6,66$, quand le prix d’une action parle de lui-même


Les actions de Bombardier ont fermé jeudi soir à 6,66$ en hausse de 6 cents.

Ça en fait des 6 ça chers investisseurs.

Je voulais juste faire un petit clin d’oeil ce matin pour vous dire que parfois les chiffres parlent d’eux-même.

N’est-ce pas que ceux qui ont acheté l’action de Bombardier à plus de 20$ vive l’enfer ?

Advertisements

11 réflexions sur “6,66$, quand le prix d’une action parle de lui-même

  1. Vous devriez écrire à Warren pour lui souligner qu’il a fait un mauvais deal ! Il vous écoutera sûrement.

    pb

  2. Pour votre information Warren Buffet n’a pas fait un mauvais deal. Tout au contraire ! Si l’action est mauvaise et l’entreprise va mal, Warren sait que l’entreprise sera prête à sacrifier beaucoup d’argent afin d’obtenir un contrat de grande importance. Même si la commande se chiffre à 2.8 milliards, il n’en reste pas autant à la fin.
    Cela maintiendra bombardier encore un peu en vie jusqu’à temps d’obtenir un autre contrat, peut-être lucratif et avec plusieurs avions.

    Warren Buffet cherche des entreprises qu’il détermine être bonne à un bon prix, donc il fera de même pour ses achats.

    Dans un autre ordre d’idée mon père a perdu beaucoup d’argent avec Bombardier comme beaucoup d’autres québécois et actionnaires. Il travaillait pour eux avant d’être transféré à la division militaire à Mirabel. Cette division fût vendu à L-3 Communication (entreprise américaine) le 1 novembre 2003 lorsque l’action valait environ 4$. Mon père m’a dit qu’il a acheté pendant plusieurs années des actions de Bombardier par l’entremise de son régime retraite. Il pensait avoir fait une bonne affaire parce que l’action de Bombardier valait près de 24$ en septembre 2001.

    Depuis bientôt 8 ans l’action de Bombardier est mourante et n’apporte rien.

    6,66$/action c’est rien ! C’est pourquoi cette semaine je vais conseiller à mon père de vendre ses actions et d’acheter d’autre chose: métaux précieux.

    1. @Alexandre, je comprends la déception de votre père.

      D’autant plus que le domaine militaire et récréatif était deux divisions très payantes pour Bombardier.

  3. Je travaille pour le Global de Bombardier, un Global Express se vend entre 50 et 60 millions tout dépend des options, NetJet en acheté 20 , les XRS coute entre 40 et 50 millions, le 7000 et 8000 n’existe pas encore mais ils coutent entre 63 et 70 mmillions alors faites le calcul et vous verrez que NetJet a acheté les avions au meme prix que Skyjet

    Faut vraiment pas etre au courant pour dire que le secteur récréatif est plus payante que l’aéronautique, en passant l’usine de valcourt roule sur une cadence de 4 jours par semaine, je crois qu’il reste a peine 800 employés, trop de compétition dans ce secteur et Bombardier est arrivé trop en retard avec les 4 roues dans le marché alors que chaque global vendus c’est 9% de bénéfice net, le globale existe depuis longtemps c’est un modèle largement payé, L3 c’est parfait pour relaxer, lire un livre et faire une petite sieste

  4. M.Marc si je comprends bien il reste seulement 9% de bénéfice net sur chaque Global, donc sur une facture de 2.5milliards ça représente 225 000 000$ ?

    Avez-vous travaillé à L3 pour dire que les personnes travaillant là-bas peuvent prendre des siestes ou lire des livres ? Personnellement je n’ai jamais travaillé là-bas mais je peux vous dire que l’entreprise est très rentable car elle a payé son emprunt en quelques années seulement.

    Espérons que Bombardier puisse se relever.

  5. oui j’ai fais 1 ans pour le groupe qualité pour L3, comme les contrats sont sous la loupe du gouvernement tout est tres tres lent, les procédure n’en finisse plus, ils ont de la misère a garder les pilotes justements car ils finissent tous par s’ennuyer, j’ai également travaillé 2 ans pour Bell Helicoptere, tres belle compagnie mais les grandes décisions sont contrôler par les américains dont la maison mère est a fortworth au texas

    Oui vous comprenez bien pour le global, la mouenne dans l’industrie frole le 10 % du bénéfice net donc c’est un bon pourcentage , mais n’oublier pas qu’ils ont pris autant d’avions en options, la cie netjet a 800 avions c’est plutot rare qu’une compagnie de cette ampleur n’exerce pas les options donc le contrat risque de monter fort probable a 6 milliards, ce qui est payant dans cela c’est le service apres vente, les pieces, c’est comme pour les voitures

    1. Je ne comprend pas votre réaction, la moyenne des bénéfices net dans l’aéronautique tourne aux alentours de 10% tout compétiteur confondue sur les cinq continents!!!, juste les moteurs représente 20% du couts de l’avion

      1. Ma réaction est simple. Bombardier ne livre pas en bourse. Autre chose à rajouter?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s