Le Québec est une société distincte, mais pas pour les raisons que vous croyez


En regardant la débandade boursière ce matin de Junex, Petrolia et Questerre, j’en suis venu à croire que le Québec était réellement une société distincte.

Distincte en terme de crétinité, d’imbécilité et de peur.

Le québécois moyen ne fait plus aucun doute dans mon esprit qu’en matière d’économie il est distinctivement crétin, imbécile et peureux.

Le Québec s’embourbe année après année depuis 1976 et voilà que l’arrivée de l’industrie du gaz de schiste pouvaient aider à sortir le Québec du marasme, économiquement parlant.

Hé bien non.  Les représentants favoris des peureux, les zartistes et les zournalistes du plateau Mont-Royal, auront eu raison et auront réussi, à tort, de convaincre la population québécoise.

C’est réellement dommage !

Quand j’entends qu’un québécois fortuné quitte le Québec pour s’établir ailleurs, je ne suis pas surpris.

Je ne serai pas surpris non plus si cela arrive encore plus fréquemment dans les prochaines années.

Avec les représentants des peureux et avec les peureux imaginé quel pays souverain cela ferait ?

Comme les peureux aiment être dépendants de fortune d’Ottawa, ceux qui sont souverainistes en auront gros à faire pour convaincre les peureux.

Ce n’est pas pour rien que le Bloc Québécois réussi à faire élire à Ottawa une majorité de député dit souverainiste.

Le québécois peureux est content, ils votent souverainiste au fédéral, mais il sait dans son for intérieur que cela ne donnera rien, que la souveraineté ne viendra pas du Bloc Québécois.

Donc quand arrive le temps de passer à l’acte au Québec, le québécois peureux et qui déteste les riches mais vénèrent les artistes, votent alors en majorité pour le parti qui n’est pas souverainiste, ainsi il pourra continuer à exercer avec passion son sport favori: d’être peureux.

C’est triste de voir cela.

Je peux vous dire une chose.  J’en étais pas encore totalement convaincu.  Depuis hier je le suis, les québécois n’ont pas besoin d’ennemis, ils sont leurs propres ennemis.  Si vous n’êtes pas convaincu de cela, dites-vous qu’il y a pas plus jaloux qu’un québécois qui en voit un autre réussir.

L’automutilation d’un peuple je l’observe depuis 1976 et ça s’est continué encore hier avec le rapport du BAPE sur l’industrie du gaz de schiste.

Maudite gang de peureux les québécois.  Distinctivement peureux.  Probablement le peuple le plus peureux de la planète.  C’est ça notre société distincte.

Advertisements

12 réflexions sur “Le Québec est une société distincte, mais pas pour les raisons que vous croyez

  1. En tout cas, on est assez naïfs pour se croire à ce point distincts. Nous ne sommes pas les seuls à avoir une certaine appréhension à propos des gaz de schiste. Personnellement, je préfère de loin qu’on mène un débat sur la procédure d’extraction plutôt que de contaminer les nappes d’eau comme c’est déjà le cas dans certains états américains. Rien n’est parfait, mais ça ne doit pas non plus être une course. Autre point de comparaison avec le monde qui nous entoure : nous sommes parmi les seules économies à interdire la publicité ciblée aux enfants … et pourtant on commence à être montré comme exemple aux USA pour cette initiative!

  2. Vous avez raison.

    Je vais dire comme mon père. Tous les lièvres ne sont pas dans le bois !

    Connaissez-vous une communauté non francophone qui dit non au gaz de shale ?

    Ça n’a pas de sens. On aurait pu mettre des règles et tout contrôler sans faire un moratoire de 2 ans. Les USA, l’Ouest canadien et le Nouveau-Brunswick le font bien. Je ne parle pas de Terre-Neuve et Old Harry. On nous vole et on ferme les yeux.

    Il fallait se préparer quand les coûts était bas. Lorsque les coûts seront élevés, il y aura perte de revenu, nous on se préparera. Alors, ça ne sera pas le temps de se préparer.

    De plus, pour être rentable, il faut une masse critique de puits. On a tout suspendu. Comment penses-t-on compétitionner nos voisins.

    On est une populasse sans tête et sans vision. Les libéraux ont plié, c’est normal l’armé de lièvres vagissait sans cesse.

    J’en ai assez de payer tant d’impôt.

    À quand les voitures fonctionnant au gaz naturel ? Oups … on ne sera pas là !

    Pourquoi travailler aujourd’hui. Il y avait du travail il y a 1000 ans et demain il y aura du travail et on gagnera plus de l’heure. Drôle de logique… celle des détracteurs.

  3. Connaissez-vous une communauté non francophone qui dit non au gaz de shale ?

    Heille cé 2 de pique en sacrament ton commentaire, trouve moi une communauté non-francophone en dehors de l’île de Montréal?

    Le gaz naturel ne se sauvera pas et les prix sont au plus bas en ce moment. D’ailleur il n’y en a pas assez pour que ça soit rentable, les redevances doivent être gardée au minimum sinon ils plient bagages.

  4. Bonsoir,

    Quelles sont les communautés non francophones hors de Montréal??? La CB, le NB, Terre-Neuve, les É.-U…. peut-être. Je pense qu’il en a plein d’autres. La France ne m’apparait pas mieux que nous. Nous avons les mêmes origines de rongeurs.

    Le gaz est en terre et y va y rester. Le train de l’opportunité passe et on le laisse passer. Nos juniors qui ont investis et risqués gros vont mourir. Ça, c’est québécois! Pas de problème on subventionnera le moment venu pour attirer l’industrie.

    Si j’étais l’industrie, je poursuivrais le Gouvernement pour pertes indues et rupture de contrat moral. Ils étaient de bonne foi, notre peuple de vagisseur non.

    Je pense à AAER compagnie québécoise qu’on a acculée à la faillite au niveau des éoliennes. C’était normal qu’on n’investisse pas chez nous. Ailleurs, ce n’est pas ainsi, on les dit protectionnistes et visionnaires. Ils ont raison.

    Nous sommes un peuple de lièvres et de deux de pique, j’achète cela.

    Ne vous trompez pas. Je suis québécois et fier de l’être. Cependant, là, je suis déçu de nous. Je suis capable d’autocritique.

  5. Les techniques d’extraction ne sont pas suffisamment au point et mettent à risque la santé des québécois… qui, entre parenthèses, aurait un coût pour la société québécoise!

    Une entreprise d’extraction n’a qu’un objectif, la maximisation de ses profits et si la population, au travers de ses élus, ne l’oblige pas à prendre en considération des éléments comme la santé publique, pourquoi le ferait-elle. Soyez patients, ce gaz de schiste ne disparaitra pas et l’industrie, si elle souhaite exploiter cette ressource, trouvera un moyen de le faire en assurant la sécurité et la santé des gens.

    Je trouve ce signal encourageant et, au contraire de vous, je trouve la réaction de la population québécoise pleine de sagesse. C’est justement la pensée à court terme et la recherche de profit à court terme qui sont une causes de nos problèmes de société.

    1. La majorité des québécois n’y connaissent rien et se fient aux verts et aux artistes pour s’informer sur cette industrie et ce sont ces mêmes industries qui maîtrisent l’extraction ailleurs mais qui tout à coup arrivées au Québec deviendraient incompétentes.

      Pure foutaise gauchiste ce moratoire.

  6. Une simple question: qui a le plus intérêt à désinformer? Les industriels à la recherche d’un nouveau marché ou des citoyens concernés qui se fient à des scientifiques (pas qu’à des artistes, qui en effet ne maîtrisent pas du tout le sujet)? Il me semble que tout le monde serait ravi de pouvoir bénéficier de cette source de revenu si elle était pas aussi risquée…

    1. Mais le seul risque est que le Québec s’enrichisse et que les pleurnichards ne peuvent plus pleurnicher. Sinon tout projet comporte des dommages collatéraux.

      Au Québec on a peur d’avoir peur et ce depuis 1976 alors que Nadia Comaneci nous a livré une performance parfaite. Depuis ce jour les Québécois ont l’air collectivement de parfaits… imbéciles et la province est dans un bourbier incroyable, ça fait presque 35 ans de cela.

  7. Okay qui sont les plus caves? Ceux qui mettent l’argent avant la santé ou la santé avant l’argent?

    Ce n’est pas parce que l’hôpital est « gratis » qu’on va se laisser empoisonner.

    Les redevances sont ultra-minables et le potentiel l’est tout autant. En Colombie-Britannique le potentiel est élevé(je le sais j’ai de l’argent d’investi dans une compagnie pétrolière et gazière) et les redevances croyez moi le sont autant.

    1. Y a rien d’empoisonnant là-dedans. Ce sont des mythes véhiculés par des artistes.

      Il y a environ une vingtaine de crash d’avion important par année. Est-ce que cela fait de l’avion un moyen de transport peu sécuritaire ? Évidemment non.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s