La difficulté de faire des affaires ici va couler le Québec


Au Québec faire des affaires, du business comme disent certains, c’est très compliqué.

Un permis par ci d’un ministère, une autorisation par là de la municipalité, un autre permis d’un ministère qui n’est pas certain si c’est de son ressort… bref… c’est compliqué ici et très compliqué.

Alors que notre main d’oeuvre n’est pas compétitive par rapport aux marchés asiatiques et sud-américain, il faudrait que les différents paliers de gouvernement s’entendent pour créer un Office des Affaires, qui s’occuperait d’émettre toutes les permis ou faire les vérifications nécessaires pour que les entrepreneurs puissent faire des affaires.

J’entends souvent ce commentaire que c’est compliqué faire des affaires au Québec.  Effectivement, ça l’est.

La CSST, Revenu Québec, Revenu Canada. la ville où vous établissez votre entreprise, vous pouvez ajouter la régie des alcools, bref on s’en sort plus dépendamment du type de business que vous voulez faire.

Demandez à Michel Dauphinais du camping Le Dauphinais à Hemmingford.  C’est très complexe, il en parle dans cet article.

Les investisseurs ce sont eux qui font rouler l’économie et qui crée des emplois.  Pourquoi continuellement leur barrer la roue avec toutes sortes de permis à obtenir de différentes entités gouvernementales.

Il faut que ces gouvernements s’assoeit et simplifie rapidement le processus sans quoi le Québec va couler.

De plus en plus d’entrepreneur d’ici se tourne vers d’autres marchés où c’est plus simple partir de nouvelles entreprises.  Bien quand ils le font c’est bon pour eux, moins pour l’économie du Québec car les emplois se crééent ailleurs et les investissements aussi.

D’ailleurs en ce sens au privé on a un journal Les Affaires qui je vais vous le dire, ne porte pas très bien son nom, car il n’aide vraiment pas les entrepreneurs dans leurs démarches de faire des affaires au Québec.

Hier j’étais devant le chapîteau du Cirque du Soleil dans le Vieux-Port de Montréal et je me demande encore quelle folie s’est emparé du Québec pour dire non au méga-projet de Casino avec emplacement du Cirque du Soleil à proximité. (lire ici)

Encore la gang du Plateau qui a eu raison de ce méga-projet qui aurait pu infuser des milliards à Montréal.  Hé bien non, et à des entrepreneurs de la trempe de Guy Laliberté, on ne dit pas non sinon ils vont ailleurs.  C’est ce qu’il a fait.

Bien non pendant qu’à Singapour il s’est construit un casino, l’un des plus beaux au monde qui enrichit le gouvernement à chaque minute, à Montréal on confine le tout sur une île, comme pour confiner le problème.  Le hic c’est que l’île est devenu aussi petite que l’étroitesse d’esprit de la plupart des québécois face à ses gros projets qui n’ont qu’un seul but: Enrichir le Québec.

On a peur de l’augmentation du nombres de suicide.

C’est prévu que sur un nombre X de joueurs, il y aura un nombre Y de suicide.  Bien sûr, plus de joueurs équivaut à plus de suicide.  Mais toute proportion gardé il n’y aura pas plus de suicides.

Tous les grands casinos du monde y ont adjhacents à leur complexe des hôtels.  À Montréal, niet, rien, aucun hôtel.

Ha non la prostitution!  So what, on légalise pis après ?

On as-tu fini au Québec d’avoir peur de suppositions ou d’avoir peur d’avoir peur.  De vrais pleurnichards de 6 ans dans les jupes de leurs mères qui ont peur de tout.

Tabarnak ça vas-tu finir qu’on progresse !

Non mais je me demande comment aurait été le Québec de 2020 avec l’exploitation du gaz de schiste, le déménagement du casino de Montréal avec le projet du Cirque du Soleil, le projet Grande Baleine, la fermeture du Stade Olympique, l’abolition des impôts aux entreprises, l’abolition des impôts sur les revenus et pour compenser on augmente les taxes de ventes.

Je rêve de ce Québec qui saura prendre les bonnes décisions.

Mais je vais vous dire, c’est un rêve parce que les québécois sont présentement au début d’un énorme cauchemard et la majorité ne semble pas s’en soucier.

Quand la décote de crédit arrivera,  les taux d’intérêts hypothécaires fermé 5 ans seront à 14%, quand la TVQ sera à 15% et que les impôts devront être augmenter… Hélas le Québec de 2020 sera très pauvre, décotée par la plupart des grandes agences de crédit de la planète, une coche pas très loin de la Grèce et du Portugal.  Le Canada sera sur le bord de foutre le Québec dehors de la fédération via une souveraineté forcé pour le Québec.  Imaginez… le premier pays au monde créé parce que sa fédération n’en veut plus.  Wow !

Vous pensez que j’exagère.  Parlez-en aux albertains vous m’en reparlerez.  Eux en ont réellement marre du Québec.  D’autant plus qu’aucune goutte de pétrole albertain ne coule au Québec.  Ils en ont rien à foutre du Québec, le frère pauvre de la confédération.

C’est triste mais c’est ce que les québécois semblent vouloir et ils diront par la suite que c’est la faute du gouvernement.  Hé les amis, vous élisez les gouvernements (municipal, provincial et fédéral), vous êtes donc responsables de leurs mauvaises décisions tout autant que de leurs bonnes décisions.

Jean Charest ne s’est pas fait élire tout seul et la vague orange qui va couler le Québec pour les quatre prochaines années ne s’est pas élit toute seule non plus.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blogue gratuit sur WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :