Barack Obama: l’élection de 2012 se joue d’ici le 2 août prochain


En novembre 2012 il y aura des élections présidentielles aux États-Unis j’en ai déjà parlé ici.

La réélection de Barack Obama pour un second mandat se joue présentement d’ici le 2 août prochain.

Sa capacité et sa souplesse à convaincre ses adversaires Républicains, majoritaire à la Chambre des représentants, décideront du sort de Barack Obama asux élections de l’an prochain.

S’il fallait que les États-Unis subissent une décote des agences de notation ou pire que le pays fasse défaut de paiement sur sa colossale dette, le président perdra son poste.

L’administration Obama est prête a faire des coupures de 4 000 milliards de dollars sur dix ans dans les dépenses du gouvernement mais également en augmenter les recettes fiscales par des hauttes d’impôts aux contribuables les plus riches ce qui ne plait guère aux Républicains.

Sur ce dernier point je les comprends.  Les américains doivent faire comme à Singapour, abolir les impôts aux contribuables et taxer la consommation.

Au moment d’écrire ses lignes, il reste 18 jours à Barack Obama pour s’entendre avec ses adversaires… sans quoi le gouvernement américain sera en défaut de paiement sur sa dette.

Mais chers investisseurs n’allez pas croire que si les politiciens américains à Washington parviennent à une entente sur le rehaussement du plafond de la dette qu’ils éviteront le défaut de paiement.

Tôt ou tard le gouvernement américain sera en défaut de paiement sur sa dette ou verra sa devise perdre sa valeur comme la neige fond au soleil.  Car si jamais le président de la Banque Fédérale imprimait davantage d’argent pour rembourser sa dette, cela aura comme effet de dévaluer constamment le dollar amricain.

Mais avant que ce soit le fédéral, beaucoup d’États américains vivront ce défaut de paiement car plusieurs dont le Michigan et la Californie sont aux prises avec d’énormes dettes.

C’est bien beau augmenter le plafond de la dette, toujours est-il que Washington doit renouer avec des surplus budgétaires sans quoi elle doit continuer à s’endetter pour faire l’épicerie.

L’administration Obama propose des coupures dans les dépenses de 400 milliards par année… uniquement pour le mois de juin 2011, le déficit budgétaire américain est de 43 milliards. Ça prendra des efforts beaucoup plus considérables pour parvenir au budget équilibré.

Si vous êtes investisseurs comme moi, prenez pas trop de risque en investissant aux États-Unis. Je trouve cela beaucoup trop rissqué surtout avec un président économiquement irresponsable et un clown à la tête de la Réserve Fédérale.

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s