Canadiens auriez-vous acheté une maison en Libye l’automne dernier ? Maintenant, aux États-Unis ?


Je pose la question.  Est-ce que vous, investisseurs canadiens, vous auriez acheté une maison en Libye l’automne dernier ?

Assurément tous vont me répondre que non.

Actuellement en Floride, il y a en vente de magnifiques résidences de 2 700 pieds carrés à 99 000$ qui valaient plus de 328 000$ en 2006.

Les achèteriez-vous à ce prix ?

Je suis certain que la majorité d’entre vous qui lisent cet article allez dire oui.

En Libye, l’automne dernier, très peu d’indicateurs laissaient croire à la crise qui sévit actuellement.

Aux États-Unis nous avons actuellement de forts indicateurs qui prouvent qu’une crise géante se prépare pour ce pays.  Je n’ai aucune idée de l’ampleur de la crise mais ça ne sera rien en bas de crise majeure.  C’est un peu comme si j’étais capable de vous prédire un tremblement de terre mais rien en bas de 7,5 sur l’échelle de Richter.

Les indices qui laissent présager la naissance d’une telle crise sont les suivants.

  • déficits monstre de l’État, mois après mois
  • balance commerciale déficitaire
  • taux de chômage réel de plus de 20%
  • augmentation foudroyante de la masse monétaire car la Réserve Fédérale imprime à outrance
  • portée augmentée pour le Tea Party, formation politique d’extrême droite et très contestataire du gouvernement actuel
  • augmentation hallucinante de la dette.  Actuellement le gouvernement américain emprunte environ 4,5 milliards par jour
  • les états de la Californie et de l’Illinois sont techniquement en faillite
  • inflation réelle de plus de 8%
  • hausse du prix des denrées alimentaires
  • hausse du prix de l’essence
  • nouvelles interventions militaires à l’étranger qui augmente considérablement les dépenses du gouvernement

Ajouter à cela les conséquences directes de tous les points que je vous ai énuméré ci-haut et qu’en plus plusieurs états américains permettent le port d’arme à leurs citoyens.

Alors de grâce soyez prudents avec des achats de maisons aux États-Unis et ne vous laissez pas bercer d’illusions par la maison qui valait 328 000$ en 2006 en vous disant qu’elle reviendra à ce prix sous peu.  Peut-être qu’elle ne reviendra jamais à ce prix.

Pire encore, la maison qui se vend 99 000$ pourrait valoir encore moins chère dans le futur et dans un quartier qui pourrait devenir très hostile aux étrangers voire invivable vu la hausse probable de la criminalité qui découlera d’une crise majeure.  Quels seront les coûts d’assurances pour une maison dans un quartier très criminalisé ?

Canadiens, avant d’investir en immobilier aux États-Unis, sécurisez vos avoirs et prévenez-vous contre  la baisse immobilière gigantesque à venir au Canada.  Parce que je maintiens que rien ne justifie les prix immobiliers qu’affichent les propriétés à vendre à Montréal, Toronto et Vancouver.  Une baisse de 66% comme aux États-Unis ?  Pourquoi pas ?  Je ne vois pas en quoi le Canada est à l’abri de cela.

En Libye nous n’avions pas ou peu d’indicateur que ça irait mal au printemps 2011.

Aux États-Unis, on a les indicateurs en pleine face.  Alors soyons avertis.

Advertisements

2 thoughts on “Canadiens auriez-vous acheté une maison en Libye l’automne dernier ? Maintenant, aux États-Unis ?

Add yours

  1. Ben moi je n’achèterais pas car quand une tendance lourde se met en route elle est là pour durer et vous savez ce qu’on dit…quand l’immobilier ne va pas..rien ne va plus, le chômage, la baisse de salaire, l’insécurité, la fermeture d’usine tout y passe même les blogueurs, soyez certains que si à montréal, toronto ou vancouver les prix des maisons venaient à baisser ce serait un très mauvais indicateurs pour l’avenir, 99k c’est peut-être bon marché à première vu mais ca pourrait baisser à zéro ou stagner pendant 50 ans, dans un cas comme dans l’autre pour un investisseur c’est une mauvaise affaire, il vaut mieux acheter l’immobilier dans une région où le prix et en constante croissance, cela prouve que le marché est dynamique et en expansion et non pas que les prix sont trop élevés comme certains le disent…
    La libye c’est autre chose que l’immobilier, ca fait longtemps qu’au moins 2 puissances complotent pour renverser le régime de kadhafi, le problème de la libye n’est pas l’immobilier mais la relance de l’économie mondiale tout comme en égypte et en tunisie où la colonisation du moyen orient par le libéralisme économique est une nécessité pour remettre les grandes puissances sur les rails de la croissance.

  2. ils méritent ce qu’ils ont semé, ils ont construit a outrance en Floride, il y a du monde qui achetait des coondos juste pour les loués, maintenant l’offre surpasse la demande et cela de tres loin,une chance que havard est aux usa !!! le frere de Bush qui était le gouverneur était mort de rire avec son economie bouster aux testotéronnes mais la réalité, le marché a toujours le dernier mot…ou presque ;)… en passant je ne voie pas le liens entre la Lybie et les usa!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :