Constat de l’immobilier locatif à Montréal au printemps 2011


Vous savez parfois ce qui est meilleur que des statistiques de gouvernements ou d’agences c’est le terrain.

Depuis quelques jours tentant de faire passer une certaine paresse physique, j’arpente les rues de Montréal et j’observe.

Nous sommes fin mai 2011.  En fait le dernier jour de mai.

En 10 ans que j’habite mon secteur, tout de même assez prisé, je n’ai jamais observé autant de pancartes à louer.

Pour certains cela peut vouloir dire que l’immobilier résidentiel va bien et que c’est accessible.

Pour d’autres ça peut vouloir dire que Montréal est encore plus en récession qu’on le croyait.

Pour moi ça veut dire une chose.  Que l’immobilier résidentiel locatif se porte très mal à Montréal et que pour le renouvellement de baux au printemps 2013, les propriétaires devront peut-être soient affichés des hausses nulles ou des diminutions de loyers afin de conserver leurs locataires.

Mais pour moi ça veut aussi dire que peut-être que trop de gens ont fuit vers la banlieue et que l’effet trou de beigne se confirme.

Par contre et là c’est dangeureux, ça peut aussi vouloir dire que l’immobilier à Montréal pourrait bientôt s’écrouler car généralement dans une grande ville quand s’affichent autant de pancartes de logements à louer si tard au printemps, c’est que la belle séquence haussière en immobilier tire à sa fin.

Quoi qu’il en soit, les propriétaires de plex pourraient avoir de gros problèmes à louer si jamais la situation durait une autre année.

Car laissez-moi vous dire qu’un propriétaire qui a acheté son quadruplex 800 000$ en février (y en a même qui sont affichés à vendre à 835 000$ présentement), doit commencer à mal dormir sachant que deux de ses 4 1/2 ne sont pas loués rendus à la fin mai.

Dans ma petite marche j’ai aussi remarqué beaucoup de pancartes à vendre sur des condos.  D’habitude pour ce même secteur la semaine suivante je passais et il y avait un petit ‘vendu’ rouge d’accroché au-dessus de la pancarte.  J’ai observé dimanche après-midi que certains condos sont encore en vente depuis janvier.

Mon constat est que la sauce immobilière commence à être pas mal étirée et que le marché va être largement à l’avantage de l’acheteur pour les deux à trois prochaines années.

Mais comme une action, est-ce bon d’acheter sur la pente descendante ?  Je pense qu’il faut être patient.

Car je lisais aussi récemment un billet d’un agent d’immeuble qu’ils disaient que les données du nombres de propriétés à vendre étaient faussés par ceux qui comme le pêcheur mettre leur ligne à l’eau avec un prix de vente et que si un acheteur se pointe ils vendront à ce prix.  Mais ils sont fermés à la négociation et si le marché devait descendre ils vont rapidement retirer leur pancarte à vendre.

Je suis en parti d’accord mais si le marché descend, on risque de voir apparaître beaucoup de pancarte à vendre.  Car selon un autre agent d’immeuble, beaucoup de ménages montréalais nouvellement propriétaires ne peuvent même pas se permettre une rupture tellement que les paiements hypothécaires sont élevés.

Ça en dit long, n’est-ce pas ?

Advertisements

8 thoughts on “Constat de l’immobilier locatif à Montréal au printemps 2011

Add yours

  1. Je te confirme que nous sommes rendus dans un marché d’acheteur, parce que les prix ont tellement monté que beaucoup de boomers veulent encaisser leur profit et downsizer. Pour ma part je crois que nous sommes dans une nouvelle normale, puisque les taux vont rester bas, ce qui encourage la spéculation et les acheteurs.

    J’ai personnellement eu une maison affichée a 210 000$, 200 000$.

    1. On est encore loin du marché d’acheteurs. Dans un marché d’acheteurs, votre maison affich.ée 210 000$, vous l’auriez obtenu pour 170 000$ à 180 000$.
      Ce que vous avez obtenu est moins qu’un rabais de 5%.

      Dans un marché d’acheteurs, le prix affiché se négocie et souvent à un prix de 30% inférieur à celui affiché.

      Y a aucune spéculation en immobilier présentement il y a que des constructeurs audacieux qui réussissent via des agents immobiliers à vendre un condo 350 000$ alors que son prix réel de construction est sous les 125 000$ et les banquiers qui prêtent de dirent que le prix que vous payez en 2011 va s’apprécier dans les années à venir. Oui c’est vrai 2150 est une année à venir.

      Mais y a aucun acheteur qui a les reins assez solides pour spéculer en ce moment. Spéculer à petite échelle pour un condo à sa fille ou une maison de campagne à Saint-Cyrille-de-Wendover, oui mais sûrement pas pour acheter 10 bungalows et les revendre plus tard.

      Les spéculateurs sont les constructeurs. Ils construisent du neuf en faisant croire que les jeunes couples ou les retraités ont besoin de leur nouvelle construction et que surtout, les acheteurs en obtiennent pour leur argent.

      C’est le grand illusion et le quatuor conspirateurs que sont notaires, constructeurs, banquiers et agents d’immeubles nous font croire que tout va bien en immobilier.

      Je peux vous dire une chose. Je ne sais pas ce que 1/3 des agents d’immeubles envisage comme seconde carrière d’ici 5 ans, mais à leur place je commencerais un DEC ou un BAC ils en auront grandement besoin.

  2. Je ne suis absolument pas inquiet pour les propriétaires de l’Île de Mtl à moyen terme, tout comme ceux qui ont des loyers près de centres où il y a beaucoup de travailleurs. Quand l’essence atteindra les 5$ le litre (dans moins de 5 ans) les banlieux vont se vider, les maisons vont se vendre (ou se donner) à des prix dérisoires. Qui pourra se permettre un 400$ ou 500$ par semaine à mettre dans son réservoir d’auto pour aller travailler?

    Dans le même ordre d’idée, on parle de reconstruire le pont Champlain, les coûts seraient dans les milliards de $ et pourrait être prêt dans 8 à 10 ans… quel ironie! Il n’y a pas 50% des québécois qui pourront économiquement se permettre de traverser le pont dans 5 ans. Cette argent devra être investie dans les transports en commun. Nos politiciens sont trop « CONS » pour voir ce qui s’en vient.

    Les coûts astronomiques de l’énergie vont dicter et contrôler nos vies dans très peu de temps.

  3. Les maisons restent en moyenne 2 mois sur le marché(a kingston), seulement les « méchants deals » restent 1 semaine(et encore la je suspecte que parfois c’est des agent immobiliers qui les rachêtent pour les revendre au « prix du marché ». Beaucoup de maisons affichés en avril sont soit encore la, soit qu’ils viennent de partir en mai.

  4. Je suis en total désaccord avec votre analyse. Je suis propriétaire à Montréal, et j’ai eu des logements à louer ce printemps (2011). J’ai même failli augmenter mon prix tellement il y a eu de gens intéressés à louer! Pour un des logements, j’avais une liste d’attente de 5-6 personnes. J’ai loué le tout en 3 petites journées…
    J’ai plusieurs amis qui sont propriétaires d’immeubles locatifs, soit dans Ville-Marie, soit dans Hochelaga-Maisonneuve, et qui réussissent à louer des 3 1/2 autour de 700-750$ par mois (avec réno faites).
    Problèmes avec la location à Montréal? Vous portez des lunettes bien noires. Je suis membre de la CORPIQ, et les taux d’inoccupation sont très sains présentement (moins de 3%).

    1. Donc ce que vous me dites c’est que le problème est encore plus grave que je croyais… 750$ pour un 3 1/2. Les proprios locateurs sont tombés sur la tête. Oh que ça va faire mal tantôt.

  5. Mais vous vous contredisez alors. Si j’ai 6 personnes qui veulent absolument mon logement… c’est qu’il n’y a pas de problèmes de « trop de pancarte à louer ». Mon logement a été refait en neuf au coût de 28,000$… de meilleure qualité qu’un condo « neuf » à Montréal. 750$… pas cher pour habiter au centre-ville et ne pas avoir d’auto pour aller au boulot. Surtout que c’est tout meublé en neuf, tout insonorisé.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :