L’Airbus A380 à Montréal, un traitement dernière minute à une ville rongée par le cancer ?


Air France a lancé hier à Montréal sa liaison Montréal – Paris.  Le plus gros avion civil au monde, il est gros je l’ai vu dans le ciel montréalais, assurera quotidiennement la liaison Montréal-Paris.

En fait avec cet avion, c’est maintenant plus de 5 000 places qui feront la quotidienne entre Montréal et Paris, on parle ici de 1 825 000 places annuellement.  Incroyable !

Mais les deux capitale mondiale francophone s’échangent des voyageurs depuis belle lurette.

Est-ce que l’arrivée à Montréal du A380 est un traitement de dernière minute à une ville que je qualifierais de rongée par le cancer ?  J’aimerais donc que oui.  J’aimerais que l’arrivée de cet avion relance Montréal.  Mais il y a tellement à faire que je doute que le A380 puisse y changer quelque chose.

À commencer qu’il en coûte très cher aux avionneurs pour atterir à Montréal, bref au Canada.

Ensuite l’immobilier est inutilement hors de prix, les gens fuit la métropole pour surtout y travailler ailleurs et bien sûr y demeurer ailleurs aussi.

De plus en plus d’entreprises déménagent ou établissent leur siège social en dehors de Montréal.

La ville a perdu son équipe de baseball il y a près d’un décennie.

Ses journaux n’ont plus le prestique d’autrefois.  Les gens se moquent du Journal de Montréal et La Presse est trop proche des libéraux et ça agresse la population.  The Gazette est anglophone, c’est probablement le meilleur journal de la ville, hélàs il n’est plus très montéalais, il fait parti de la même famille que le National Post.

Son équipe de hockey n’a rien gagné depuis 1993 et elle a même construit son centre d’entraînement… à Brossard.  Oui il y a les Alouettes mais bon sens, qui regarde la CFL à part les Canadiens ?  Son équipe de soccer s’en va dans la grande ligue l’an prochain, s’ils performent bien, ça pourrait enfin pâlier légèrement pour la perte des Expos.

Le maire de Montréal  traverse actuellement de durs moments à l’Hôtel de Ville.  En fait il devrait remettre sa démission le plus rapidement possible.

Le réseau routier de la ville est dans un état lamentable.

Son système de transport en commun n’est pas mieux malgré qu’ils aient gagné en 2010 pour le meilleur système de transport en commun… la STM devait être la seule à participer au concours où elle se présentait contre Drummondville qui a quoi, je pense que 4 ou 5 autobus pour parcourir la ville qui a l’une des plus hautes de moyennes de voitures par habitant au Québec.

En fait Montréal fait peur autant à ses citoyens, à ces hommes d’affaires et à ceux qui doivent la visiter par obligation et d’autres la fuient comme la peste.  (on devrait trouver une autre expression, je propose de dire on la fuit comme des radiatoins nucléaires).

Les cols bleus de la ville sont ridiculisés à outrance.

Se stationner en ville c’est agressant pour les citoyens et les visiteurs.

Son service de police, je n’ai rien à dire ils sont efficace à mes yeux, mais ils ont mauvaise presse face à quelques bavures ou opérations qui ont mal tourné.

Montréal est une ville hors de prix en contrepartie de ce qu’elle a à offrir.

Pourtant il y en a des solutions.

La première est de mettre fin à la méga structure administrative de la ville.  On dirait tellement qu’il y a plein de sous-maires et le roi-maire.  Ça n’a aucun bon sens.  Il y a presqu’autant de maires et de conseillers à Montréal qu’il y a de députés fédéral au Québec.

La seconde d’augmenter les heures gratuites pour les parcomètres.  En semaine pourquoi ne pas mettre les parconètres gratuit dès 16h.  Combien de Montréalais vont magasiner à Laval ou Brossard à cause que les parcomètres sont hors de prix à Montréal ?

Ensuite, déménager le Casino d’endroit.  Le construire dans un méga plex récréo-touristique où Céline Dion aurait davantage le goût de se produire ici pour 100 soirs par année que d’aller à Las Vegas.  Il faut retenir un peu nos talents locaux.  À titre d’exemple, le Cirque du Soleil n’a pas de chapîteau permanent dans la ville où son siège social mondial se situe…  La preuve que la ville est grandement malade.  Avec un tel complexe, imaginez les combats de championnat que Montréal pourrait attirer pour enfin concurencer les Atlantic City ou Las Vegas.

Il faut faire construire une train surélevé pour amener les voyageurs directement de l’aéroport international PET au centre-ville de Montréal.  C’est beau le service d’autobus offert par la STM mais ça n’évite pas les bouchons routiers.  Si on avait un sorte de ‘sky train’ comme celui qui parcours la ville de Vancouver, les voyageurs seraient agréablement satisfait d’un tel service.  Imaginez PET – centre-ville en 15 minutes.

Parlant de Vancouver, Montréal aurait intérêt à développer un système de ‘sea bus’ comme à Vancouver, afin de relier la Rive-Sud à Montréal pour les voyageurs qui désirent s’y rendre à pied au Vieux-Port et de là se rendre au Vieux-Montréal et un peu partout dans la ville.  Ça désengorgerait la station de Métro Berri-UQAM.

En collaboration avec Longueuil et Laval, Montréal devrait développer un train à voies surélevées qui traverserait le fleuve Saint-Laurent et qui pourrait aussi se rendre à Laval et pourquoi pas dans l’Est de la ville également.

Installer un tramway sur l’avenue du Parc et également sur l’avenue du Mont-Royal qui serait aussi piétonniaire.

Au Québec, dont Montréal, on veut souvent faire différent des autres villes mais ça ne fonctionne pas.  Pourquoi ne pas prendre exemple sur d’autres villes ?  Vancouver est un très bel exemple de transport en commun.  Vous pouvez y accrocher votre vélo, puis à l’arrêt voulue, le décrocher et continuer votre route.

Avez-vous déjà fait du vélo du boulevard Gouin jusqu’au vieux-port de Montréal.  Bon sens, faites ça 10 fois dans un été, d’après moi, vous n’aurez pas assez de doigts et d’orteils pour compter le nombre de fois que vous auriez pu y laisser votre peau. Il faut développer ce petit côté apprécié des citoyens. Ça prend de meilleurs axes cyclables au niveau sécurité.

Une décision minime et qui dimnuerait les bouchons aux abords du Pont Jacques-Cartier les jours de semaine, mettre l’avenue Papineau sens unique de Crémazie  jusqu’au pont.  En contrepartie mettre l’avenue de Lorimier sens unique vers le Nord jusqu’à Crémazie.  Ça il faut être montréalais pour comprendre ce problème stupide.

La ville se doit d’adopter de meilleurs plans d’urbanisaton et de cessez de faire construire des condos aussi laids de l’extérieur (là je ne me ferai pas d’amis) que ceux construit en autre par la compagnie Samcon.  De vrait horreurs d’architectures et ça pleut dans la ville.  Il se construit trop de condos à Montréal, on doit développer davantage les constructions de plex et d’unifamilial.  Le choix de l’emplacement de ses nouvelles constructions doivent être visé par de meilleurs plan d’urbanisation.  Ce n’est pas normal que plus de 1000 unités de condos aient vu le jour sur le boulevard Christophe-Colomb… à deux pas de l’autoroute métropolitaine.  Quel imbécile à autorisez cette construction à la Ville de Montréal?  Oui je sais, vous allez me dire que ça se vend.  Mais ça aurait été à la place l’endroit de prédilections pour des bureaux, pas pour des condominiums.  Qui veut rester à 100 mètres de la 40 ? (voir la photo cliquez pour l’agrandir).  J’ai parlé de la compagnie Samcon mais il y en a plein d’autres qui construisent des condominiums qui sont d’un horreur architectural.  Je pense à ceux sur la Promenade Fleury dans Ahuntsic, sur le boulevard Lajeunesse près de Fleury, dans Rosemont sur la rue Sainte-Grégoire, sur Pie-IX,

La ville doit aussi s’activer dans certains dossiers qui traînent en longueur depuis des années. Par exemple, sur la rue Sainte-Catherine de l’avenue Papineau à la rue Cartier, c’est un horreur depuis des années, de nombreux édifices y sont à l’abandon, les commerçants et citoyens en ont ras-le-bol de voir ça.  (voir photo encore une fois).    Un promotteur a affiché une pancarte il y a des années, mais toujours rien n’a été fait.  En 1998, il  y avait une station d’essence Olco qui a été fermée.  Tout cela est aux abords de la station de métro Papineau.  Ça fait 13 ans que ça dure.  Il me semble que c’est assez.  Il ya un autre projet qui lui est un horreur ambulante.  Dans le vieux-port de Montréal, les vieux silos.  Regardez la photo à droite. Il y a quelques années j’étais allé visiter une exposition de fleurs dans ce coin.  C’était magnifique, mais tout le monde se demandait ce que l’horreur du silo #5 faisait là.  C’est situé près de la rue de la Commune, à l’angle de la rue McGill.   Tout ça près de magnifiques unités de condos à plus 450 000$.  Pourquoi ne pas raser ce terrain, l’acquérir du fédéral et avoir accès à une imprenable vue sur le fleuve.  Les parcs vous savez il ne faut pas les construire en plein milieu d’une zone urbaine, sur le bord de l’eau c’est magnifique, on a qu’à aller au nord de la ville où plusieurs parcs longent la rivière Des Prairies.  Au sud, ça prendrait quelque chose de similaire.  Pourquoi ne pas raser de vieux bâtiments laids et qui ne servent plus pour le faire ?

Une ville agréable à vivre et invitante, c’est une ville qui est belle.  J’aurais des exemples jusqu’à demain matin de laideurs dans Montréal.  Tiens immédiatement je pense aux bâtiments le long du boulevard Décarie, au sud de Jean-Talon.  Rien de très attrayants là tant pour les visiteurs de Montréal que ces résidents.  Comment attirer de nouveaux arrivants désirant se procurer une résidence à Montréal avec des horreurs semblables ?  On attire pas les mouches avec du vinaigre, n’est-ce pas ?

Plus à l’Est, le Stade Olympique.  Soit qu’on le donne à Saputo, soit qu’on le ferme ou qu’encore on le rebaptise le royaume géant de Jéhovah et qu’on en fasse cadeau à la communauté des Témoins de Jéhovah du Québec.  Ça coûte une fortune au gouvernement du Québec de l’entretenir. C’est un édifice vétuste d’une époque qualifiée de prospère et qui ne reviendra pas.  La ville n’a pas voulu construire un stade au centre-ville et c’est la raison pourquoi les Expos ont quitté.  Mais pourquoi qu’on garde le stade ouvert?  Qu’on garde la tour et remplisse le reste de dynamite.  Oui okay, je sais que techniquement ça fonctionne pas de même et que c’est loin d’être aussi simple, parce que des nains-génieurs, ont fait passer le métro sous le stade.  Mais peut-on rentabiliser le stade d’abord ?  Non.  Au privé quand une entreprise n’est pas rentable, on la ferme.  Pourquoi le public n’a pas cette mentalité avec un édifice comme le stade olympique ?  Les Anglais l’appelle le Big O, j’ignore encore si le O est pour un vrai O ou pour un gros zéro.  J’opte pour la seconde option.

