Hausse des droits de scolarité, il est minuit moins une pour les finissants 2012


Nombreux étudiants au BAC ou au Cégep sont à la veille d’obtenir leur diplôme.

Que ce soit en administration, en enseignement, en ingénierie ou encore pour le Cégep en informatique en soins infirmiers, ces étudiants pourraient voir la remise de leur diplôme être remise à un an.

Des pettes monétaires incroyables pour ces étudiants.

Actuellement en grève, nombreux de ses futurs finissants doivent retourner en classe pour éviter la catastrophe.

Chers finissants investissez dans votre carrière et retournez en classe le plus tôt possible.

Votre avenir ne tiens pas à 325$ par année en hausse de droits de scolarité, vous le savez comme moi que c’est faux.

Plusieurs étudiants fument, ont un iPod un iPhone ou l’équivalent et envahissent les Starbucks à 3,75$ pièce le café.

Venez pas me faire croire que c’est 325$ de hausse qui va vous déranger.

La société québécois verse assez d’argents en taxes et impôts et les professeurs qui appuient le mouvement de contestation des hausses ont une soif insatiable d’augmentations salariales.

Comment voulez-vous que le gouvernement impose un gel des droits de scolarité sans imposer un gel des salaires aux professeurs?  Impossible !

Comme les professeurs ont obtenu une augmentation plus que généreuse dans le contexte économique actuel du Québec, les étudiants n’ont pas le choix d’absorber cette hausse en partie, un petit 325$ par année.

Rien pour écrire à sa mère.

Allez retourner en classe.  Votre réel combat est sur les bancs d’école, ces places qui forgeront votre avenir, votre plus grande contribution au Québec.

Étudiants grévistes cesser d’être dupes et de croire à ce que tout peut ne jamais augmenter en prix.

Tiens une suggestion, vous n’aurez qu’à travailler 70 heures au salaire minimum pour absorber la légère hausse et maintenir votre rythme de vie étudiante.

Paresseux êtes-vous?  Peut-être !


3 réflexions sur “Hausse des droits de scolarité, il est minuit moins une pour les finissants 2012

  1. « Comme les professeurs ont obtenu une augmentation plus que généreuse dans le contexte économique actuel du Québec »

    Je suis enseignant au collégial et nous avons eu une augmentation de 0,5% cette année…

    Et l’argument du iphone… s.v.p., J’en vois 1 ou 2 par groupe.

    1. Dans le privé quand l’entreprise ne fait pas de profits, les hausses salariales sont nulles et parfois même négatives.

      Dans le secteur public, le gouvernement est en déficit depuis 10 ans et les salaires des profs ne cessent d’augmenter.

      Comprenez-vous pourquoi il faut hausser les droits de scolarité ?

      Le iPhone. Ce n’est qu’un exemple. Les étudiants ont aussi des consoles de jeux, il fument, boivent beaucoup et se paient des Starbucks à 3,75$ et parfois davantage.

      Il serait temps qu’eux aussi fassent leur part et cela devrait être dicter par les profs en exemple.

  2. Monsieu Dan G.,

    1 ou 2 Iphone par groupe? Je vous propose de faire le test dans votre classe ( nous l’avons fait dans un cours de sciences politiques ) vous serez certainement surpris des résultats. Dans notre cas, sur 82 étudiants, 31 possèdaient un Iphone, 44 un autre téléphone intelligent et 7 n’avaient pas de cellulaire. Malgré le fait qu’un Iphone coûte 600$ à l’achat, ce sont les forfaits qui coûtent chères: 70$-80$/mois. Or, même si on considèrerais qu’aucuns de ces étudiants ne possède de Iphone, ces dernièrs dépenses en moyenne 900$/année pour un luxe. Un gros luxe en fait car même si on juge que d’avoir un cellulaire est une nécessité pour l’étudiant, un forfait internet ne l’est pas. Parmis les 75 étudiants sondés, 72 avaient un forfait internet sur leur cellulaire à un coût moyen de 35$/mois. Le calcul est simple: 35$ x 12 = 420$. Donc, même si l’on considère le cellulaire commme une nécessité, la grande majorité des étudiants dépenses davantage que l’augmentation annuelle de leurs frais de scolarité…

    Vous l’avez dit, ce n’est qu’un exemple. Je serais curieux de faire le même exercice pour d’autres produits et services de luxe que la classe moyenne ne peut se payer et dont bénéficient nos chères étudiants: voyages dans le sud 1 a 2 fois par année, voitures, playstation, starbucks,etc. Personellement, je peux vous avancer sans gêne que près de la moitié des étudiants vont dans le sud une fois par année…

    Vous me répondrez ensuite que c’est une question de solidarité sociale. Bien justement, faites preuves de solidarité envers ceux qui paient vos études et coupez une fraction de votre luxe et vous pourrez facilement payer ce maigre 325$(je parle aux étudiants bien sûr).

    Petite question ouverte pour terminer: quelle proportion des grévistes actifs (on devrait plutôt dire boycottistes) sont issues des facultés des arts et lettres(qui finiront en majorité fonctionnaires ou sans diplôme)? Honnêtement, quelles études avez-vous fait?

    Selon moi, il y 2 types d’étudiants : Ceux qui savent ce qu’ils veulent, qui travaillent et qui vont créer de la richesse pour le Québec et les autres parresseux revendicalistes qui finiront probablement dans la fonction publique,innutiles de par des études qui ne leur apporte aucune spécialisation, constamment à la recherche d’une revendication quelconque.

    Vous me répondrez alors que nous pourrions trouver beaucoup de financement en assainissant les finances publiques. Je suis totalement d’accord avec vous mais la totalité du financement trouvé par cet assainissement devrait aller au remboursement de la dette. Car croyez-moi, au rythme avec lequel notre dette augmente, ce petit problème de frais de scolarité ne sera rien comparé au taux d’imposition qui nous attend…

    D’ailleurs, quel paradox que de critiquer la mauvaise gérance des fonds publiques alors que la très grande majorité de votre mouvement prônent des idéologies qui soutiennent une plus grande présence de l’État dans la gestion de nos intérêts. Comment voulez-vous diminuer les risque de mauvaise gérance en octroyant davantage de mandats au gouvernement!? C’est comme un alcoolique désirant arrêter de boire qui demande de l’aide à un barman pour le sortir du trouble…

    Je sais que je généralise un peu et que mes propos peuvent paraître méprisants mais il est temps que vous enleviez vos oeuillières car la Grèce d’aujourd’hui pourrais bien être le Québec de demain… Ils ont pensé et agit comme vous souhaitez qu’on le fasse ici aujourd’hui et s’en mordent amèrement les doigts présentement…

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s