Immobilier à Montréal, des ventes de 1 milliard en novembre… ha ha ha ha !


Comment ne pas rire et presque se rouler parterre en lisant la nouvelle de La Presse de ce matin.

Immobilier: des ventes de 1 milliard à Montréal en novembre

Ha ha ha !

Comment réagit le québécois moyen face à cette nouvelle.

« Wow les maisons ça se vent à Montréal, ça doit être un bon placement».

Ha ha ha !

Pour rire encore plus voici un extrait de l’article.

Le prix médian a augmenté de 4% dans toutes les catégories. Il s’est établi à 270 000$ pour les maisons, 226 750$ pour les condos et 400 000$ pour les plex.

Ha ha ha !

Je vous met au défit de vous trouvez une maison de bonne qualité à Montréal pour 270 000$.

Quasiment impossible à moins d’accepter le train qui passe à 30 pieds de chez vous ou bien d’avoir les raffineries ou l’aéroport dans votre cour arrière.

Ces chiffres sont truffés d’erreurs loufoques.  Tout d’abord on parle du Grand Montréal et non de Montréal.  Mais le journaliste, un réel bozo de sa profession, a titré Montréal et non Grand Montréal.  C’est pas un journaliste du gouverrnement là, mais d’une entreprise privé et il truffe son article d’erreur.  Bref, aucune rigieur.

1 milliard ça peut sembler beaucoup.

En réalité 1 milliard c’est 1 000 millions.

Quatre condos à 250 000$ c’est un million.  4 000 unités à 250 000$ ‘est donc 1 milliard.

Augmenter le prix moyen des ventes à 333 000$ et vous n’avez besoin d’avoir vendu que 3 000 unités.

3 000 unités en un mois sur un territoire comme le Grand Montréal.

C’est réellement peu.  Même que je vous dirais que ça va réellement mal.

C’est pour ça qu’il faut pouffer de rire comme je le fais.

Ce que la nouvelle ne dit pas et c’est là que ça me fait chier de voir que les journalistes ne font plus leur travail comme du monde, c’est le nombre réel de transaction.

Ainsi on peut lire.

Les transactions réalisées le mois dernier ont totalisé 1,047 milliard. Il s’agit d’une hausse de 8% par rapport aux 974 millions enregistrés en novembre 2010.

Bien oui.

Mais combien de transactions ?  Il s’est vendu plus ou moins de maisons?  Ça le journaliste, dont la profession a comme but de bien informer le lecteur, bien il ne nous le dis pas.

5 000 maisons vendus ou bien 4 000 ?

On n’en sait rien.  Cet article est truffé de mauvais chiffres et de chiffres qui se contredisent.

Mais une chose qu’on apprend par exemple.

Dans l’ensemble de la région métropolitaine, le nombre de propriétés à vendre a progressé de 15% en novembre et s’établi désormais aux environs de 26 000.

C’est donc dire que si je fais le calcul 4 000 unités vendus à 250 000$ chacun, j’arrive au milliard.

Donc que 4 000 unités se vendent sur 26 000 annoncés…. aie !

L’immobilier va réellement plus mal que je croyais à Montréal.

C’est un marché d’acheteur que quelqu’un me disait récemment.

Ha ha ha !

Moi je vais vous dire la réalité.

Quand le prix des maisons aura chuté de moitié ou même du deux tiers ou davantage, ça ne sera plus un marché d’acheteurs mais un marchés d’encanteurs.  Croyez-moi vous ne voulez pas vivre ça.

Mais c’est inévitable les amis, car c’est le gouvernement qui assure le risque de vos folies immobilières.  Donc vous allez vivre ça.

Oui les acheteurs des maisons encantées, vous allez vivre une période où votre compte de taxes ramené sur une période mensuel, vous coûtera plus cher que votre paiement de maison.

Comme aux États-Unis, l’immobilier va manger toute une raclée ici.

La différence c’est qu’ici la SCHL, société qui prend tout le risque de vos folies immobilières, est soutenue directement par les fonds publics du gouvernement fédéral.

Ce qui fait que quand ça va péter ça va péter pas à peu près.  La raclée elle va être encore plus grande qu’aux USA.

Car aux États-Unis, ça péter, mais le gouvernement a injecté massivement de l’argent dans des sociétés comme Freddie Mac et Fannie Mae, sociétés privées qui assuraient les risques des folies immobilières.  Ce qui a stabilisé la chute.

Ici ?

Ha ha ha !

Ici le risque est assuré par une entité gouvernementale, la SCHL et quelques sociétés privés mais ici on parle de eanuts.

Quand ils n’auront plus de fric, ce jour est proche, qui va les soutenir du moins soutenir la SCHL ?

Ha ha ha !

Le privé ?

Ha ha ha !

On vit dans une société qui privatise les profits et nationalise les pertes !

Pis vous autres gang de bozos vous achetez pour 1 milliard de propriétés à Montréal, bon dans le grand Montréal !

Ha ha ha !

À moins que vous visiez de manger de la soupe aux bas (manger ses bas) ou de vous alimenter par des timbres alimentaires fournis par le gouvernement, je ne comprends pas votre logique d’acheter une maison à dans le grand Montréal et au prix 2011.

De grâce les amis, soyez lucides et évitez donc de vous achetez une maison au prix de 2011.  À moins que vous ayez les moyens de perdre de l’argent ou d’acheter un gouffre financier.  Ça remarquez ça vous regarde mais n’oubliez pas je vous l’ai écrit dans un article précédent, 49% de votre surendettement, en tant que contribuable québécois, j’en suis responsable.

Alors s’il vous plaît consommez de façon lucide.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blogue gratuit sur WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :