Comment Barrick pourra-t-elle rentabiliser une acquisition de 7,3 milliards ?


Barrick Gold a reçu l’accord des autorités canadiennes pour acquérir Equinox Minerals pour la somme de 7,3 milliards.

Autrement dit, Barrick paie 7,3 milliards pour ajouter 1,9 milliards à son bilan financier et 1,04 milliards à son état des résultats.

N’est-ce pas payer cher?

Oui.  Surtout pour du cuivre.

Donc seulement que pour rattraper l’écart entre la valeur au livres et le prix payé, et ce à une moyenne de 48 millions de profits par trimestre (moyenne des 5 derniers chez Equinox Minerals), Barrick devra attendre 106,9 trimestre, soit l’équivalent d’environ 26 ans et demi.

Le prix de cuivre a intérêt à monter en flèche si Barrick veut rapidement rentabiliser cette acquisition financée en grande partie, donc l’aspect rentabilité avant 26 ans ne tient pas compte des intérêts à verser.  En supposant que le prix du cuivre doublerait encore d’ici 10 ans, Barrick pourrait ramener de 26,5 ans avant la rentabilité à 18 ans.  C’est encore beaucoup.

J’aime bien Barrick Gold, je regarde de près cette entreprise depuis 1997 et j’y ai investi au moins à dix reprises.  Mais pendant que le prix de l’or se multipliait par 4,5, le prix de l’action de Barrick ne s’est pas apprécié de 100%.

Ce qui est attrayant du côté de Barrick c’est son coût de production d’une once d’or, l’un des plus bas de l’industrie.

Je pense que son fondateur, Peter Munk, qui tiens bien les rennes de l’entreprise mais l’endette un peu trop.

Barrick est rendu a une dette de plus de 7,25 milliards incluant sa récente acquisition.  C’est beaucoup !

Je comprends que le prix de l’or peut encore être multiplié par 4,5 d’ici les 10 prochaines années et que Barrick peut augmenter sa marge bénéficiaire net à plus de 40% par trimestre, mais un jour il faudra songer à graduellement assainir le bilan volet dettes car cela pourrait mettre en péril la compagnie.

Ne serait-ce qu’à un taux de 5% annuellement, cela signifierait tout de même plus de 375 millions en frais d’intérêts par année, soit plus de 33 cents par action.

Pour l’instant je crois qu’il faut attendre que l’action de Barrick se replie sous les 39$ avant de songer à en acheter.

Gardez l’oeil ouvert.

Advertisements

5 thoughts on “Comment Barrick pourra-t-elle rentabiliser une acquisition de 7,3 milliards ?

Add yours

  1. Hmmmm est-ce que la Chine va acheter des bons du trésors ou continuer leur run-up sur les ressources…? 😀

  2. Comme tu sais je suis bullish sur Freeport McMoran :)), alors l’achat de ABX ne me surprend pas quoique je crois que les banques occidentales voulaient contrer une main-mise chinoise sur une compagnie de metal stratégique. Qui sait?!

  3. Meme si ABX est passé de 15$us a 45$us en 11 ans alors que l’S&P est négatif n’empeche qu’ils ont sous-performé le bullion. Théoriquement ABX n’est plus la meme cie des 10 dernières années avec les hedges fermé. A cause de ca a mon avis ABX pourrait ce comporter de manière différente des 10 dernières années. Esperons qu’ils n’iront pas s’embourber dans autres choses.

    1. C’est vrai pour les hedge. On le souhaite bien.

      Mais on souhaite aussi que Peter Munk n’émette pas des dettes pour ABX afin de supporter une autre de ses entreprises. Il l’a déjà fait pour sa compagnie immobilière Trizec, vendue depuis à Brookfield Properties.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blogue gratuit sur WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :