Ce n’est pas la Libye qui pèse sur les bourses


Ha ces journalistes qui comprennent presque jamais rien en économie ou en marchés boursiers.

Depuis deux jours on peut lire que la crise en Libye pèse sur les marchés boursiers.

Quelle bourde !

Dites-vous une chose, en ce moment les trois économies principales au monde ne vont pas très bien et sont aux prises avec diverses problèmes.  Les États-Unis, la Chine et le Japon.

Les réels choses qui pèsent actuellement sur les marchés boursiers c’est la confirmation que l’économie américaine se dégrade avec l’annonce de la baisse des ventes de Wal-Mart aux États-Unis, de la baisse des prix des nouveaux logements aux États-Unis et finalement l’annonce éventuel de Ben Bernanke d’y aller bientôt avec un QE3.

C’est ce qui pèse sur les bourses. L’effet Libye se reflète uniquement sur le pétrole.

Ajouter à cela les problèmes de l’Islande, du bailout éventuel de l’Espagne et que ça ne va guère mieux en Grèce, oui avec celam  le Dow Jones pourrait bien se retrouver à 11 300 avant la mi-mars et je doute que Khadafi y est à voir quoi que ce soit.

J’aimerais donc que les journalistes des pages économiques cessent d’écrire autant de sottises et que ceux de La Presse cessent un jour leurs articles déguisés en infopublicités sur Bombardier.


4 réflexions sur “Ce n’est pas la Libye qui pèse sur les bourses

  1. J’ai bien aimé le commentaire que vous faites sur les journalistes qui focus uniquement sur le sensationnel pour épaté les gens et vendre plus de journaux ou de cotes d’écoutes.

    Pendant ce temps l’espagne est toujours menacée par le poids de sa dette. On connait déjà l’acronyme PIGS… reste à voir si El torro continuera de se diriger dans le rouge et tomber sous l’épée de ses dettes….

    1. Hier au Téléjournal il y a vait un bon reportage sur l’Espagne qui a trop construit pendant des années au rythme de 700 000 nouvel unités annuallement alors que le pays en avait besoin de seulement 200 000. Des petits villages ont ouvert plein d’usine monolithique en terme économique, c’est à dire qu’il ne produisait qu’une seule chose. Des portes, des fenêtres etc…

      Avec la bulle immobilière qui a pété en Espagne, plusieurs se retrouvent aujourd’hui avec un hypothèque de 200 000$ alors que leur maison ne vaut plus que 160 000$. Il aurait en Espagne présentement 1 000 000 d’unités vides. Sans compter les usines qui ne fonctionnent plus.

      Les banques sont prises aux pièges et on ignore ce que fera le gouvernement.

      Si vous voulez mon avis, le gouvernement devrait laisser mourir les banques qui ont contribué à ce fiasco.

  2. Oui je me rappelle avoir entendu qu’il y avait une crise immobilière en espagne. Je n’avais aucun idée de tels chiffres. On comprends maintenant pourquoi l’Espagne aura bientôt besoin de l’aide du FMI ou de la BCE qui injecteront à nouveau des fonds d’aide comme ils l’ont fait avec la Grèce et l’Irlande.

    En mars 2010 je cherchais un locataire dans mon condo et un jeune entrepreneur de 25 ans est venu inspecter le logement. Ce dernier disait avoir une entreprise de surf à Malaga en Espagne et son père vendait des condos neufs à très bon prix 130 000 $ euro sur le haut d’une montagne face à la mer. J’espère pour lui que cette région a été épargnée mais je doute que ce soit le cas.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s