États-Unis: les effets du QE3 s’estompent, le Dow Jones en baisse de 540 point depuis la réélection de Barack Obama


Les effets du QE3 s’estompent, le Dow Jones est en baisse de 540 points depuis la réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis.

Aucun doute pour moi que le QE4 sera fort et généreux et pourra donner 700 à 1 500 points à ce marché.

Mais attention. Oui le marché sera en hausse pour probablement crever les 14 000 points, oui les entreprises seront évaluées à un niveau plus élevée qu’actuellement.

Sauf qu’elles le seront en monnaie de singe.

Bon on s’entend, le dollar américain n’a pas encore atteint le statut de monnaie de singe, mais on s’en approche à chaque jour.

Dès la mi-janvier la Fed, de connivences avec l’administration Obama devrait annoncer un QE4 fort et puissant.

Les presses à billets américaines vont rouler à fond.

Ce qui aura comme effet d’augmenter davantage la masse monétaire et oui éventuellement les consommateurs seront frapper de plein fouets par cette masse via l’inflation.

Qu’on se comprenne, jusqu’ici les QEx n’ont bénéficié à peu près qu’aux banques et pas aux consommateurs.

Il n’y a rien qui indique que cela va changer.

L’administration Obama a prouvé durant son premier mandat qu’elle était incompétente à générer de la richesse et à produire une économie prospère.

À la place elle a appauvrit les pauvres et la classe moyenne.

L’amour d’Obama pour les pauvres est si grand que jamais il en a tant créé.

Je ne vois pas pourquoi cela changerait pour les quatres prochaines années de son mandat.

Le QE4 de janvier, celui à venir en mai ou juin, le QE5 et probablement un QE6 en novembre vont donner des ailes à l’or pour la faire atteindre un prix de $3000 l’once à la fin de 2013.

Au point de vue chômage, en données gouvernementales et non réeles, le taux de chômage américain devrait atteindre à la fin 2013, les 9,5%.

« C’est la faute de W. Bush » clameront encore les démocrates.  C’est leur chanson à répondre favorite depuis l’élection d’Obama.  La réélection ne semble pas changer leur refrain.

L’Amérique est en train de vasciller et le capitaine du bateau continue de danser la polka au lieu d’indiquer à ses matelots une nouvelle direction à prendre pour son immense navire.  Quelle tristesse !

Ha mais l’Amérique aime Obama!  Il faut croire maintenant que l’Amérique aime la pauvreté.  En tout cas si elle ne l’aime pas, elle n’aura pas d’autres choix que de bientôt l’embrasser à pleine bouche.

Certains m’ont récemment critiqué de voir l’apocalypse survenir en Amérique du Nord et être rabat-joie ainsi que de tout voir noir.

Si vous savez lire le budget et le bilan d’une entité gouvernementale, vous seriez tout aussi inquiet que moi.

Ne pas voir cela ou le savoir et l’ignorer est de jouer à l’autruche.  Je ne joue pas à l’autruche.  Le Canada, le Québec, les États-Unis, le Michigan, la Californie, Montréal, la SCHL ainsi que plusieurs autres entité gouvernementale (quelques soit le palier de gouvernement) sont dans la merde jusqu’au cou.  Dans la ‘deep shit’ comme disent les amerlopes.

Que vous ayez fait le choix de ne pas le voir c’est votre affaire.  Moi je vous informe de la réalité.  Je ne fais pas des prédictions basés sur la tendance que j’estime que pourrait prendre le marché selon la saveur du jour.
Non la saveur du jour, du mois, de l’année c’est la merde et l’Amérique est dans la merde.  Ceux qui ont lu les bilans et qui ont aucune idée c’est quoi la faillite d’un État ou qu’il voit ce qui se passe en Grèce et trouve ça bien loin de chez eux…. bien soyez inquiets car ça va se passer dans votre cour plus rapidement que vous croyez.

Des temps difficiles s’en viennent pour l’Amérique.  L’Amérique a pris le choix de voir le gouvernement, entité techniquement en faillite, de prendre plus de place dans l’économie.

Dites-moi comment une entité techniquement en faillite pourrait relancer l’économie?

Quand par exemple une entreprise a besoin de voir des millions injectés dans son entreprise pour un sauvetage ou si ça va mieux pour une expansion, elle qu’elle se tourne vers des entités qui sont techniquements en faillite?

Alors pourquoi comme individus élisons-nous des politiciens qui utilisent un gouvernement techniquement en faillite pour relancer l’économie?

C’est un gros fail à prévoir.

Aucune entité qui n’a pas les moyens financiers de relancer quelque chose peut arriver à le relancer.

Alors dites-moi pourquoi le gouvernement le pourrait ?

Prenons le cas du Québec.  Le gouvernement du Québec nage dans les dettes et la ville de Montréal, techniquement en faillite, demande de l’aide au gouvernement du Québec.  Bordel !   Comment voulez-vous que le gouvernement du Québec sans le sou puisse aider une ville en faillite ?

C’est mission impossible ?

L’Amérique a adopté la pensée d’aider le délinquant financier et de pénaliser celui qui réussit.  C’est vrai, tant aux États-Unis, au Québec et même au Canada, on aide le délinquant financier et on pénalise celui qui réussit.

Vous ne me croyez pas?

Regarder ce qu’ils ont fait avec General Motors.  Le gouvernement des États-Unis et du Canada les ont aidé à coups de milliards.  GM était un délinquant financier.  On aide pas les délinquants financiers, on les laisse faire faillite et renaître de leur cendres s’il y a lieu.

À la place l’Amérique a choisi d’aider les délinquants financiers et de taxer davantage ceux qui ont réussi financièrement, les riches.

Quel catch 22 incroyable !

Je ne dis pas de pénaliser les pauvres.  Non.  Les délinquants.  Ceux qui ont bénéficié de larges subventions des gouvernements, qui réclament encore davantage d’argent et qui se sont endettés au point d’être insolvable.  GM aurait dû faire faillite.

Pleins d’autres entités aurait dû faire faillite.

Mais non à la place les gouvernements se sont endettés de centaines de milliards de dollars pour aider les délinquants.

J’inclus dans ces délinquants les propriétaires immobiliers qui se sont endettés à outrance pour acheter immeubles à gros prix.  Le gouvernement Canadien à injecté des centaines de milliards pour supporter l’immobilier canadien.  Résultat, des centaines de milliards supplémentaires en dette pour tous les canadiens.

Quelqu’un s’est enrichi ici?  Non personne !  Tous les contribuables ont aidé des délinquants et ceux qui ont fait leur devoir ont été pénalisé.

Quelle bourde !

Ça s’arrête quand ?

Viendra sous peu au Canada l’hécatombe immobilier le plus grand depuis 100 ans.  Gager que plusieurs vont mettre ça sur la faute du gouvernement.

Non.  Arrêtez tout simplement de croire ceux qui vous vendent un bien immobilier 850 000$ avec une évaluation municipale de 465 000$.

Dites-vous une chose, il y a quelques années plusieurs villes canadiennes, dont Montréal, ont quasiment doubler l’évaluation municipale de leur parc immobilier.  Pourquoi?  Dans le simple but d’éventuellement obtenir plus de taxes foncières.

La réalité n’est pas là.  Ce n’est pas vrai que l’immeuble qui se vend à 865 000$ vaut ce prix pas plus qu’elle ne vaut les 465 000$.  La réalité c’est qu’elle vaut probablement 375 000$ au maximum.

J’ai un exemple très concret de cela, je parle d’un triplex à Montréal, secteur Nord de la ville.   En vente présentement à 865 000$, son évaluation municipale est à 465 000$.  Lorsqu’a été revu son rôle d’évaluation ces dernières années, il est passé d’une évaluation de 325 000$ à 465 000$.  RIDICULE !

Le même triplex s’est vendu en 2001 à 435 000$.  Maintenant le propriétaire espère faire 430 000$ en le revedant.

Non mais quel idiot va acheter cela?  Quel idiot espère tirer profits d’un triplex payé 865 000$.

Bien savez-vous quoi?

Un idiot a acheté le triplex en question parce qu’il croit que ça va valoir 1 million d’ici 5 à 7 ans.

Cet idiot est à mon avis un délinquant financier à venir.

Aux différents paliers de gouvernement je vous dis: Prière de ne pas l’aider !

 


Une réflexion sur “États-Unis: les effets du QE3 s’estompent, le Dow Jones en baisse de 540 point depuis la réélection de Barack Obama

  1. Démocrates ou Républicains donneraient les mêmes résultats à moyen terme. L’un plus rapidement que l’autre… c’est sans issue.

    Aider ou non les GM et les autres « délinquants »? les employés auraient payées pour les pots cassés. Pousser l’issue le plus loin possible offre au moins la possibilité d’un miracle pour sauver le tout. Et de toute façon ce sera la collision avec le « MUR ».

    Au Québec le premier budget du PQ sera à saveur d’austérité à venir… avant la collision avec le « MUR ».

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s