Le Québec en pleine phase de nationalisation des arénas


Après avoir injecté 200 millions pour la construction d’un aréna à Québec, voilè que, selon Martin Lecler, de Rue Frontenac, le gouvernement du Québec s’apprêterait à acheter le Centre Bell conjointement avec la Ville de Montréal.

Alors que la province de Québec nage en plein déficit budgétaire, voilà que la nouvelle tendance est de nationaliser des arénas.

Suis-je seul à percevoir aucune logique de ces décisions dans le contexte économique dans lequel nous évoluons actuellement ?

 

Advertisements

5 réflexions sur “Le Québec en pleine phase de nationalisation des arénas

  1. Non mais quand même! Est-ce un autre canular d’un journaliste en en mal de reconnaissance ou un politicien véreux.
    On n’en serait pas à la première.
    Vous posez la question : Suis-je seul à percevoir aucune logique de ces décisions dans le contexte économique dans lequel nous évoluons actuellement ?

    Pour ce qui est du centre Bell : Posez la question c’est aussi donné la réponse.
    Je n’y crois absolument pas. Mon opinion.

  2. Dan Rather, ancien journaliste & présentateur-vedette de la chaîne CBS, était lui aussi très crédible jusqu’au jour où il perdit son poste pour avoir présenté un reportage fallacieux sur le président Bush.
    Le centre Bell est très rentable pour ses propriétaires, alors pourquoi ils s’en départiraient?

    Comme je lisais dernièrement que le sport préféré des Québécois n’est pas le hockey mais bien la médisance.
    Encore une fois ça sent la gratuité.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s