d’avertir le gouvernement car l’immobilier ne peut perdurer et rien en ce moment ne justifie les écarts sur le marché immobilier entre les États-Unis et le Canada.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :