Et si Rio Tinto Alcan désertait Alma


Pensez-y un instant, qu’arriverait-il à Alma si Rio Tinto décidait de déserter l’endroit et d’aller produire son aluminium ailleurs hors Québec ?

Ça se parle de plus en plus dans la communauté internationale, les syndicats ici sont trop forts et exagèrent dans leur demande.  C’est ce genre d’attitude qui pourrait faire échouer le Plan Nord de Jean Charest.

Dans les milieus financiers internationaux deux mots circulent:  Avoid Quebec.

Évitez le Québec.  Évidemment pour les taxes, les impôts et les syndicats.

Je n’ai rien contre les syndicats mais qu’ils soient lucides dans leurs demandes et qu’ils comparent la rémunération de leurs membres vis à vis d’autres travailleurs non syndiqués.

Les syndicats ont tendance à faire comme les joueurs de hockey, comparer les rendements et les contrats.  Un tel a fait 20 buts et a signé pour 5 milllions, j’en veux 5 moi aussi.

Selon le canal Argent, le salaire moyen d’un syndiqué chez Rio Tinto Alcan à Alma était de 80 000$ ou 38$ de l’heure.

Cessez donc d’être bébés gâtés !    C’est près que quatre fois le salaire minimum en vigueur au Québec.

Parfois aussi on met ça sur la faute des syndicats mais se sont aussi les employés qui sont gourmands ?

Les employés de Rio Tinto Alcan à Alma sont dans les plus hauts salariés de la région.

Ils devraient y réfléchir avant d’en demander davantage et encore davantage.

Ils devraient réfléchir qu’ils ne sont pas compétitifs par rapport aux travailleurs indiens, chinois, brésiliens ou sud-coréeens.

Rio Tinto Alcan pourrait très bien fermer son usine d’Alma et aller produire au Brésil où l’usine serait pas mal plus près des gisements de bauxite.

Rio Tinto Alcan à Alma c’est 780 travailleurs syndiqués et près de 200 non-syndiqués.  C’est donc dire que pour une ville qui compte 30 000 personnes, 1 personne sur 30 à Alma travaille pour Rio Tinto Alcan.  Si on applique la pyramide des âges moyens au Québec à Alma, c’est donc dire qu’une personne sur 17 de 18 ans  à 65  à Alma travaille à Rio Tinto Alcan.  En supposant deux enfants par famille, cela veut dire qu’une famille sur 7 d’Alma dépend directement de l’usine de Rio Tinto Alcan et indirectement une famille sur quatre.

Imaginez l’impact d’un tel employeur sur la municipalité. Ces gens fréquentent les restaurants, les bars, les magasins, ils consomment de l’essence, s’achète des voitures, les font entretenir.

Évidemment les travailleurs savent que l’usine de Rio Tinto Alcan vaut quelques milliards et que l’entreprise ne la fermera pas.

Mais elle pourrait la vendre et aller produire ailleurs et ainsi le nouvel acquéreur aurait le droit de baisser les salaires ou de fermer l’usine pendant un an ou davantage ou tout simplement la démanteler.  Ça y avaient-ils penser ?

Quoi qu’il en soit la ville d’Alma n’a pas les moyens de perdre un si gros employeur, le plus gros de la région.

Si jamais au grand jamais Rio Tinto Alcan fermait tout simplement… Alma devientrait-elle la nouvelle Val-Jalbert de la région.  Peut-être pas, mais il est clair qu’elle pourrait perdre près du quart de sa population.  Pensez-y, la fermeture d’un si grand employeur entraînerait la fermeture de plusieurs commerçants d’Alma.  Sans compter que le parc immobilier subirait des pertes de plus de 70%.

Espérons que les syndiqués auront un moment de lucidité et penseront à leurs proches et non qu’à leurs poches.

En bourse Rio Tinto (NYSE : RIO) affiche un rendement négatif de 27,01% depuis un an.  En comparant avec un autre grand de ce secteur, c’est mieux que son compétiteur Alcoa qui affiche un rendement négatif de 44,64%.

 


37 réflexions sur “Et si Rio Tinto Alcan désertait Alma

  1. Rio Tinto ne produit pas d’aluminium. L’aluminium est dans la nature. Avant de vous exprimer sur un sujet, vous devriez un minimum le connaître. Ça inciterait les gens à le lire jusqu’à la fin, ce que je n’ai pas fait.

      1. L’aluminium est un élément chimique (Al, numéro atomique 13). Comme tous les éléments chimiques, il est produit par fusion de protons et de neutrons dans le noyau des étoiles. Comme tous les autres éléments chimiques, on le trouve généralement lié à d’autres éléments chimiques dans la nature, principalement sous forme de bauxite. Rio Tinto ne produit pas l’aluminium, il l’extrait du bauxite selon les réactions chimiques énoncées dans votre lien.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Nucl%C3%A9osynth%C3%A8se_stellaire

      2. Madame Michaud vous aimez ça jouer sur les mots.

        Chez Alcan, avant leur rachat par Rio Tinto était le 3e leader mondial de la fabrication et de la commercialisation de produits en aluminium et d’emballages.

        Chez Pizza Hut ils produisent de la pizza. Vous allez me maintenant me dire que non je suppose.

      3. La pizza n’est pas un élément chimique, alors effectivement, Pizza Hut produit de la pizza.

        L’extraction de l’aluminium du bauxite est un processus relativement simple qui nécessite par ailleurs énormément d’énergie, laquelle est fournie à rabais à Rio Tinto, aux frais des contribuables.

      4. Vous aimez ça jouer sur les mots. Un compétiteur d’Alcan, Alcoa est défini comme un producteur d’aluminium que ça vous chante ou non.

        De plus vous et moi ça ne nous coûte pas un sou que Hydro-Québec vendent à rabais son électricité à Rio Tinto Alcan.

        Le gouvernement obtient un retour judicieux de cette vente. Pour Alma seulement, il obtient des impôts sur 1 000 salaires à une moyenne plus élevé que 80 000$ par année. De plus il récolte des taxes de ventes sur chaque dollar que ce salarié dépense. On peut facilement dire que ces 1 000 salariés rapporte au gouvernement du Québec plus de 40 millions par année.

        Je vois que vos connaissances économiques sont très limitées. Vous devriez lire un peu avant d’écrire n’importe quoi sur un blogue sérieux.

      5. Que ces entreprises soient définies comme des productrices d’aluminium ne change rien au fait qu’elles ne produisent pas d’aluminium, mais l’extrait du bauxite.

        Cette entreprise ne fait pas la charité ! Elle verse un salaire aux travailleurs en échange du travail qu’ils exécutent. Ce n’est donc pas l’entreprise qui paient de l’impôt sur les salaires et dépensent ces salaires : ce sont les travailleurs. S’ils n’avaient pas négocié un salaire si élevé, ils paieraient moins d’impôt et dépenseraient moins. Vous devriez donc les remercier au lieu de taper sur eux. En plus, ils ne négocient pas une augmentation de salaire : les pourparlers concernaient le plancher d’emploi et la sous-traitance.

        Hydro-Québec nous appartient, alors toute l’énergie qu’Hydro-Québec fournit à rabais, de même que l’impact environnemental des barrages qui la produise, constitue une perte pour nous. Ces entreprises devraient donc nous être reconnaissantes. Je préfère toutefois que cette énergie à rabais soit fournie aux entreprises qui transforment les métaux plutôt qu’à celles qui les extraient, ces dernières ne contribuant que très modestement à l’emploi, en plus de saccager significativement le territoire.

      6. Pauvre madame Michaud. Vous tenez un discours de gauche très loufoque. Vous devez être membre de Québec Solidaire pour tenir un tel discour sans aucune connaissances économiques valables.

        Pas d’entreprise = pas d’emplois.

        Les entreprises ne devraient pas payer d’impôts et ils pourraient ainsi investir davantage là où sont situés leurs installations.

        À la base les syndiqués d’Alma essaient de protéger leur salaire, soit un petit pont d’or auquel leur donne accès Rio Tinto Alcan.

      7. Vous ne connaissez absolument rien de ma situation économique, ni de ma formation et d’une élection à l’autre, je ne sais jamais pour qui voter, alors garder vos jugements de valeurs pour quelqu’un d’autre.

        Quand une entreprise investit, ce n’est pas pour créer de l’emploi, c’est pour faire des profits. Une bonne façon de faire des profits est d’investir dans la technologie, car ça diminue la main d’oeuvre nécessaire. Ces travailleurs n’essaient pas de protéger leur salaire : ils essaient de protéger leur emploi. Garantir des emplois est la moindre des choses quand on profite d’énergie à rabais.

        Dans votre monde idéal où les entreprises ne paient pas d’impôt et les travailleurs ne sont pas syndiqués, donc gagnent un salaire moins élevé, donc paient moins d’impôts et dépensent moins, qui paient les routes, les écoles, les hôpitaux, etc. ?

        Je préfère de loin la situation économique de pays comme la Norvège ou la Suède dont un fort pourcentage des travailleurs sont syndiqués et qui, par ailleurs, exploitent leurs ressources naturelles dans un véritable esprit de développement durable et non dans une pâle imitation de ce qui ce fera ici dans l’arnaque que constitue le Plan Nord. Avez-vous entendu parler de ces pays dans les nouvelles concernant la crise qui secoue l’Europe ?

      8. Quand vous vous démenez pour protéger des emplois c’est que vous vous démenez pour protéger votre salaire qui est près de trois plus élevé que le salaire moyen de la région du Lac-St-Jean.

        Allez-y en Norvège et en Suède ma chère madame Michaud.

      9. Pourquoi aller en Norvège ? Il existe déjà une bonne base de modèle sociale-démocrate au Québec. Il faut juste empêcher les ultra-libéralistes dans votre genre de le transformer en état des États-Unis ou pire, en pays du tiers-monde.

      10. Je ne suis pas un ultra-libéraliste, je suis un gros-bon-sentiste. Recevoir un salaire moyen de 80 000$ ne nécessitant pas la plupart du temps une scolarité universitaire et ce dans une région comme Alma, il faut absolument que les travailleurs de Rio Tinto Alcan se réveillent et se compte très chanceux. Même à 60 000$ ils seraient très bien payés.

      11. Le gros bon sens n’existe pas en politique, car le gros bon sens de l’un est le non-sens de l’autre. Les uns ont autant le droit de vivre au Québec et de faire valoir leurs idées que les autres, ne vous en déplaise.

        Combien de fois faudra-t-il vous répéter que ces travailleurs ne se battent pas pour leur salaire, mais pour leur emploi ? Le gouvernement lui-même devrait imposer un plancher d’emploi et réglementer le recours à la sous-traitance pour toute entreprise bénéficiant d’énergie à rabais. Vous la trouverez moins drôle lorsque des travailleurs Chinois sous-payés et prêts à travailler dans des conditions excécrables « voleront » les jobs des Québécois et des Autochtones dans le Nord du Québec sans même payer d’impôts et dépenser leur paie.

      12. Je ne fais pas de politique ici j’expose le fait qu’une gang de travailleurs gagnant en moyenne 80 000$ en demande encore plus pour protéger leurs emplois de bébés gâtés.

        C’est clair ça non.

        Vous aimez ça jouer sur les mots, vous êtes une perte de temps madame Michaud. Amenez des idées au moulin pas juste des contrepoids très peu pesant.

  2. ils ne battent pour l argent mais pour garder des emploie de qualite pour eux et les generation a venir arreter de denigrer les syndicats

  3. Allons, allons, serrons-nous la main et écoutons notre émission préférée, surtout qu’elle n’est pas sur Radio-Canada …

    Call-TV, ça c’est instructif, … ça, c’est culturel. En plus, on fait en sorte que Monsieur Rémille s’enrichisse !

    pb

    1. Je crois que Call-TV n’est plus diffusé monsieur Beliard et c’est messieurs Rémillard et non Rémille qui possède la chaîne V.

  4. Je suis content que vous écriviez sur le sujet, d’ailleur félicitation pour votre assiduité durant 2011. La plupart des blogues finissent abandonnés!

    « Évidemment pour les taxes, les impôts et les syndicats. »
    Taxes: NON. Le Québec est un des endroits avec les taxes corporatives les plus basses au monde…!! Pour les impôts et les syndicats je vous donne le point. Mais excepté dans les dictatures ou les pays avec un système de caste(Inde) il y a des syndicats partout, partout, partout…!

    Les bas prix de l’électricité, l’expertise local(saguenay et côte-nord), la main d’oeuvre spécialisé sont tous des critères qui font que RIO tinto ne fermera pas l’usine.

    Pour ce qui est du lock-out(ce n’est pas une grève, c’est l’employeur qui fait le lock-out). Les syndiqués ne font que protéger des emplois de qualité. Parce que c’est quoi un sous-traitant, tu engage une compagnie tierce, qui va engager la même personne pour faire la même job pour un salaire d’esclave.

    EXEMPLE: ma blonde travaillait comme cuisinière(DEP et ASP) 10 ans d’expérience dans une cuisine du gouvernement fédéral, elle était payé salaire minimum par un sous-traitant qui lui était payé 15-17$ de l’heure. la seule différence c’est que le gouvernement sauvait les coûts de gestion. Mais au bout de la ligne ça coûte plus cher, puisque le gouvernement engage des gestionnaire de toute manière.

  5. C’était un diminutif gentillet … Call-TV, ça passe pu !? Ô déception !

    J’écoute trop radio-can. Je regarde pas la tv, juste la radio, la radio sans pub de radio-can …

    pb

  6. Ailloil Mme Michaud, vous faites de la haute voltige. Attention vous pouvez tomber.
    Je suis physicien et je sais ce qu’est l’atome, mais je peux discuter/bloguer normalement avec les gens sur le fonds du problème et pas sur l’atome.

    1. Le choix de mot est d’une importance capitale pour faire valoir une idée. Dire qu’une entreprise produit un élément chimique laisse l’impression qu’elle détient une technologie très avancée, possiblement brevetée, donc qu’elle est irremplaçable, alors qu’il n’en est rien. Si cette entreprise abandonne ses activités, ce dont je doute, une autre se fera un plaisir de la racheter, car il y a peu d’endroits au monde où l’on peut obtenir la très grande énergie nécessaire à ces activités à si faible coût.

      1. Qu’est-ce que vend Alcan comme produits fini, m’a finir par me fâcher ?

        Des lingots d’aluminium, des feuilles d’aluminium, des canettes d’aluminium.

        Ils vendent pas de la bauxite, ils produisent de l’aluminium pour des produits finis.

        Si vous comprenez pas bien allez donc sur un autre blogue, d’ailleur ça me ferait bien plaisir, des gens dans votre genre n’apporte pas des idées nouvelles mais ne font que mettre des bâtons dans les roues.

        Oui à Alma, Alcan obtient l’électricité à faible coût mais sa main d’oeuvre lui coûte en moyenne 80 000$ par année par travailleur. Ce coût serait une fraction en Inde, au Brésil ou en Chine.

        Juste en salaire, Alcan verse à son usine d’Alma, 62,4 millions sans compter les avantages sociaux. C’est énorme à comparer à ailleurs dans le monde.

        La main d’oeuvre québécoise n’est plus aucunement compétitive face aux autres pays.

        Vous êtes vous déjà demandé madame Michaud pourquoi il ne se produit aucun véhicule automobile au Québec ? Pensez-y, si vous en êtes capable autre que de reprendre les gens sur le choix des mots.

  7. On ne peut pas dire que des arguments comme « allez vivre en Norvège » soient très constructifs ! Je pourrais vous dire d’aller vivre en Inde, au Brésil ou en Chine, si c’est ce genre de modèle qui vous inspire. Au lieu de nous comparer à ces pays où les travailleurs sont exploités, ne serait-il pas plus brillant de ne pas les encourager ? L’achat local devrait être une priorité économique, non seulement au Québec, mais aussi ailleurs au Canada, aux États-Unis et en Europe. Autre point : la baisse de compétitivité du Québec est en grande partie liée à la hausse de la valeur du dollar, qui elle est causée par l’exploitation des sables bitumineux en Alberta à qui nous payons 20% des subventions et autres crédits. L’art de se tirer dans le pied !

    Sur ce, étant donné que vous n’aimez pas être contredit sur votre blogue, j’accepte votre invitation à le quitter.

    1. Merci d’accepter l’invitation à quitter, vos arguments ne tiennent pas.
      Parlez-moi de la Norvège, de la Suède, de la Finlande… y êtes-vous allé ?

      De plus en passant Barrick Gold est un producteur d’or et l’or est un élément dans la table des périodiques. D’autres questions ?

      Bien oui acheté localement, allez-y madame. Vous verrez que ça ne sera pas long que vous ne trouverez pas d’orange au Québec, et ni de bauxite :)))

      On voudrait bien acheter notre pétrole localement mais la gaugauche a peur de l’exploitation du pétrole à l’île Anticosti.

      Le Québec voudrait bien s’auto-suffir en gaz naturel mais la gaugauche ne veut pas de l’exploitation du gaz de schiste.

      Alors maintenant comprenez-vous pourquoi on importe tant que ça de l’étranger ?

    2. Je me suis renseigné sur la Norvège madame Michaud. Ils ont un fond pétrolier de 500 milliards.

      Ici personne ne veut que le Québec exploite ses gaz de schistes et son pétrole obtenu avec fractionnement. Comment voulez-vous créer un tel fond?

      Évidemment qui ne crierait à la gratuité scolaire avec un fond de 500 milliards.

      Mais ici au Québec tout le monde veut s’enrichir mais le syndrome du pas dans ma cour est plus fort. Alors on s’appauvrit collectivement à la place.

      Peut-être que quand les gens seront tannés d’être pauvres et qu’ils liront autre chose que La Presse et le Journal de Montréal pour s’informer, là on pourra avancer comme société.

  8. Premièrement mettons les choses en perspective. Ce n’est pas une grève mais un lockout, je veux bien, mais Rio Tinto n’avait pas le choix de le décréter car le niveau des moyens de pression des employés auraient été insupportable et le coût des dommages potentiellement astronomique… moyen de pression veut dire chez les syndiqués : saccages, intimidations, vandalismes, etc. Ces événements ont eu lieu pendant les négociations avant mêmes le lockout.
    Un contrat de travail c’est entre le syndicat des employés et Rio Tinto et non avec les employés eux-mêmes.
    Rio Tinto s’engage a payé des salaires tel que convenu aux employés et le syndicat via les employés a rendre les services tel que convenu dans l’entente. Quand j’entends dire des syndicats que ce sont « nos empois », il y a vice de forme.
    Si Rio Tinto fait des pertes est-ce que les employés vont épongés les pertes… NON.
    Mais par contre si la Cie fait des profits les employés veulent comme ils disent leurs « justes parts ».
    Le problème actuel est que le syndicat veut maintenir son niveau de revenu via les cotisations, ça c’est leur business, les employés seront les boucs émissaires de ce conflit comme toujours dans tous les cas.

    -Combien de temps a-t-il fallu à GM pour fermer et démolir l’usine de Boisbriant.?
    -Faites investir les FONDS FTQ dans Rio Tinto et il n’y aurait pas de grève ni lockout.
    -Le fait que Rio Tinto a une entente énergitique avec le gouvernement du Québec n’a absolument rien à voir avec, ni le syndicat, ni les employées de Rio.

    Solutions :
    Vote secret et OBLIGATOIRE de TOUS les employés lors des prises de décision du syndicat.
    Lors d’un vote de grève, la grève se déclenche immédiatement à la confirmation du vote.

    1. Oui vous avez raison Marcel c’est un lock-out.

      J’aime bien votre solution.

      Mais les syndicats vous savez ils prônent la démocratie mais sont les premiers à ne pas l’appliquer.

      Un peu comme la fusion ADQ-CAQ qui s’annonce en grande pompe, sans avoir fait au préalable avoir fait voté les membres. Mais ça c’est de la politique… une autre ballgame.

  9. Euh Marcel si la compagnie fait des pertes est-ce que le PDG a son bonus et son X millions de salaire?
    Oui.

    ABSOLUMENT
    @Patrick !
    Est-ce que vous demandez à votre plombier de réduire sa facture parce vous savez que son commerce est florissant? Si vous n’êtes pas heureux de ses tarifs vous allez ailleurs.
    Ou est-ce votre plombier augmente spécifiquement le montant de votre facture sachant que vous êtes bien nanti?
    C’est un faux problème, ce problème de la rémunération des cadres ou du PDG est l’affaire des actionnaires et non du syndicat ou de la population.
    Quand ton plombier te dit mon tarif est de $$ et que tu l’acceptes les deux partis s’entendent comme dans un contrat entre une Cie et un syndicat.
    La Cie n’a rien à foutre du salaire du PDG du syndicat et vice versa du PDG de la Cie.

    C’est une perception véhiculée dans la population par la gauche politique.
    Ici, aujourd’hui, les syndicats n’ont plus leur raison d’être, ils se comportent plus comme des parasites non productifs qui vivent au détriment des autres, que ce soit des gouvernements ou des Cies.

    Message pour la gauche, n’oubliez jamais que l’argent des autres finis toujours par manquer!!!!

  10. Syndic n’ont pas le même pouvoir quand il sagit de grande entreprise t’el Mcdonald Walmart et autres .lls s’établissent ici dans le but de faire des profits et non des pertes . Il ne faut pas trop pousser car on y perdra au change . Elles fermeront s’en iront ailleur et ou éviteront de plus en plus nos région .
    Moyenne $80,000 . Je n’en suis pas jaloux car j’en fais plus . Sauf que mois je n’est pas les
    pieds sur le pouf à 5 h sans préocu

    pation le soir étant à mon compte aucune sécurité d’emploi l’incertitude les troubles à tout h du jour ou de la nuit et 365 jour par ans etc pas de syndic pour me proteger ríen .

    1. suite … Donc pour moi . Beaucoup envíe les gros revenu mais nr réalise pas ce qui vient avec .
      Dans un monde ideal tous voudrais un salaire Médecin . Mais ne regardet pas ce quien vient avec etc ce qu’ilsi doivent sacrifier etc payer . Au bout plusieurs médecins voudraient finir leur 8 heures recevoir 80,000

  11. Marcel vous dites qu’il n’y a aucun lien logique a faire entre le revenu de l’employé et le patron. C’est un peu absurde ce que vous dites la. Si vous acceptez de travailler pour des peanuts, pendant que votre patron flotte dans les millions ça vous regarde.

    1 Tinto Holdings Australia Pty Limited 171,072,520 28.19
    2 HSBC Custody Nominees (Australia) Limited 85,679,627 14.12
    3 JP Morgan Nominees Australia Limited 64,267,120 10.59

    Le poil des jambes me frisent aussi quand une compagnie étrangère vient juste d’acheter une compagnie canadienne. Si ils ont été trop idiots pour ne pas prévoir plus que 2 ans a l’avance lorsque le prix de l’aluminium est tombé c’est leur erreur et qu’ils payent eux-mêmes. Maintenant c’est la paye et la sous-traitance, demain ce sont les fonds de pension.

  12. Alors Patrick, que les syndicats investissent directement dans l’économie comme premiers investisseurs et non pas comme financier (Fond FTQ), le risque est totalement différent. Les syndiqués (employés) pourront alors se voter les salaires qu’ils voudront et établir le salaire de leur PDG et personne n’aura rien à dire. Tout comme personne n’a rien à dire sur la façon dont chaque individu dépensent ses revenus ou son avoir.
    Alors de quel droit vous appropriez-vous pour dicter le salaire ou tout revenu d’un propriétaire si vous n’êtes même actionnaire ou co-propriétaire. Ce que vous dites au sujet du salaire relève de la jalousie ou de l’envie.

    Je suis d’accord que certains PDG font des salaires indécents mais c’est l’affaire des actionnaires et je trouve tout aussi indécent celui qui paye 200$ pour aller voir une bande de multi-millionnaires patiner après une rondelle.Les Gomez, Gionta et cies font des millions et pourtant ils sont adulés par la population… eux ils contribuent quoi à l’économie.

    Si vous comparez votre salaire d’employé avec celui du propriétaire il y a un problème, ensuite il n’y a qu’un pas à faire pour vouloir dicter aux millionnaires comment dépenser leur argent.

  13. Peut-être que le syndicat a manqué une belle occasion d’achat… si le syndicat était propriétaire je peux vous garantir qu’il n’y aurait ni de grève, ni de lockout, et probablement pas ou peu de sous-traitance. Et je peux vous affirmer aussi que les salaires ne seraient pas à 38$ de l’heure et très loin de là..
    Si vous déplorez le fait que l’Alcan ai été acheté par RTA vous confirmez que pour opérer une grosse boîte comme ça il faut beaucoup de $$$$$.
    Pour ce qui est des prévisions du prix de l’aluminium le syndicat ferait mieux de surveiller les prix s’ils ne veulent pas se retrouver le Q sur la paille parce qu’une usine (peu importe laquelle) ça se ferme vite et même très vite.
    Il ne faut jamais pousser à la limite un investisseur (peu importe lequel) à sérieusement réévaluer son ROI (return on investment) car les décisions se prennent rapidement et généralement c’est sans retour.
    Quand vous dites que c’est leur erreur (RTA) vous confirmez aussi que tout le risque repose uniquement sur les épaules de RTA, et c’est aussi comme ça que je le vois.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s