Au Québec ça urge de taxer davantage la consommation et d’abolir les impôts


Au Québec, imaginez un instant la panoplie de fiscalistes, de divers bureaux comptables, de différents juristes ici et là et d’employés H&R Block de ce monde qui ont besoin des déclarations de revenus fédérales et provinciales pour gagner leur croûte.

Sans compter la lourdeur des agences de Revenu Québec et de Revenu Canada.

Ce que je propose afin d’augmenter l’épargne et les investissements c’est d’abolir les impôts sur les revenus des particuliers et des entreprises.

À la place pour pâlier à ce manque sur cette source de revenus disparues, on augmente la taxe sur la consommation.

Pour être plus précis, les impôts abolis coupent de 28,3 milliards (source budget du Québec 2009-2010) les revenus du gouvernement du Québec.  Avec 7,5% de TVQ le gouvernement avait des recettes de 13,466 milliards.  En l’augmentant à 23%, il va chercher des recettes supplémentaires d’environ 27,5 milliards et le manque à gagner de 800 millions, il va l’obtenir avec les coupures dans sa fonction publique étant donné le nombre d’employés de moins requis pour l’Agence de Revenu Québec et en resserant les règles de l’aide sociale.

On se retrouve ainsi avec des québécois qui cessent leur surconsommation, leur surendettement et qui commencent à épargner et ensuite investir.
Une société qui épargne et investit est une société qui aspire à devenir riche.

Ça fait ainsi du monde moins stressé par l’écrasement des dettes, donc plus en santé, requérant moins de soins et qui diminuent ainsi les coûts en matière de santé.

Plus de rapports d’impôts à remplir à chaque année.  Terminé sauf pour ceux qui ont droit aux différents remboursements de TPS ou de TVQ.

Qu’attend un gouvernement pour faire ce que des pays comme Singapour ont fait il y a plusieurs années: abolir les impôts mais taxer la consommation ?

Ainsi avec l’abolition des impôts, celui qui consomme normalement s’enrichit alors que celui qui surconsomme s’appauvrit.

Évidemment des entreprises sans impôts à payer s’établiront ici et cela augmentera le nombre d’emplois, donc de consommateur et ce jumelé avec une diminution flagrante du travail au noir ou si vous préférez des jobs en dessous de la table.

C’est ça que le Québec a besoin pour s’enrichir, pas de plus de culture, de plus de télé ou plus d’impôts aux entreprises.

Sans une telle mesure, le Québec va subir le même sort que le Portugal, la Grèce, l’Irlande, l’Italie et bientôt l’Espagne… le FMI aura-t-il encore assez d’argent pour aider le Québec et le Canada ?  Je vous le dis, on y échappera pas sans modifier la source des revenus du gouvernement qui doit provenir de davantage de taxes à la consommation et d’aucun impôts.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :