Gesca le boulet de Power Corporation


Je suis tanné du Quebecor bashing par les concurrents comme l’a fait La Presse dans cet article.

Oui la Caisse de Dépôt et de Placement du Québec (CDPQ) est intervenu lorsque Rogers voulait acheter Vidéotron.

Elle intervenu parce que Power Corporaton n’avait pas les moyens de le faire probablement mais surtout parce que Montréal aurait perdu un autre siège social.

Oui la CDPQ a payé cher l’acquisition de Videotron avec Quebecor pour créer Quebecor Media, mais empêcher un siège social aussi important que Vidéotron de quitter vers Toronto… priceless ou presque.

Imaginez la récente acquisition de Astral par Bell ce qui resterait comme fleuron télécommunications au Québec ?

Pas grand chose.

Bravo aux dirigeants de Quebecor et de la Caisse d’avoir investi dans Vidéotron.

Maintenant aux assemblées des actionnaires Yves Michaud tente de savoir que représente Gesca, dont La Presse fait partie, dans l’empire Power Corporation ?

Est-ce que Gesca est un boulet pour Power Corporation.

Pourquoi Michel Girard n’enquête pas sur ça au lieu de faire du Quebecor bashing probablement commandé par ses patrons ?

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blogue gratuit sur WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :