Acheter des actions de GM… seulement s’ils abandonnent la Volt


Tantôt j’ai été lire mon site de nouvelles préféré et j’ai vu une publicité de la Chevrolet Volt de GM.

Aie !

À ce prix ils vont en vendre très peu.

Un tape-cul électrique à 41 545$ + taxes sans compter les frais de transport et préparation.

Autrement dit, 48 000$.

À ce prix là je peux m’acheter une Hyundai Sonata et mettre 20 000$ d’essence dedans et avec un confort supérieur.  20 000$ d’essence j’en fait du chemin avec ça.

Bon sens où GM a-t-elle la tête vous allez me dire ?

Bien c’est simple, pour recevoir l’aide du gouvernement, GM devait sortir la Volt.

Mais en regardant son bilan, on s’aperçoit que l’argent rentre pas à peu près et ce n’est pas à cause de la Volt mais entre autre de la Camaro, véhicule complètement à l’opposé de la Chevrolet Volt.  La preuve que heureusement GM a conservé sa vieille mentalité.

Au dernier trimestre, à son bilan GM affichait 20,4 milliards d’argent et 12 milliards de dettes.

Vous allez me dire pourquoi ils ne paient pas leurs dettes.

Bien au taux que GM se finance ça ne vaut pas la peine de les payer mais plutôt d’empiler l’argent.

Pour le dernier trimestre, GM a généré 39,3 milliards de ventes pour des profits de 2,5 milliards.

Très rentable la nouvelle GM.

Mais pour le demeurer elle devra abandonner la Volt ou bien drastiquement baisser son prix.

Quant à moi, la voiture électrique est la joke du siècle.

C’est bon pour ceux qui aiment les tape-cul électrique de la grosseur d’une Yaris comme la Nissan Leaf ou encore un véhicule avec un confort très moyen comme la Nissan Volt.

On est loin d’un véhicule confortable comme une Maxima mais pourtant la Volt se vend le même prix.

Alors je n’achèterais pas d’action de GM sauf s’ils abandonnent l’idée de produire un véhicule électrique.

Aux amateurs de confort, vous pouvez acheter sur eBay de sublimes voitures des années début 90 pour moins de 18 000$ et qui vous dureront une bonne dizaine d’années et que si après vous la maintenez en ordre, pourrez la vendre au même prix sinon plus cher.

Advertisements

10 réflexions sur “Acheter des actions de GM… seulement s’ils abandonnent la Volt

  1. « Au dernier trimestre, à son bilan GM affichait 20,4 milliards d’argent et 12 milliards de dettes. » ????????????????????????????

    Si oncle Sam (tout comme le Canada) n’avait pas injecté des milliards de $US dans GM il n’y aurait pas de GM, il n’aurait pas survécu à la crise et n’aurait pas dû survivre non plus.

    Si l’on tient compte des milliards de $US injecter, le 12 milliards de dette devrait être plutôt plusieurs dizaines de milliards et même avec un taux d’intérêt ridicule GM ne serait même pas rentable.

    Si l’on prend en considération l’épuisement de des réserves de pétrole, il faudra trouver (et vite) autre chose que le bon pétrole bon marché agonisant, car d’ici 10 ou au plus 15 ans on marchera à pied, les moteurs à combustion seront chose du passé.

    Alors les véhicules électrique sont à date la seule issu pour remplacer les moteurs à combustion énergivore d’essence polluante.

    1. Les gouvernements n’ont rien compris, il ne fallait pas sauver GM. Ils l’ont fait en autant qu’elle sorte sur le marché la Volt. Si GM n’avait pas pris plusieurs décisions sur un coup de tête, les divisions Pontiac, Hummer et Saturn existerait encore. La demande aurait été encore très forte pour les Hummer.

      Mais ils ont sauvé GM et outre son développement de voitures électriques, c’est une entreprise en grande forme. Il suffit de lire le bilan de l’entreprise pour comprendre cela. Mais que voulez-vous la majorité des investisseurs nord-américains se laisse guider par les journaux et les bulletins de nouvelles de TVA, RDI et autres bulletins où on y apprend rien de bon et concret pour un investisseur.

      Croyez-moi, lorsque GM va avoir son autonomie complète des gouvernements, ils vont mettre la hache dans la Volt, un développement coûteux et qui se vendra très peu. Les commandes ne s’empilent pas chez les concessionnaires. Non mais 48 000$ pour un véhicule, qui peut se permettre ça ?

      Sachez que le gaz naturel est la meilleure option de remplacement pour le pétrole et ce gaz abonde en amérique du nord. Mais les gens sont trop cabochons pour le comprendre. Mais ils pourront penser ce qu’ils veulent, l’avenir en transport automobile en terme de combustible est le gaz naturel et non l’électricité.

      Déjà des entreprises comme Westpoint-Cummins développe des moteurs au gaz naturel pour des véhicules municipaux.

      C’est une question de temps avant que le tout s’en aille vers l’automobile et que le Québec exploite son gaz de schiste. Ha non qu’ai-je dis-là les pétrolophobes et les gazdeschisteophobe vont encore se lever et beugler à tort et à travers.

  2. De un, si GM avait eu à lever les fonds pour son capital action son bilan aurait été totalement différent. Heureusement GM survit sur l’argent gratuit des autres, assez facile merci.
    Un des plus gros problèmes des Cies est la sous capitalisation, mais si on te donne des milliards gratuitement pas difficile de produire un bilan en santé.

    De deux, si on calcule le rendement énergétique entre le pétrole et le gaz naturel on voit très bien que ce n’est pas l’équivalent 1 :1 mais bien de 1 :7, en d’autres mots ça prend l’équivalent de 7 litres de gaz naturel pour 1 litre d’essence.
    Et en plus il faut liquéfié le gaz naturel à -161 degré C… et ayoye les coûts engendrés pour installer un réseaux d’approvisionnement. Pas dans ma cour cé sur!
    Pour faire simple, la station service du coin de la rue qui recevait 1 camion d’essence par jour pour desservir sa clientèle devra en recevoir maintenant 7 camions de GN par jour. Et ce n’est pas tout, votre voiture pour avoir le même rendement d’autonomie devra avoir un réservoir 7 fois plus gros sinon vous aurez la même autonomie qu’une voiture à batterie.
    Oui le gaz naturel peut-être rentable pour les voitures et camions d’une municipalité car leur rayon d’autonomie est très limité, mais pas pour des longues distances.

    Et si on parle de conversion à l’hydrogène en plus d’augmenter les coûts il faut multiplier par 20 le facteur.

    Faire croire à l’utilisation de ces énergies est indécent et je dirais même une fraude.
    Rien ne peut remplacer économiquement le pétrole. Arrêter de rêver parce que le réveil va être brutal.

    1. Je crois que vous êtes malheureusement loin de maîtriser le sujet du gaz naturel. L’avenir, elle est ici en matière automobile.
      http://www.westport.com/

      Certes le pétrole n’est pas mort, mais tantôt à $300 le baril, le monde vont encore dire que c’est la faute du gouvernement au lieu de comprendre que la réelle alternative c’est le gaz naturel mais que de nombreux québécois cabochons n’y croyaient pas.

      Là ils vont croire que la Volt à 48 000$ est une aubaine…

      Que c’est drôle voir du monde penser par les journaux et TVA et Radio-Canada.

      La réalité c’est qu’il faut exploiter rapidement les gisements de gaz naturel avant d’être pris à la gorge par le pétrole et croire à l’illusion de la voiture électrique.

  3. Loin de moi de prétendre être un maître en la matière cependant je sais lire et je m’informe sur le sujet.
    Extrait du site que vous faites référence… et, en effet tout comme je dis que le gaz naturel est excellent pour des véhicules à rayon d’action limité. Faut faire attention surtout lorsqu’on lit des publicités.
    “WESTPORT” – “The economics and performance of natural gas powered trucks provide an ideal application for utility companies, delivery, and energy-industry fleets, as well as government and transit operators.” Aucune référence sur l’autonomie des véhicules.

    La conversion énergétique du pétrole vs le gaz naturel n’est pas une opinion, mais une valeur calculable.

    «Gaz naturel versus essence ou diesel: Pour des calculs de première approximation, un m3 de gaz naturel a la même énergie calorifique qu’un litre de pétrole. Le diesel est plus lourd que l’essence mais a à peu près la même capacité calorifique par poids. »
    http://www.leseoliennes.be/information/notations.htm

    « Juin 2008 : il reste 64 années de réserve, au rythme actuel de consommation qui est de 2 743 milliards de mètres cubes de gaz par an.
    L’épuisement de cette énergie fossile sera donc définitif en 2072.” (Source BP Statistical Review of world Energy 2007).

    « Il arrive aussi de mesurer le gaz en tonnes équivalent pétrole (1 Tep = 7,2 bep), ou en masse lorsqu’on le liquéfie. »
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Unit%C3%A9s_de_l%27industrie_du_p%C3%A9trole_et_du_gaz

    Et si vous voulez aussi vous amusez on peut faire la convertion facile sur ce site.
    http://fr.unitjuggler.com/convertir-energy-de-toe-en-GtLNG.html

    Utiliser le GN pour propulser nos véhicules serait la pire solution à la disparition du pétrole.
    On remplacerait un produit fossile par un autre produit fossile à réserve limité.
    Et je ne crois pas être « cabochon ».
    Mon opinion.

    1. L’étude de BP Statistical Review of world Energy 2007 n’est pas bonne.

      La réalité est qu’en 2020 les producteurs de pétrole ne pourront pas suffir à la demande mondial de pétrole.

      Lorsque cette étude a été réalisé en 2007, ils avaient surestimé les réserves de l’Arabie Saoudite et sous-estimé la demande montante du BRIC.

      2020… c’est dans 9 ans. Imaginez.

      Les réserves s’épuisent tellement rapidement dans certains pays du Moyen-Orient qu’ils en sont rendus à des techniques d’extractions de dernière minutes. Des techniques de paniques devant les réserves qui s’épuisent. Ce n’est pas pour rien qu’ils tentent de se diversifier en construisant des méga-cité telle que Dubai ou Abou-Dhabi. Des cités construit à même les pétrodollars.

      La conversion énergétique du pétrole vs le gaz naturel n’est pas une opinion mais l’option autrement dit THE OPTION. Y en a pas d’autres. L’électricité. Faudrait que les pétrolophobes arrêtent de prétendre que c’est viable, ça ne l’est pas, ça été démontrer il y a 100 ans.

      $300 le brut que Jeff Rubin disait dans son livre. Je commence à le trouver très conservateur.

  4. On s’approche d’un consensus.

    Je ne contesterai pas les données du «BP Statistical Review of world Energy 2007 » parce que personne ne sait exactement les quantités de pétrole ou de gaz qu’il y a dans le sous-sol terrestre. Les uns ont tendance à surestimer les quantités tandis que les autres les sous-estiment.

    Vous avez raison sur la situation catastrophique des réserves réelles de pétrole. La où je diverge avec vous c’est sur l’utilisation d’une autre énergie fossile pour maintenir les véhicules sur nos routes. L’utilisation du gaz naturel (GN) ne sera jamais rentable a cause de son équivalence énergétique et du réseau qu’il faudrait construire pour satisfaire la demande. La faible équivalence du GN vs pétrole (1 :7), la liquéfaction du GN, la dangerosité du GN, etc sont entre autres des obstacles économiquement insurmontables.

    Savez-vous que 95% des engrais chimiques sont produites à partir du gaz naturel. Utiliser le GN pour des fins de transport aura pour effet de faire gonfler le prix des engrais et par conséquent augmenter le prix des denrées à travers le monde, la famine extrême frapperai la moitié de la planète déjà lourdement affectée.
    C’est comme prendre la nourriture dans l’assiette des gens et de la mettre dans votre voiture pour pouvoir aller jouer au golf.

    Pour pouvoir maintenir les véhicules sur les routes on devra trouver une source d’énergie renouvelable et économiquement rentable, sinon adieu les voitures et retour 100 ans en arrière. Si le dernier siècle nous a donné tant du point de vue économique, progrès technologique, etc, c’est uniquement dû au pétrole bon marché. C’est comme si dans la vie d’un humain, celui-ci tue sa seule vache à lait, il pourra bouffer et festoyer pendant quelque temps mais tôt ou tard ce sera la famine. Nous sommes rendu dans la vie du pétrole au dernier repas, il faudra trouver autre chose.

    1. On aura beau s’obstiner jusqu’en 2013, ce ne sont pas les américains qui vont dicter la prochaine énergie pour le transport mais le BRIC. Et eux tendent vers le gaz naturel.

      C’est normal, c’est l’énergie la plus abondante après le pétrole.

      C’est une énergie fossile très peu polluante et pas plus dangereuse que de l’essence ou votre bombonne de propane. De plus les moteurs au gaz naturel s’encasse beaucoup moins et sont plus performants.

  5. Nous ne sommes pas d’accord et nous n’avons pas à l’être non plus.
    Le temps nous dictera ce qu’il faut faire. Je suis cependant assez pessimiste sur les choix que nous avons pour l’avenir proche (5-10 ans).
    Attendez que les médias sentent la « puanteur des problèmes » dus au manque de pétrole, ils vont semer la panique dans la population.
    Au lieu d’informer, ils vont désinformer comme à l’habitude, ils excellent dans cette matière.
    Excuser là c’est ma petite montée de lait contre les médias.
    Bon Weekend.

    1. Ha bien on s’entend là-dessus, les médias et la désinformation, spécialement La Presse, c’est leur sport favori.

      Vous avez raison, quand le journal de Montréal et La Presse vont commencer à parler du manque de pétrole ça va paniquer et devinez quoi?

      Les lecteurs vont blâmer le gouvernement. Vous verrez.
      De grandes manifestations devant les bureaux de Jean Charest (oui il sera encore là) et la demande de création d’un ministère consacré uniquement à l’Énergie.

      Pauvres québécois, ça se berce tellement d’illusion. C’est sûr qu’en écoutant un Souper presque parfait ou Star Académie ou le dimanche soir Tout le monde dans la marde (oops tout le monde en parle), tout va bien au Québec dans la tête des téléspectateurs et bon sens que le gouvernement est pas fin.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s