Bombardier, division aéronautique, il n’y a pas de fumée sans feu.


Hier tous les journaux financiers de la planète rapportait une rumeur que Bombardier s’apprêterait à vendre en tout ou en partie sa division des avions commerciaux à la société chinoise Comac.  Tout cela a été initié par le journal allemand Handlesblatt.

Bien que Les Affaires d’aujourd’hui titre « Bombardier: une fusion chinoise aurait du sens », je suis d’accord mais pas pour le Québec, cela ne ferait aucun sens.

En aucun temps les employés de Bombardier de Saint-Laurent sont compétitifs face à une main d’oeuvre asiatique.

Une telle transaction serait catastrophique pour le Québec des centaines voire quelques milliers d’emplois dans le domaine aéronautique disparaîtrait du Québec.

Pour les actionnaires de Bombardier, cela mettrait un peu de baume sur cette société cribler de dettes qui s’accroche aux mamelles des états voulant la subventionner et qui ne va nulle part en bourse depuis un sommet de 26$ en 2000 (il y a 12 ans sic!), sommet qui semble vertigineux après la chute incroyable des actions.

Quant à moi je vous dis que Bombardier doit se scinder en deux sociétés distinctes, afin de donner le meilleur potentiel de rendement aux actionnaires.  Mais la famille tiens absolument à conserver le contrôle.

Acheté des actions de Bombardier?

Vous voulez rire?

Tenez vous loin de cette entreprise.  Les actions ont rapporté 1,47% en cinq ans.

Un CPG vous aurez rapporté plus et avec moins de risque.

À moins que l’entreprise annonce qu’elle se scinde en deux entités distinctes, oubliez ça.

Je maintiens ma recommandation de ne pas en acheter et pour ceux qui en ont, faites à votre tête moi je vous dis de vendre, le marché est bien garni d’actions offrant un potentiel d’appréciation supérieur à Bombardier.

 

 

Advertisements

7 réflexions sur “Bombardier, division aéronautique, il n’y a pas de fumée sans feu.

  1. c’est vraiment horrible de parler a travers son chapeau comme cela…comme d’habitude… Bombardier n’a jamais perdus 3 milliards en une année fiscale comme votre chere Yellow Media dont vous avez recommander l’achat des actions…regarder ce qu’il a écris sur YM et la vous vous revenez avec avec une recommandation de ne pas acheté Bombardier !!!!!…facile de reprendre une mode qui sort a tout les deux ans dans les médias de scinder en deux Bombardier…pourtant qui parle de scinder en deux Mitsubishi etc etc Mitsubishi qui sont hyper en retard dans le developpement de leurs avions régionaux…avec des salaires plus élévé que les salaires moyen de notre industrie aeronautique..je vous garantis cher blogeurs (les autres) que l’actions de Bombardier sera a 7 dollars d’ici un ans et Yellow Media a 0$ et semafo a 5 ou 6$…d’ailleurs c’est moi le stupide qui prend le temps de répondre a ce genre de commentaire

    1. Mon cher Joel, il n’y a aucune garantie que l’action de Bombardier sera à 7$ d’ici un an, il n’y a aucune garantie non plus qu’ils ne seront pas sous la loi de la faillite.
      Parlez-moi donc Joel de IPSU au Nasdaq que je recommande fortement. Avez-vous vu la récente montée ?
      Semafo. Vous racontez n’importe quoi avec votre prédiction. L’once d’or sera tout près des $2500 en janvier prochain, alors expliquez-moi par quelle logique vous pouvez prédire que Semafo sera à 6$ ?
      Quant à Yellow Media, oui il y a eu une perte comptable de quelques milliards, je ne vois toujours pas où est l’inquiétude ? Et vous la voyez-vous ? Ils ont enregistrés une bonne marge de profits au dernier trimestre.

      Mitsubishi n’est pas un consortium qui se meurt, elle fabrique des autos, des avions, c’est l’un des plus gros consortium de la planète, ils ont même une banque. Comparez pas des tomates avec des oranges bordel !
      Pour leur retard technologique, on repassera.

