Provigo dans le giron Loblaws, un désastre sur toute la ligne


Quand Loblaws a acheté Provigo… ça été le branle bas de combat au Québec , « Oh mon Dieu les ontariens achètent un fleuron québécois »…

Dans une lettre publié dans La Presse le 17 août dernier, M. Gaétan Frigon nous parle du désastre signé Loblaws.

Les arguments de M. Frigon se tiennent et s’en se rendant chez Maxi ou Provigo qu’on comprend le laissez-aller de l’ex fleuron québécois de l’entrepreneurship.

Provigo se meurt, les Maxi encore plus.

Même les Loblaws ça fonctionne à peine.

L’idée de tout vouloir mener de Toronto, ça ne fonctionne pas.

La venue des Wal-Mart Supercentre au Québec devrait avoir raison de Loblaws-Provigo au Québec.

Je pense que M. Weston devrait davantage s’occuper de la gestion de Loblaws au Québec autrement qu’en se montrant dans des commerciaux de deux de pique télédiffusés à la télé québécoise.

 

Advertisements

Une réflexion sur “Provigo dans le giron Loblaws, un désastre sur toute la ligne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s