Montréal a besoin de 95 milliards d’investissements sur deux ans


Ceux qui vivent au Québec et surtout à Montréal savent comment le réseau routier de la métropole est en piteu état.

Vous savez aussi que le réseau d’acqueduc est vétuste à plusieurs endroits à Montréal.

Vous savez également que certains ponts pour entrer et quitter l’île de Montréal sont dans un état lamentable.

Ce n’est pas compliquer, ce que ça prend à Montréal c’est approximativement 95 milliards d’investissemtns et pas sur 20 ou 10 ans mais sur deux ans.

Voici les détails des 95 milliards requis:

  • nouveau pont Champlain: 10 milliards
  • nouveau pont Mercier: 4 milliards
  • remplacement du pont Victoria et aménagement de voies pour mieux entrer à Montréal par ce pont: 7 milliards
  • prolongement de la ligne de métro vers l’Est de la ville pour rejoindre la station Honoré-Beaugrand: 6 milliards
  • réaménager les voies d’accès au tunnel Hyppolite-Lafontaine: 3 milliards
  • réfection complète de l’autoroute métropolitaine afin qu’elle deviennent un autoroute à 5 voies de large de chaque côté: 15 milliards
  • aménagement de la rue Notre-Dame en boulevard urbain: 3 milliards
  • réfection du réseau d’acqueduc: 6 milliards
  • réfection de l’échangeur Turcot: 5 milliards
  • aménagement d’un train grande vitesse pour relier l’aéroport Dorval au centre-ville de Montréal: 5 milliards
  • démolition du Stade Olympique: 1 miliard
  • Construction d’un pont pour entrer à Montréal par la rue Pie-IX: 10 milliards
  • Construction d’un pont et de routes pour entrer à Montréal par l’autoroute 520: 15 milliards
  • Réfection de la sortie montréalaise du Pont Jacques-Cartier et son entrée montréalaise afin que les avenues De Lorimier (vers le Nord) et Papineau (vers le Sud) soient sens unique de Crémazie au Pont Jacques-Cartier: 250 millions
  • Construction d’un ‘sky train’ pour relier l’Est de la ville au métro Honoré-Beaugrand: 2 milliards
  • Acquérir 1 500 autobus non ‘butcher’ pardons, fabriquées chez Prévost Car au Québec afin qu’elles soient durables et confortables: 1,5 milliards
Sans ces 95 milliards d’investissements sur deux ans, Montréal va dépérir pas au point de devenir une Val-Jalbert mais je peux vous dire que sa population pourrait décroître au point que Laval et Longueuil deviennent beaucoup plus populeuses que Montréal.
Je sais je rêve en couleurs, nous n’avons pas ces 95 milliards pas plus que nous avons la capacité financière de les emprunter.  Donc j’ai le malheur en ce beau début d’automne 2011, de vous annoncer l’éventuelle mort de Montréal comme grande métropole du Québec, possiblement aux alentours de 2026, son agonie aura duré 50 ans, soit depuis 1976 avec le rêve réalisé complètement imbécile de Jean Drapeau d’avoir des Jeux Olympiques d’été à Montréal et ce coûte que coûte.
Advertisements

9 réflexions sur “Montréal a besoin de 95 milliards d’investissements sur deux ans

  1. C’est déjà commencé… en plus du DIX30:

    http://virtuel.lecourrierdusud.canoe.ca/doc/hebdo_le-courrier-du-sud/courrier-21sept2011/2011092001/#4

    J’ai déjà été un inconditionnel du centre-ville… je n’y mets plus les pieds… la circulation y est digne d’une ville du tiers-monde… sans parler du matraquage systématique à coups de contraventions… ce n’est plus vivable… alors je laisse toute la place à ce cher Ferrandez… il pourra toujours y ‘parquer’ des troupeaux de bovins… ça ferait bucolique…

    Je suis parfaitement d’accord avec vos suggestions… mais ça ne se fera pas, on pense, en fait, a réduire la capacité de Turcot… personne ne semble s’y opposer… ça va être beau!

    1. Les grands responsables du gaspillage sont avant tout ceux qui n’ont aucune vision de l’avenir mais que la vision de demeurer au pouvoir.

  2. « mais ça ne se fera pas, on pense, en fait, a réduire la capacité de Turcot… personne ne semble s’y opposer… ça va être beau! »
    Avec un prix de l’essence qui va plus que doubler, même tripler, avant que la construction de l’échangeur Turcot ne soit complétée, croyez-moi la circulation automobile ne sera plus un problème.
    Le problème sera de payer pour ces éléphants blancs.

    1. Dans 10, 20 ans la circulation automobile sera encore plus grande au Québec, parce qu’un québécois va se priver de bien des choses avant de cesser d’utiliser sa voiture et l’essence qu’elle a de besoin pour rouler.

  3. On verra bien, avec la crise économique mondiale qui se prépare (celle 2008 aura été un pique-nique selon Paul Martin) les réserves pétrolières qui s’assèchent rapidement je ne vois pas comment le québécois ou tous autres citoyen du monde (p-ê l’exception, ceux du BRIC) pourront se payer ce nouveau luxe.
    On fait tous deux dans la spéculation sur le future, mais un signe, l’augmentation de la circulation automobile est aussi un signe de prospérité et je ne la voit pas dans le future.

    1. Le Canada sera probablement celui qui vivra le plus difficilement la prochaine crise car l’immobilier n’a pas tombé en 2008, chose très étrange mais qui sera inévitable lors de la prochaine crise.

      Je m’excuse mais prospérité et automobile ne vont pas de pair mais aucunement.
      La croissance de l’automobile à Montréal n’a rien à voir avec la croissance de la population mais tout simplement une surconsommation et un surendettement. Les gens préfèrent leur auto au transport en commun pour leur confort mais à quel prix ???? Souvent c’est le prix de la surconsommation et du surendettement.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s