Le quartier chinois doit être revitalisé et rebaptisé le quartier asiatique.  C’est une aberrance, il y a moins de chinois là en proportion que de marqueurs de 20 buts dans l’équipe du Canadien.  Le quartier n’a pas un lustre assez asiatique et plusieurs restaurants asiatiques pullulent en dehors de ce quartier.  Pourquoi ne pas concentrer les restaurants asiatiques et centres d’arts asiatiques au même endroit ?

Finalement, et là ça règlerait des problèmes profonds, l’administration de Montréal a tendance à oublier que la ville appartient aux Montréalais et ils sont les grands oubliés.  C’est normal car selon moi il devrait exister une loi provinciale qui dit que si tu veux être administrateur ou travailleur d’une ville, tu dois obligatoirement y habiter.  Combien de col bleus, de policiers du SPVM, de chauffeurs d’autobus de la STM  habitent Repentigny, Longueuil, Laval, Brossard et Terrebonne ?  Une majorité d’entre-eux.  Ces gens s’occupent d’une ville qu’ils n’habitent pas.  Assez loufoque non ?  Comment peuvent-ils avoir ce sentiment d’appartenance qui fait que la ville dont ils s’occupent, ils en seront fiers et sera donc plus la leur et finalement comment arrivent-ils à comprendre la réalité des montréalais si eux-mêmes ils n’en sont pas ?

Croyez moi, si les travailleurs et administrateurs qui sont embauchés par la ville étaient tous des gens qui habitent Montréal, leurs décisions seraient autre et beaucoup plus axés vers le gros bon sens.  Quand tu es payeur de taxe de la ville pour laquelle tu travailles déjà tu fais bonne conscience dans ton travail.

Alors vous voyez des solutions il y en a.  C’est à la Ville de les prendre et d’avoir la détermination et le courage de les prendre.

Advertisements

4 thoughts on “L’Airbus A380 à Montréal, un traitement dernière minute à une ville rongée par le cancer ?

Add yours

  1. C’est quoi sérieusement qui fait rouler montréal??? La prostitution, la quantité colossale de drogue qui entre au port de montréal et les danseuses.

    Si Montréal veut se développer il doit développer son secteur de la prostitution, du jeu ,avoir des vrais casinos comme Las Vegas, un mono-rail, Think-big! sti…? Et faire le marketing du Quebec-Gold. On a deja Loto-Quebec et la SAQ après-tout…? Juste a ajouter PQ(Putes-Quebec) et DQ(Drogues-Quebec).

    Je ne prends pas de drogue, mais c’est du « common-knowledge » que la demande surpasse de loin l’offre et que Montréal est reconnu dans le domaine.

    1. Ha que je vous aime M. McMullen. 🙂 Ce commentaire est tellement drôle.

      Bien écouter Montréal est gravement malade et dans un récent sondage La Presse, une majorité souhaite la mise sous tutelle de la Ville. Aie !

      La prostitution Montréal n’est pas pire que les grandes villes de l’Amérique du Nord et ici ça roule pas mal moins qu’à Toronto et Vancouver ou on peut compter par plusieurs dizaines les annonces d’escortes pleines pages couleurs dans le bottin des Pages Jaunes. Sur la rue à Montréal, les putes, c’est pas pire à Toronto qu’à Vancouver.

      Montréal roule sur divers secteurs économiques alors qu’en comparaison à Québec, le gros roulement provient du gouvernement du Québec et ses plusoieurs milliers d’employés du secteur public québécois. Ajouter à cela les employés municipaux et fédéraux on arrive à près de 100 000 emplois dans la région de Québec qui dépend directement du gouvernement. De quoi solidifier une économie mais surtout pas la diversifier.

      Bien sûr la légalisation de la prostitution pourrait amener son lot de revenus au gouvernement du Québec. Mais bon, on ne verra pas ça, déjà que le québécois moyen s’oppose au gaz de schiste, une manne incroyable pour le Québec. Mais le québécois moyen ne veut pas s’enrichir il veut critiquer et chiâler sans amener de solutions.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :