Un tsunami de hausses de taxes à prévoir au Québec


Après les élections provinciales au Québec, qu’importe qui gagnera, un tsunami de hausses de taxes et de frais divers est à prévoir au Québec tant du côté du gouvernement du Québec que des municipalités.

Outre la Ville de Québec qui bénéficie de 75% des emplois du gouvernement du Québec, la plupart des grandes villes du Québec sont surendettés.  Elles n’auront pas le choix d’augmenter les taxes à des niveaux variant de 10 à 25% pour la prochaine année, pour atteindre des hausses de 80 à 300% d’ici 10 ans.

C’est inévitable les amis.

Traitez-moi de oiseau de malheur de mauvais profète ou de négatif, la réalité des chiffres est dans les bilans financiers des villes.

Ajouter à cela une récession mondiale, le taux de chômage du Québec va monter en flèche d’ici 5 ans.

Je lisais ce matin que 1,3 millions d’emploi sont à combler au Québec d’ici cinq ans.

Ne virez pas fou sur ce 1,3 millions près de la moitié iront à la retraite d’ici cinq ans et ils ne seront pas remplaçés car vu le vieillissement de la population du Québec et de son surendettement, l’activité économique du Québec va se contracter.

Sur ce lot, les administrations publiques vont couper massivement dans leurs effectifs questions d’assainir leurs coûts d’opération.

Pendant ce temps les villes devront augmenter leurs recettes pour faire face à leurs obligations.

Bon certains me critiqueront que ce sujet et le précédent ne concerne pas l’investissement.

Au contraire je vous le dis, n’investissez pas dans l’immobilier et acheter de l’or.

Ça ne peut pas être plus clair.  Mieux investissez dans votre fuite du Québec si vous en avez les moyens financiers et émotionnels.  Ça peut être bien simple se trouver un emploi à Hong Kong, mais ça peut être moins intéressant d’être loin de sa famille.

Les québécois s’apprêtent à réélire Jean Charest ou élire un gouvernement souverainiste avec Pauline Marois.  Aussi bien fuir le Québec.

Non mais qui veut voir ses taxes foncières augmenter de 100% sur cinq ans, voir une TVQ à 12% et le litre d’essence à 1,75$ gonflé par les taxes du gouvernement du Québec et finalement voir un taux de chômage atteindre 15% au Québec ?  Bien sûr ceux qui auront été patient pourront enfin acheter le bungalow en banlieue actuellement à 380 000$ au prix dérisoir de 175 000$.  Assurez-vous d’avoir beaucoup de liquidité car les prêts hypothécaires fermés cinq ans, pourraient être plus près de 12% que du 4%.

Tout cela n’est que la conséquence des coûts d’un système de santé public, d’un système d’éducation public et d’un gouvernement qui continue d’investir massivement dans la culture et être présents dans des champs de compétences dont il n’a pas à être.

Oui une retraite avec une maison payé c’est possible, mais les villes vont vous augmenter vos taxes foncières ce qui fait que votre maison vous coûtera aussi cher qu’un loyer.


Une réflexion sur “Un tsunami de hausses de taxes à prévoir au Québec

  1. Un peu découragant comme commentaire, mais un peu vrai.. Avec une dette provinciale astronomique, que va faire le prochain gouvernement lorsque les intérêts de cette dette vont augmenter de 1 ou 2 %??Léo Bureau, svp, réponds a cette question..

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s