      Bombardier aurait dû se scinder en trois, à la place elle s’est, au détriment des actionnaires, scinder en deux, la famille Bombardier a acheté avec un partenaire la division BRP, et le reste de Bombardier trains et avions forme une entreprise qui se nomme toujours Bombardier.

      C’est cette entreprise qui doit se scinder. La division aéronautique nuie grandement à la division des trains.

      Revenons toujours à votre cher Bombardier qui ne vaut pas chère la livre.
      Voici la preuve que vous parlez à travers votre chapeau en ayant les mots « garantie et JAMAIS » dans vos phrases.
      Premièrement Bombardier traîne un inventaire horrible de 5,155 milliards. Ça n’a aucun bon sens. Ils ne déprécient pas l’inventaire alors que ce dernier se déprécie en valeur.
      C’est comme si vous achetiez le journal de MOntréal, que vous cumuleriez dans vos actifs la valeurs d’achats du journal alors que le papier se détériore à chaque mois que vous l’empilez dans votre salon.
      Weird !

      Je parie que vous n’avez jamais lu le rapport annuel de Bombardier.
      Saviez-vous que par rapport à l’année 2010, ils ont eu une baisse de revenus de 1,6 milliards ?
      Bombardier affiche actuellement les mêmes revenus qu’en 2008…
      Leur dette a augmenté de 500 millions de 2010 à 2011. L’art de camoufler une perte.
      Durant les année 2002, 2003, 2004, 2005 Bombardier n’a enregistré aucun profits annuels une perte terrible compte tenus de leurs « cost of sales » trop élevés.
      Pour ces trois ans, une perte monétaire réelle cumulative de 1,4 milliards.

      Donc arrêtez-donc de dire et d’écrire n’importe quoi. Lisez donc et apportez des preuves.

      En 2003, Bombardier avait des revenus de 23,6 milliards aujourd’hui elle en a 15,7.

      C’est ça la réalité et c’est pour ça que les actions de Bombardier ne vont NULLE PART. Quand même qu’elle remontrait à 7$ (ce qui me surprendrait énormément), elles ont déjà été à 26$. Je connais des gens qui en ont toujours, ils ont payé 23$ et ils ne veulent pas vendre et ils s’accrochent… inutilement malheureusement.

      Mais si vous vous croyez que Bombardier ira à 7$ et qu’ils continueront de prospérer (si on peut appeler ça ainsi), bien allez-y gaiement.

      Pour moi Bombardier n’est d’aucun intérêt, La Presse y accorde de l’intérêt parce que Power Corporation proprio de La Presse, via ses nombreuses filiales assurances et groupe Investors, détient des actions de Bombardier pour ses clients.
      Alors imaginez-vous qu’une division de Power Corp ira pas vomir sur Bombardier.

      Moi je me permet de le faire et avec des preuves à l’appui écrites noir sur blanc dans leurs rapports annuels.

      Lisez un peu bon sens !

    2. L’action de Bombardier bénéficie actuellement de l’effet janvier, soit l’effet que les fonds mutuels reçoivent de l’argent des gens qui cotisent à leur REER. Ainsi ils achètent du connus pour leurs détenteurs de parts.

      Le rebond aide ainsi les actions de Bombardier et des illuminés comme vous croit que c’est le hit de l’heure en bourse.

      À court-terme l’action va retomber sous les 4$, puis d’ici 6 à 9 mois sous les 3,50$ peut-être davantage plus bas pour 2013.

      Rien ne va plus chez Bombardier je l’ai écrit à maintes reprises et je continue de le penser.
      Pour qu’elle performe mieux, cet entreprise doit sortir du contrôle de la famille.

      Vous savez j’espère que la famille contrôle l’entreprise via des actions de catégorie A à 10 votes chacune ?

      Ce contrôle ne fait que nuire aux actionnaires.

      Quant à Semafo, arrêtez de dire n’importe quoi, je parie que vous ne connaissez rien dans l’industrie aurifère. J’y investis depuis 1993. Je sais de quoi je parle. Semafo a quadruplé ses revenus pendant que Bombardier, les leurs stagne depuis 2002.

      Wake up !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s