Immobilier en Angleterre: attention acheteurs, les prix pourraient descendre de 20%


Dans son édition du 19 mars 2011, le Times de Londres publiait dans sa section Money Buyers beware: house prices ‘could fall 20%’.

Puis-je me permettre de vous dire que si ça venait qu’à tomber ainsi en Angleterre, que le Canada n’y échapperait pas.

Éviter cela à tout prix, une maison ou un condominium est un ‘money pit‘ et ne laissez-vous pas influencer par les banquiers, vos amis, les agents d’immeubles, les notaires ou les constructeurs, une maison ou un condominium c’est une énorme dépense et non un investissement.

Présentement la seule chose qui peut motiver un nouvel acheteur de maison c’est le luxe du confort.  Je dis luxe car au mieux dans 25 ans, une fois sa maison payée, il pourra récupérer s’il est extrêmement chanceux, 80% de son prix d’achat.

Êtes-vous prêt à donner à votre banquier 40 000$ d’argent économisé pour un premier versement sur un condominium de 200 000$ ? De recevoir une belle taxe de bienvenue de votre municipalité ?  D’être sur les réunions de co-propriétaires.  De vous obstinez sur le contrôle des dépenses.  De payer des taxes beaucoup trop chères pour ce que vous obtenez en retour ?  De voir les constructeurs ne pas cessez de construire de nouveaux condominiums et diminuer la possibilité de revente du vôetre.

Êtes-vous prêt à donner à votre banquier 50 000$ d’argent économisé pour un premier versement sur une maison de 250 000$ ?  De recevoir une belle taxe de bienvenue de votre municipalité ?  De recevoir un compte de taxes municipal totalement loufoque tellement qu’il sera élevé.  De voir ce dernier compte augmenté année après année ?  Êtes-vous prêt à avancer 150 000$ en rénovations sur 25 ans ?  Finalement en 2040, alors que votre retraite sonne, vous décidez de tâter le marché immobilier et vous pourrez vendre votre maison 215 000$ si vous êtes chanceux, celle-là même qui au bout du compte (taxes, intérêts, entretien) vous aura coûté 475 000$, donc une belle perte nette de 260 000$ ?

Si pour vous, perdre 260 000$ sur 25 ans c’est le luxe que vous pouvez vous permettre pour vous assurez d’un certain confort, bien allez-y !  Je n’ai pas les moyens de ce luxe.  Car oui une maison c’est davantage de confort mais beaucoup d’inconforts pour plusieurs au niveau des fins de mois avec leur budget.

Évidemment toutes les villes du Québec font des pieds et des mains pour vous attirer chez eux, leur parc immobilier c’est leur joyau, leur vache à lait, LEUR source ultime de revenus.  On connaît le reste de la gammique.

L’auteur de l’article dans le  Times de Londres est extrêmement conservateur avec sa prédiction d’une baisse potentiel de 20%.  J’irais davantage dans la fourchette 40% à 60%.

Comme le disait une personne ici qui commentait un précédent article, au Québec, si seulement 5% des propriétaires mettaient en vente leurs propriétés en même temps, le marché immobilier québécois subirait un effet de  spirale négative sur sa valeur global.

Actuellement presque tout est en place pour que cette spirale s’active.  Vieillissement de la population, déficits des gouvernements fédéral, provincials et municipals.  Augmentation du déficit de la balance commerciale du pays.  Hausse du prix des denrées alimentaires et des matières premières alors que les salaires ne suivent pas.  Érosion du revenu disponible par couple.

La première marche de l’escalier descendant est très proche.

Advertisements

6 réflexions sur “Immobilier en Angleterre: attention acheteurs, les prix pourraient descendre de 20%

  1. Oups!
    On se sent dépressif ce matin. Bin voyons donc!
    Il n’y en a pas de problème… encore.

    Si on compare la situation actuelle au tremblement de terre du Japon nous sommes actuellement au premier signe (sur l’échelle de Richter) qu’il y a un tremblement de terre qui va aller en s’intensifiant… on ne le ressent pas encore, il est visible seulement sur les papiers graphiques.

    Le vrai tremblement de terre sera, entre autre, lorsque les valeurs des maisons commenceront à s’effondrer. Le tsunami suivra et il sera long et pénible, peu de gens peuvent en imaginer les conséquences. Dans le fond, c’est peut-être mieux ainsi.

    Le déclencheur sera le PRIX DU BARIL DE PÉTROLE, et ne faites pas les autruches car les coûts en énergie augmenteront considérablement le prix de notre « standard de vie ». Et malheureusement, contrairement aux autres périodes inflationnistes ou déflationnistes, cette fois-ci les salaires ne suivront pas.

    J’avoue être estomaqué par l’insouciance des gens et surtout de nos politiciens (tout parti confondu) devant cette menace.

  2. Je suis en train d’étudier la possibilité de m’acheter une maison en Ontario.

    Exemple que j’achète une maison affichée a 190 000$, 5% de mise de fond…si je peux l’avoir a 180 000$-185 000
    5% de mise de fond : 9000$
    Mon employeur paye la prime de la SCHL: environ 4500$, les frais de notaire, d’inspection,

    J’ai 3 enfants et j’aimerais m’offrir et leur offrir une qualité de vie une cour et de l’espace.
    Un loyer de grosseur équivalent reviendrait a 750$/mois(ce qui est raisonnable).

    Un hypothèque de 170 000$ a 5.5% me reviendrait a des paiement de 1000$ environ, + une remise de 5.5%/ du prêt soit a peu prêt ma mise de fond.

    Ou je prends un prêt variable 2.9% pour un paiement d’environ 850$/mois.
    Les taxes sont environs de 2400$/mois. Et les impots et l’essence sont moins cher en ontario, il m’en reste plus dans les poches.

    Je ne vois pas ça comme un investissement, mais en sachant que la SCHL garantie tout les risques et un potentiel downside, les risques de crash sont a peu près inexistant(avec le degré de collusion entre les agents immobiliers,les banques et les municipalités).

  3. Déménager en Ontario hum!

    Vous allez manquer le prochain gouvernement minoritaire pqisss à Québec.
    Vous allez manquer les querelles (guerre de clocher) entre les paliers de gouvernements de Québec et Ottawa. (cé kkchose ça)
    Et combien d’autres… tout ça alors que l’économie va décrocher comme un avion pour sombrer.

    Pour enfin de compte vous retrouver dans la même situation. Quand le pétrole sera à un niveau (nous en sommes très près) ou les seuls capables de se permettre d’en utiliser seront les militaires et les gouvernements, peu importe où vous serez, il n’y aura plus aucune différence.

    La planète au complet sera frappée par la pénurie d’énergie bon marché. Ceux qui s’en sortiront les mieux sont ceux qui actuellement n’utilisent pas ou très peu d’énergie… soit les sociétés dites sous-développés ou émergeantes.

    Assez ironique vous en conviendrez.

  4. Si cette fois les prix de l’immobilier tombe tout pourrait tomber, votre salaire, votre emploi, votre retraite et personne ne sait où cette fois la chute s’arrêtera, alors moi je vous dis si l’immobilier tombe il vaudra mieux être propriétaire sans hypothèque car il vaut mieux avoir un toit sur la tête quand vous ferez la queue à la soupe populaire, ne vous réjouissez donc pas trop d’une baisse de l’immobilier car cela pourrait être très très mauvais pour vous et votre famille.
    Quand l’immobilier va tout va mais quand l’immobilier tombe tout tombe.

    1. Une baisse des prix immobiliers serait la chose la plus bénéfique qui pourrait arriver.

      Ça conscientiserait le monde à être plus prudent et ne pas acheter une maison 225 000$ alors qu’en réalité elle n’en vaut pas plus que 100 000$.
      Les seuls qui seront affectés par une telle baisse sont ceux qui sont surendettés, les notaires, les agents d’immeubles, les banquiers et l’industrie de la construction.

      Le reste de la population vivra normalement en espérant qu’avec leur salaire ils pourront s’acheter une maison sans s’étouffer, chose qui n’est pas possible au Canada dans les grands centres depuis 2007.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s