Le Bye Bye 2011 est l’ultime raison de privatiser ou fermer Radio-Canada


Vous avez regardé le Bye Bye 2011 à Radio-Canada ?

Une véritable horreur.

Des fonds publics lourdement gaspillé pour faire rire qui?  À peu près personne.

Ça suffit les Bye bye, ça suffit Radio-Canada accroché aux mamelles de l’État.

Si le ministre de la culture du Canada ne veut pas fermer Radio-Canada voici ce que je lui suggère.

En avril de cette année, coter publiquement en bourse CBC/Radio-Canada et en faire une société privé.

Au début le gouvernement du Canada pourrait ouvrir le capital à raison de 20%.  Pour graduellement délester son emprise sur CBC/Radio-Canada en émettant de nouvelles actions à chaque année ou en les délestant.

Ainsi la gauche qui ne veut pas voir CBC/Radio-Canada fermé, bien elle pourra la sauver en achetant des actions.

CBC/Radio-Canada coûte aux contribuables canadiens 1,2 milliards par année, car cette dernière ne fait pas de profits.

Imaginez maintenant qu’en devenant une société cotée en bourse, elle devra montrer des profits à ces actionnaires qui croiront en elle.  À l’an un de se coter en bourse, le gouvernement canadien pourrait s’engager à apporter 80% du 1,2 milliard de financement.   À chaque année à la hauteur de son actionnariat jusqu’à ce qu’il ne soit plus majoritaire, le gouvernement canadien pourrait s’engager à verser à CBC/Radio-Canada le pourcentage de son actionnariat du 1,2 milliard.

Donc graduellement les contribuables canadiens gagneraient au change car le gouvernement canadien réduirait sa contribution à CBC/Radio-Canada jusqu’à ce qu’elle vole de ses propres ailes en terme financier.

Si dans sa forme actuelle CBC/Radio-Canada veut compétitionner le privé, bien elle poura le faire sur le même terrain que ces consoeurs en devenant une société cotée en bourse et en réclamant du financement pour sa programmation inutile comme les Bye Bye et bien d’autres émissions.

Cotée en bourse CBC/Radio-Canada fera en sorte de satisfaire la droite et la gauche pourra y investir pour la sauver d’une privatisation sauvage que ces activistes gauchistes craignent tant.

N’est-ce pas merveilleux comme idée ?

Le gouvernement canadien l’a fait dans le passé avec Air Canada, Pétro-Canada et d’autres sociétés dans lesquelles le gouvernement n’avait pas à être et dont ils s’est délesté.  Une très bonne chose.  CBC/Radio-Canada doit passer par la même voie.

Rappelez-vous ceci, le gouvernement a comme tâche de fournir à la population des services essentiels si une alternative n’existe pas au privé.  Ce n’est pas sa tâche de fournir une télé d’État puisque celle-ci a des alternatives privés.

Advertisements

2 réflexions sur “Le Bye Bye 2011 est l’ultime raison de privatiser ou fermer Radio-Canada

  1. Je suis outré que vous ayez choisi d’abandonner les téléspectateurs canadiens qui ne sont pas rentables pour la société fortement subventionnée. C’est franchement dégueulasse vous vivez de l’argent que vous venez sucer dans nos poches pis vous privez tous les marchés non rentable pour vous du service de la télé d’état. Vous vous servez d’arguments trafiqués pour vous justifier, par exemple: Les gens ne regardent plus la télé par voie hertzienne donc on investit ailleurs, ha ha ha elle est bien bonne vous vous êtes servis des statistiques du temps de la télé analogique alors que la télé n’était pas regardable. Maintenant que la technologie nous permet d’avoir plusieurs chaînes en hautes définitions et de superbe qualité, vous disparaissez des ondes. C’est la renaissance de la télé mais vous la condamner en partant. Vous répondez quoi à tous ses gens qui n’ont pas d’ordinateurs et qui veulent regarder leur télé d’état? Il faut croire que vous faites parti du cartel bell quebecor crtc qui mets en place et confère un monopole à bell-quebecor. À vous comporter comme des sauvages avec les contribuables qui vous font vivre telle des entreprises privées, je me demande si on ne devrait pas tout simplement vous vendre à bel-quebecor. Vous leurs développer de nouvelles chaines PAYANTES avec l’argent de nos taxes. Pourquoi je devrais payer pour une télévision qui ne sera vu qu’à Montréal ou à Toronto. De plus la qualité de vos journalistes et de votre information est devenue aussi médiocre que celle de quebecor, la seule autre source d’informations dans la province. Je prend maintenant plaisir à mettre en ligne toutes vos émissions COPYRIGHT et de les partager avec le plus grand nombre. Ces productions sont faites à grands coups de subventions votre réseau télé aussi vit de nos taxes et bientot en plus de payer pour tout ça, on aura plus le droit de les visionner sauf si on déménage à toronto. Donc ces productions comme elles sont payées avec MON argent elles M’appartiennent et j’ai le droit de les diffuser. Au lieu de brailler sur les méchants pirates commencer donc par cesser de nous voler en nous faisant payer pour une télé qu’on ne recevra plus. Vous encouragez et développez la culture d’échange de fichiers sur Internet. Comme si ce n’était pas assez vous mettez à disposition de votre public des applications contenant des espiogiciels (spywares), c’est une vraie honte tels des entreprises privées vautours qui n’hésite pas à aller très bas pour augmenter ses profits. Allez Vendez nous ça pis ça presse, y a pu grand chose à attendre de vous. Pendant ce temps pour moins de 100$ d’équipements je peux recevoir tous les réseaux américains publics en hd gratuitement soit 181 canaux. Le consortium crtc-bell-quebecor aura réussi à pousser les téléspectateurs canadiens vers la télé américaine qui diffuse maintenant en plusieurs langues dont le français. Vous êtes lamentable avec votre milliard de subventions annuel.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s