La Ville de Montréal éponge inutilement la dette de 37 millions du Bixi


Ce vendredi matin j’en ai marre.

En fait je suis tanné et j’espère que le gouvernement Harper contribuera à faire changer cette mentalité de voir les gouvernements (quelque soit le pâlier) comme une banque à pîtons.

C’est facile de lancer des projets quand on sait qu’un gouvernement va éponger la dette ou le déficit.  C’est le rêve de tout créateur.  Même moi j’ai des idées pleins la tête, est-ce que le gouvernement veut éponger les déficits qu’ils pourraient causer ?  Évidemment ma conscience sociale est plus grande que ça, heureusement.

Le Bixi n’y échappe pas.  Beau projet vert mais gros hic.  Il n’est pas rentable.  Au lieu d’éponger la dette du Bixi Montréal aurait dû simplement fermé cela, et si le maire tenait à s’endetter de 37 millions, ils fait tirer au hasard 20 000 vélos au Montréalais.

Est-ce qu’un administrateur public compétent va finir par nous pondre un projet vert rentable ?

Il semble que non, du moins pas au Québec.

Si le Bixi n’est pas rentable, on ferme et on passe à autre chose, c’était une mauvaise idée ou une bonne idée mal vendue mais au bout du compte c’est un échec financier et c’est le contribuable qui paie.

Le contribuable est saigné à blanc au Québec parce que ces gauchistes et verdistes n’en finissent plus de prendre le gouvernement pour une banque à pitons.  Pire encore, les québécois viennent d’élire une majorité de député de gauche, le NPD.

Va-t-on enfin finir par bailoner ces gauchistes et verdistes et enfin laisser plus de place à une droite, mais une droite logique.

Mon dernier espoir de voir cette mentalité financièrement auto-destructrice est Stephen Harper un gars de droite plus acerbe envers les pro-verts et les pro-artistes, deux groupes qui réclament des subventions à outrance.

On dirait qu’à Montréal on se plaît à encourager la médiocrité, peut-être pour ça que les propriétaires du Canadien et leurs joueurs ne livrent pas de championnat depuis 1993… le peuple montréalais semble encouragé la médiocrité alors pourquoi ça changerait ?

En terminant, l’équivalent du projet Bixi dans d’autres villes dans le monde est rentable partout sans exception… sauf Montréal.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s