Il faut ouvrir le capital des sociétés d’État qui n’offrent pas un service essentiel et qui sont déficitaires


On parle ici évidemment de sociétés d’État offrant un service qui n’est pas essentiel.

Je ne vise pas Loto-Québec, la SAQ ou Hydro-Québec par cet idée.  Ces trois sociétés ont des missions bien précises qui d’une parte empêchent les organisations criminels de s’emparer de ces services.  De l’autre part, Hydro-Québec offre un service essentiel, fournir de l’électricité.

Si les gouvernements s’entêtent à financer advitam eternam des sociétés d’États déficitaires, pourquoi ne pas les fermer ?

Ça je l’ignore.

Mais une nouvelle idée ce matin.  Si les gestionnaires de ces sociétés d’États, sont si convaincus du biens fondés de leurs sociétés, pourquoi ne pas en ouvrir le capital ?

Imaginez si Télé-Québec, se cotait en bourse en raison d’une ouverture de 33% de son capital.

Même chose pour la SÉPAQ qui pourrait être convertie en société d’État puis cotée en bourse en ouverture de capitale de l’ordre de 40%.

Ainsi cela mettrait de la pression sur ces cadres qui gère l’argent du public en se disant « c’est pas grave, c’est l’argent public ».

Cela les conscientiserait à optimiser leurs dépenses et offrir un rendement.

Ou encore Tourisme Québec.  En quoi c’est la mission du gouvernement de promouvoir les auberges en Gaspésie ou un club de golf dans les Laurentides ?

Tourisme Québec pourrait être converti en société d’État puis cotée en bourse en ouverture de capitale.

Le gouvernement du Québec pourrait voir rentrer dans ses coffres des milliards en vendant des actions de ses sociétés d’États déficitaires et ce avec des frais minimes.

Ainsi à chaque fois que ces sociétés sont déficitaires, elles émettent de nouvelles actions à ceux qui voudront renflouer leurs coffres.

Croyez-moi à long terme les déficits disparaîtraient parce que les gestionnaires prendraient conscience que ces nouvelles corporations sont là pour offrir un service, qui se doit d’être rentable.

L’État providence n’existe plus mes amis.  Les gens qui prennent le gouvernement pour une banque à piton ont un idéologie qui est complètement dans le champ.

Nous devons prendre des décisions qui feront peur aux gauchistes.  Mais avec l’état actuel des finances du Québec, la pensée gauchistes est révolue.

Il faut donc y aller pour que ça coûte le moins cher possible aux contribuables et qu’on maximise l’argent qu’il donne au gouvernement.

Ouvrir le capital des sociétés d’État qui n’offrent pas un service essentiel et qui sont déficitaires est à mon avis une voie qui enrichira le Québec.

Le gouvernement canadien pourrait faire la même chose avec ses sociétés d’État, dont la pire, Radio-Canada, quel nom poche c’est aussi de la télé.  Radio-Canada en bourse !

Voici la liste des sociétés d’État déficitaires et qui n’offrent pas un service essentiel que je verrais très bien entrée en bourse.

Société du Grand Théâtre de Québec

Société de la Place des Arts de Montréal

nouvelle société, société des Musées du Québec (englobant Musée de la civilisation, Musée d’art contemporain de Montréal, Musée national des beaux-arts du Québec, etc…)

Société de développement des entreprises culturelles (SODEC)

Télé-Québec

SÉPAQ

SGF – Investissement Québec

Tourisme Québec

Un jour de telles émissions d’actions de Société d’États déficitaires devront se faire parce que le contribuable est tanné de se faire prendre pour les trois premières de ce qu’il est (CONtribuable).


Une réflexion sur “Il faut ouvrir le capital des sociétés d’État qui n’offrent pas un service essentiel et qui sont déficitaires

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s