Rien à foutre des grecques !


Sérieusement, en termes économiques, y a-t-il réellement une institution en orient et en amérique du Nord qui se soucie du sort de la Grèce ?

Non !  Rien à foutre des grecques !

Les marchés boursiers nord-américains réagissent mal aujourd’hui et selon les médias c’est à cause de la Grèce et la volonté de son président d’aller en référendum sur le récent ‘bailout’.

Bullshit !

Ce qui fait réagir les marchés boursiers nord-américains c’est la fragilité de nos banques et de nos gouvernements.

Prenons le cas du Canada.  Nos banques sont fragiles car toute la robustesse de leur solvabilité repose sur une chose.  La SCHL.  La solidité de la SCHL repose sur qui?  Le gouvernement du Canada.  Hors, le gouvernement du Canada n’a presque pas d’or, pas de grandes réserves monétaires et cumule déficits sur déficits.

Aux États-Unis.  La situation est encore pire.  Les banques ne sont pas réellement en meilleure posture qu’en 2008, le gouvernement américain cumule déficits records sur déficits records, la défense leur coûte une fortune et sans compter que leur réserve d’or… bien plusieurs républicains se questionnent à savoir s’il y a encore de l’or américain à Fort Knox.

Oui vous allez me répondre que la semaine passée c’était le spectre d’un ralentissement de l’économie chinoise et que les bourses ont mal réagits.

Encore de la bullshit.

Quand bien même que l’économie chinoise progresserait qu’à 5%, il n’en demeure pas qu’ils sont 1,3 milliards et, quatre fois la population américaine et vers 2020 ou 2025, la taille de l’économie chinoise sera trois fois celle des États-Unis.

L’autre raison pourquoi les marchés boursiers s’effondre, c’est que le marché surévalue largement les entreprises par rapport au potentiel des économies canadiennes et américaines.

Donc non les bourses nord-américaines ne perdent pas du terrain à cause de la Grèce.

Mais à cause de l’incapacité des gouvernements du Canada et des États-Unis à cesser de faire des déficits et de créer de la richesse et un climat pour attirer de la richesse.

On est très loin de ça tant au Canada qu’aux États-Unis.

Savez-vous ce qui tient en morceau le casse-tête immobilier canadien?  Les étrangers qui achètent des propriétés ici.  Sans eux le marché immobilier canadien s’écroulerait.  Mais savez-vous quoi?  Ils n’achèteront pas advitam eternam, plusieurs chinois ont commencé à vendre à Montréal.

Est-ce que le Dow Jones peut aller plus bas?

Oui et pour moi ça fait aucun doute qu’il peut retomber au même niveau que mars 2009.

Pourquoi?

Parce que Ben Bernanke associe performance du Dow Jones à la santé de l’économie américaine.

Si le Dow Jones devait tomber ne serait-ce que d’encore 10%, les presses à billets de la Réserve Fédérale vont se remettre à imprimer.

C’est ça et la croyance que plusieurs compagnies américaines ont une valeur au-delà de leur potentiel qui fait monter les bourses.

Bernanke n’imprime pas ou très peu en ce moment.  Le marché va dans tous les sens avec de grands soubresauts.

Rien à foutre des grecques je vous le dis, rien à foutre.

En Europe c’est une autre game qui se joue.  La game qui se joue a pour nom « Survie de la zone euro ».

Si la zone Euro devait éclater, chose inévitable à mon avis, l’or pourrait atteindre les $9000 pas mal plus rapidement que je prévoyais.

Ha mais l’or ne monte pas, elle descend.

Bien c’est qu’il y a du monde qui vendent des euros pour acheter le billet vert.

Quand le billet vert va descendre, l’or va monter encore plus rapidement.

L’or reste un excellent placement, et à mon point de vue, l’argent aussi.

Il y a quelque chose qui ne dément pas dans toute économie.  L’offre et la demande.  En ce moment l’argent est tellement en demande, que bientôt ça ne fournira pas.  Soyez patients et d’ici trois ans, avec l’argent vous serez récompensés.

Advertisements

Une réflexion sur “Rien à foutre des grecques !

  1. Citation: »Si le Dow Jones devait tomber ne serait-ce que d’encore 10%, les presses à billets de la Réserve Fédérale vont se remettre à imprimer. »

    Mon opinion c’est qu’ils vont imprimer peut-être même avant:
    1-la Suisse à adossé sa devise à l’euro-titanic
    2-Le Japon à vendu des milliards de Yen pour dévaluer sa devise
    3-les investisseurs se tournent vers le Dollard US

    suite logique:si le G20 de cette semaine est mal perçu encore,Bernanke fera tout pour dévaluer sa monnaie et fera fuir ceux qui cherchent refuge.

    Scénario idéal:l’or à 2000$ avant les fêtes! : )

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s