Le salaire minimum à 9,90$, encore de l’inflation pour les québécois


Par voie de communiqué le Ministère du Travail du Québec a annoncé ce matin que le salaire minimum passera à 9,90$ soit une augmentation de 25 sous, ou si vous préférez les vrais chiffres comme moi, une augmentation de 2,59%.

Encore de l’inflation qui s’ajoutera aux différents produits achetés par les québécois.

Soyez assuré que les entrepreneurs payant des salariés au minimum vont refiler la facture à leurs clients.

C’est triste !

Quant à eux les travailleurs  à pourboire verront leur salaire minimum augmenter à 8,55$.

De quoi ironiquement réjouir les restaurateurs québécois.  Certains pris à la gorge n’auront pas le choix de fermer avec pareille décision.

« Avoid Quebec » sont les mots qui commence de plus en plus à circuler parmi les entrepreneurs étrangers cherchant à expandre leur entreprise.

On a vraiment au pouvoir un gouvernement qui travail à contresens des québécois et non pour eux.

La réelle mesure pour les québécois qui aurait favoriser un fleurissement de l’économie aurait été d’annoncer l’abolissement de l’impôt sur le revenu pour les contribuables et les entreprises et d’augmenter la TVQ à 20%.

Ainsi terminée l’exode fiscale vers des paradis fiscaux.

Terminé le travail au noir pas de facture.

Favoriser l’épargne au lieu de la surconsommation.

De nombreuses industries étrangères seraient venues s’établir ici, même peut-être même ériger leur siège social mondial.

Bien non, on a un gouvernement de gauche et ce depuis plus de 40 ans au Québec.

On voit bien aujourd’hui que dans les années 60 les québécois n’ont pas fait une révolution tranquille mais une épopée tranquillement vers une faillite.

La faillite d’un État ce n’est jamais drôle.

Avec des gouvernements de gauche on cours à cela.

Ce n’est pas à la veille de changer avec le PQ, le PLC, Québec Solidaire ou les derniers bouffons venus, la CAQ.

Très malheureux.  Le Québec de demain m’effraie.

L’autre jour je me promenais rue Sainte-Catherine à Montréal et je me suis demandé si le nom du magasin Banana Republic n’était pas l’image du Québec de 2020.

J’ai bien peur que oui… malheureusement.

Sauf qu’ici ils ne poussent pas de bananes, à moins que le gouvernement annonce bientôt des subventions à cet effet.


8 réflexions sur “Le salaire minimum à 9,90$, encore de l’inflation pour les québécois

  1. Attendez d’avoir affaires aux avocats, vous allez voir c’est quoi l’inflation. Quand tu dois payer une couple de 1000$ en frais d’avocats avec de l’argent que tu n’as pas!

  2. Bien oui!
    Vous revenez constamment avec cette proposition…
    Couper les impôts et augmenter les taxes à la consommation.
    Et du même souffle éduquer les gens à réduire leur consommation et à épargner, alors comment l’état pourra-t-elle se financer? Totalement inconcevable.

    Démontrez un seul pays qui applique tel politique, si c’était faisable on l’aurait appliqué.
    Des Cies plus riches ne créent pas d’emploi ils enrichissent plutôt leurs actionnaires.

    1. Un autre qui n’a pas compris…. En abolissant les impots, terminée l’évasion fiscale, presque terminée le travail au noir et de nombreuses entreprises viendraient s’établir ici, donc le taux de chômage seraient sous les 2%. Pour l’État cela veut dire plus de consommateurs, qui paieront plus de taxes de vente et moins de programmes sociaux à payer (BS et chômage).

      Ensuite c’est prouvé qu’une société qui épargne est plus en santé, encore une fois le gouvernement y épargnerait des milliards. L’abolition des impôts et l’augmentation de la taxe de vente, rapporterait au gouvernement la même somme ou presque.

      Je les ai faits les calculs avec le dernier exercice financier du gouvernement du Québec. Vous ne croiriez pas ça à quel point il nagerait dans les surplus budgétaires et que graduellement la taxe de vente diminuerait quelque peu.

      La majorité chiâle que les impôts sont trop élevées, je propose de les abolir, et ça se met presqu’à brailler. Coup donc aimez-vous ça tant que ça payer des impôts ?

  3. Le salaire c’est comme tout, bon salaire, bon employés, bonne rentabilité…mauvais salaire, mauvais employés, mauvaise rentabilité…
    Maintenant si çà te plaît pas le système au Québec tu peux prendre tes valises et dégager on a pas besoin de connard comme toi ici, vas donc exploiter les petits chinois tu vas être heureux, pis arrêtes de te plaindre tu nous emmerde avec tes gémissements à longueur de journée, à défaut de manger de la marde mange de la viande ça vas remettre de l’ordre dans ta cervelle déphasé de gros con de capitalisme à la mord moi le noeud, vas te faire soigner pauvre type et vas te faire enculer.

    1. Wow Bob, vous l’avez l’éducation et les bonnes manières.

      À lire tes propos on s’aperçoit rapidement lequel de nos deux qui a besoin de se faire soigner et qui est encore dans sa phase anale.

  4. J’ai très bien compris…
    Mais votre théorie est une simple rhétorique tout comme celle des politiciens.
    Je me rappelle il y quelques années (+- 20/25 ans) un ministre des finances au Fédéral disait à peu près ceci : « Cet année notre déficit ne sera que de X$ milliards car nous avons prévus une augmentation de l’activité économique de Y$ milliards et nous pouvons dépensés en conséquence… ».
    Imaginez vous donc ce qui arrivait, et ce à chaque budget, le niveau de dépenses était exact mais les revenus eux n’étaient jamais au rendez-vous, alors on faisait déficit par-dessus déficit.
    Je vais y croire à votre théorie seulement si le gouvernement fait son budget de dépenses basé sur les revenus de L’ANNÉE PRÉCÉDENTE… bonne chance.

    1. Les gens aiment recevoir des retours d’impôts en février – mars – avril et un chèque de TPS…

      C’est pas demain la veille que les impôts seront abolis.

      Un riche qui ne paierait pas d’impôts… voyons, ça passerait pas au niveau du québécois moyen. Parcontre ce que le québécois moyen ne sait pas c’est que le riche dépense 3 à 4 fois le salaire du québécois moyen par année, c’est lui qui fait virer l’économie pas le québécois moyen, encore moins le petit salarié.

      Si on écoeure trop les riches, ils vont partir… pas de riches, pas d’économie.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s